1 COLLECTIF DE MUSIQUE COMMENT QU'ON LE PRESENTE ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

pochet gun2Salut. Nous sommes un collectif musical. Gun giant, son nom et pourquoi pas? On peut tout télécharger gratos. En parler c'est le but rubriqué. Un "collectif" puisque les formations de musiciens y changent souvent mais ce ne sont que pour des contraintes géographiques et de timing, pas par des échecs relationnels. Nous sommes un "collectif musical" et tout le monde peut, donc, y entrer. Nous prenons les autres "comme ils sont" (nous supposons, simplement, qu'ils ne veulent pas devenir des pubs ambulantes!). Enfin, à condition tout de même, de poursuivre le même but simple que nous. Dire "collectif musical" constitue plutôt une description qu'une prise de position idéologique.

Notre but devenu commun (à force de le jouer!) ? La musique fait tellement de bien lorsqu'elle est sincère et surgit d'une nécessité (non préméditable ni calculable) qu'il semble utile de ne pas la soumettre qu'aux circuits commerciaux. Faire de la musique pour le bonheur qu'elle apporte et essayer de le partager avec des gens (qui ne forment jamais un "public" cité !) nous paraît plus sérieux que de "réussir" autrement !!! En tout cas nous fonctionnons ainsi…

Chaque nouvelle chanson est abordée comme sur une table rase. Pas de règles, pas de réutilisations des boucles, pas de pensées sur ce "qui marche": juste y trouver ce qui la rend vraiment neuve par rapport à ce qui existe. Bon, nous nous sommes aperçus, à l'usage, que de la faire, ainsi, nous apportait de la fraîcheur, un courant d'air bien jeune, oui comme de la jouvence. Bref, ça nourrit mieux tout votre être que du commercial pur jus.

Cette authenticité c'est les vrais racines, en fait, pourquoi compliquer. Nous nous méfions, à fond, des étiquettes. Ainsi, vous tombez nez à nez avec l'étiquette "authentique", bon ça fait joli, mais la démarche intérieure n'y est pas du tout. Aucune spontanéité !!! Et que des interdits !!! Alors ? De plus, nous avons remarqué que ces "étiquettes" viennent de non musiciens qui se permettent de squatter cette fragilité, d'y semer leurs confusions et leurs diktats. Sans vraiment de légitimités pour le faire, en plus. Nous plait cette réflexion: " En France, le temps perdu autour de la légitimité à faire de la musique fait qu'il ne reste plus beaucoup de temps pour l'écouter en vrai !". Ces exigences sont, d'ailleurs, tellement exagérées et insensées  (et à sens unique!) que personne en fait,  n'est "assez bien" pour "faire" de la musique. Le défaut c'est que "pendant ce temps" la façon réelle de composer des titres passe à l'as. Le plus important est, sans interruption, écarté. Est-ce, plutôt, que "la musique vient du silence", ou plutôt que "plus la musique est belle plus y a eu de douleur avant" ? Ce qui reste essentiel est passé, carrément, sous silence.

Notre collectif c'est, de préférence, en silence justement, de virer tous ces importuns (médias, magazines, présentateurs télés, organisateurs foireux etc.) qui n'aiment pas à fond la musique. D'ailleurs ils n'y pigent que couic! Et qui, d'après nous, ont foutu une zone pas possible dans la fragilité de la vibration musicale, depuis trop de décennies. Et pour des buts et motivations qui n'ont rien à voir avec la création cristalline du son.

Voilà! Un petit début de clarté? Ce qui a foutu la confusion dans la musique c'est que des trucs pas musique. Par des gens pas du tout musique et veulent juste "l'utiliser" pour "autre chose". Pourquoi les avez-vous écouté hého? Pas nous (sonnaient faux !) ! Diviser pour régner: l'arégnée ? Out ? outshine !!!  etc…

Et pour le matériel? Nous avons réussi à virer le tout fric d'une partie de la création et donc nous pouvons nous permettre de laisser télécharger gratos. Ici, nous vous conseillons d'aller sur "Jamendo" (oui JAMENDO!) et de chercher "Gun giant" et vous trouverez nos 41 titres tous plus gratuits les uns que les autres.

Faire de la com. (ou les cons!) pour se faire télécharger gratos, est-ce raisonnable? Oh que oui! Si vous vous intéressiez à nos attentes !!! ouais, putain, qu'espérer-vous de la musica ? Nous, la joie incroyable qui tombe, parfois, quand on invente une vraie nouvelle poucrave de chanson. Des rencontres encore des rencontres. Partager les expériences et l'expérience. Des bœufs, des scènes et des bons plans: une pensée plus collective, quoi. Etc. pas très commercial et plan de carrière (de cailloux) tout ça ? Tant pis, c'est notre moteur. Vous pouvez continuer à blablater, c'est même le fond des choses. Et vous sur quoi vous fondez-vous des choses?

 

(à suivre)

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article