Affronter le réel à cerveau nu ou tout méconnaître ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3575979759_d7d9b3cc6f.jpg

Cela fait partie des mécanismes de la domination que d'empêcher la connaissance des immenses souffrances qu'elle engendre. Des ruines extrêmes qu'elle induit. Ce qui entre en enfilade avec toute une série d'aberrations – ce n'est pas la pauvreté mais les pauvres que l'on combat. Or qui est cause de la pauvreté ? Qui ne la combat pas mais veut, barbarement, en estomper frauduleusement les traces ?

 

Les inversions de hiérarchies du réel y pullulent. Traiter les moyens techniques comme supplantant les contenus peut parvenir aux suicides mentaux collectifs où il ne peut plus exister "des" formes de pensée. Mais la "seule forme" dans laquelle un mécanisme peut se former et formuler. La Forme qui inForme (qui donne forme à tout et nous informe de tous "les" processus existants) expulsée de trop de cerveaux…

 

Tout rétrécir à des bases de données et un traitement statistique de celles –ci c'est ne pouvoir cacher son immense paresse intellectuelle, sa paralysie affective et son asthénie émotionnelle. Vous vous montrez, ainsi, inaptes à décider pour autrui. Et pourtant ces intrus veulent le faire encore plus arbitrairement - juste pour se déguiser des oripeaux de ce qu'ils croient le "sérieux"…oui mais Tout rétrécir à des bases de données et un traitement statistique c'est vraiment saboter et détruire, comme un barbare fou, la pensée. Tel que Georg Lukacs l'a décrit dans "La destruction de la raison"…oui c'est exactement reprendre les fascismes là où ils avaient été stoppés. Vous pouvez, avec ceci, vous déguisez en gauche, en moderne, en émancipé et progressiste – vous ne l'êtes absolument. Vous en êtes seulement l'ennemi instrumentalisé…

 

Ainsi cette régression intellectuelle se retrouve jusque dans l'enseignement mathématique où ces intrus ignares (qui n'aiment ni la pensée ni son intelligence) voudraient "rétrécir" les apprentissages à ceux de techniques extérieures et mécaniques…alors qu'il s'agit surtout d'y apprendre comment construire un raisonnement mathématique. Comprendre avec tout son corps les normes et les formes symboliques. Les rapprocher des significations concrètes des objets et des pratiques de  la vie de tous les jours…pas  jouer à la machine qui ne sait plus que le oui er le non – et plus pourquoi le oui et le non et comment ceux- ci, etc…

 

Donc ces fachos déguisés qui sabotent tous les enseignements ? A suivre les autres filières, nous retrouvons trop de malsaines semblables mentalités qui ne sont rien d'autres que destructrices – et se voient (malencontreusement ou sciemment ?) trop vantées par les médias…nous les retrouverons afin de percer toutes leurs intentions cachées…

 

Ici – nous ne voulons que lister les dangers vers lesquels court la société 2012

1 - Danger extrême que le tout- informatique devienne le MEDIATEUR quasi exclusif de tous les échanges intra-humains, des échanges symboliques des humains avec les objets de leurs propres productions…etc

2 - Une possible hégémonie des machines numériques qui aliénerait les cerveaux dans des chiffres détachés de tout réel individuel ou collectif (mais qui aurait assez d'aura pour en convaincre assez les autres ?)

3 - Ou les pragmatismes se racornir à n'être que les alibis des lâches et des irresponsables – puisque le pragmatisme véritable demande de visiter toutes les alternatives existantes, donc de beaucoup travailler et qu'eux ne veulent surtout ne pas penser donc ne rien vérifier, etc…

4 - Les modernités à tout faire qui n'aboutissent qu'à l'Ancien Régime archi vieillot, désuet, démodé et obsolète actuel – comme si abolir les inégalités financières et supprimer toutes les pauvretés matérielles n'étaient pas le sommet de tous les modernismes ?

5 - Etc.

 

Tout ceci (un blog simplifie du fait de ne pas développer!) n'est que l'avilissement de tout par les "solutions par le haut" (la rencontre de trop de bassesses ?). Le haut inverse les valeurs …"désobéir devient une matière d'obéir, la liberté et l'égalité ne résultent plus d'états intérieurs mais d'obligations extérieures prescrites par le pouvoir ; la tolérance ne se décrit plus comme issue d'une intention morale mais devient une servitude comportementale produisant de nouvelles formes d'intolérances pus cruelles encore (p. 100 - Roland Gori – La dignité de penser, novembre 2009)." Le clairvoyant Pier Pasolini prévoyait ceci : "on peut affirmer que la "tolérance" de l'idéologie hédoniste voulue par le nouveau pouvoir est la pire des répressions de toute l'histoire humaine (p. 69 – Ecrits corsaires , 1975)." Le poids des mots qu'il laisse les rend encore plus insistants …"la société de consommation a besoin d'hommes faibles, donc luxurieux. Au mythe de la femme enfermée et séparée (…) s'est substitué le mythe de la femme ouverte et proche toujours à entière disposition (…). Les hommes jeunes sont traumatisés par L'OBLIGATION que leur impose la permissivité (sic) de faire tout le temps et librement (sic) l'amour (p. 121 – Lettre luthériennes, 1976)." Cet être très sexuel ne détestait certainement pas l'amour. Mais son "intolérable" obligation présentée, frauduleusement, comme une permissivité libre – alors que vous y perdez toute liberté de choisir et qu'il ne vous est pas permis de vous permettre de dire noooooooon…

 

Le prix à payer ? Ne plus jamais parler du fonctionnement réel de la domination. Eviter de penser l'économie, les inégalités, l'argent, tout ce qui est de concret dans nos vies. Se censurer à fond en détruisant les facultés de raisonner, d'induire et de déduire – bref, se châtrer la tête. Se congeler, à vie, dans un comportement de pervers polymorphe – soit un adolescent qui ne deviendra jamais adulte...

 

Voici ce que c'est de méconnaître – vous perdez tout hors l'usage d'une gloutonnerie d'images, de sons, de nourritures et de corps indifférents…Savoir penser et savoir aimer la vie fonctionnent vraiment pareil !!! Un humain jusqu’aux mains reste, lui, plus maladroit, sensible, désarçonnable, embarassé, etc…normal c’est le contraire d’une machine. Affronter le réel à cerveau nu devient toute la gloire que lui seul peut vivre !!!

 

Bref hors de l’humain imparfait (mais qui peut tant se perfectionner !)– vous ne savez plus rien savourer (sapiens sapiens ) ni la vie ni votre propre présence intime - comme les sobres épicuriens…

 

                        …en connaissaient si bien l'usage – toujours ouvert !  

 

…comme l'usage enchanté – et qui s'apprend - du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme l'ensemble de ses techniques qui ne se "périmeront" jamais…dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", "Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 21/10/2012 14:37


en fait vos blogs résonnent l'un sur l'autre - mais à la façon des cristaux par traces lumineuses..

imagiter.over-blog.com 21/10/2012 18:46



parfait donc ?