Amours fous

Publié le par imagiter.over-blog.com

5402248191_1d6be18727.jpgExpériences persos…(c.r.)…Quel système sage, où l'eau semble de rose, où les refuzniks de la société de consommation vous vendent des sous produits de la fraude capitaliste…notamment sur l'amour. Que sont devenus les élans d'amours fous, ces êtres splendides de l'oser, ce feu des autres qui vous touche les yeux, la peau, la forge cardiaque ? Régressons-nous ou progressons-nous dans l'évolution humaine ? Le symbole d'Aquarius qui verse tout au verseau l'abondance des biens ET des liens – s'éloigne-t-il dans le passé ? Se situe-t-il dans le futur ? L'amitié qui devient le rapport social dominant, cela va-t-il, enfin, se faire ?…

Je suis ivre de moi mais surtout pas d'égotiste manière. Tous mes meilleurs côtés sont ouverts vers l'extérieur en même temps. Avec l'idée principale de semer l'abondance. Je suis ivre de moi. Et vois tant d'autres vibrer si sourdement, inaudiblement, médiocrement. C'est à plus de cent fois plus que je détermine ce qui me vibre si ardemment***. La vie y acquiert un tissu intégral si moelleux et opulent.

*** tel que vous pouvez télécharger gratuitement sur le site internet gratuit freethewords.org, au titre " L'ardeur sociale – techniques pour s'extraire de l'individualisme", onglet 2.

L'ardeur sociale joint l'amour individuel, la recherche des plus grandes sociabilités et la "résolution" de la politique comme seul problème usant des mêmes méthodes  pour ces domaines différents. Si l'économie avoue que ce qui la terrifie le plus ce sont les sentiments – nous obtenons bien qu'elle refuse, vraiment terrorisée, de se mélanger aux sentiments. Ce qui, ne serait-ce que dans le vocabulaire de "la conviction selon Max Weber", nous certifie que ce sont bien les sentiments qui mettront fin au capitalisme. Comment ?  Afin d'effleurer les débuts de réponses, vous pouvez télécharger gratuitement sur le site internet gratuit freethewords.org, au titre puissant de " Rien de plus solide que le solidaire ", onglet 3. Où des amoureux mettent, réellement, fin au capitalisme comme cette ignorance si sectorielle et enclavée du fonctionnement réel de la société !!!

La fin du capitalisme sera vraiment existentielle. Les images, dont il tente de submerger quotidiennement, frauduleusement en plus, toute la société – afin de nous empêcher de réfléchir, de dialoguer utilement, d'échanger toutes les expériences, de monter des débats longitudinaux, de conserver du temps pour d'autres que ces copies frauduleuses virtuelles des (faux ?) circuits sociaux, ou de diffuser tous ces nouveaux savoirs….etc. oui ces images ont os pires ennemies. Seul un cœur en feu peut traverser la mince croûte qui nous sépare du réel. Et donc de NOS MOYENS D'AGIR !!! Vous ne le croyez ? Voyez à quel point, le coin mode, glamour, cute, top, modèle, marketing, pub, etc. s'est tant racorni et desséché sur pied dans les poussières, les ringardises, les attitudes compassées, les rôles rétrogrades, les répliques plus que dépassées, etc…bref,  face aux amours fous (donc sincères) ils sont plus que largués dans l'incommunicable !!! Le feu exigeant des amours pulvérisent tous les obstacles et le fait que vous ne soyez pas au courant prouve que vous n'avez pas essayé !!! Trop bêtement. Qui veut imposer un arbitraire d'Ancien Régime (la mode et l'étiquette de Cour !) "ignore" donc plus de 80% du réel. Cela ne fait vraiment pas très sérieux du tout !!!

Les amours folles ne se laissent impressionner. Crédule qui n'y peut accéder et non qui parvient à trouver la porte étroite. Partout, vous trouverez la même stupide inversion – dont la manœuvre fourbe reste de faire passer l'amour fou pour une fermeture au réel. Alors que ce sont les négations puériles de l'existence de ces amours folles – qui prouve à quel point vous êtes, vous, si coupés du réel…l'amour fou ne s'interdit aucun domaine. Il va y faire passer sa passion (et que nous passions avec nos passions) dans chaque science, méthode de pensée, savoir et recherches des solutions, etc. Rien de l'Humanité ne lui est étranger…l'amour fou est partout et l'exhaustivité est son royaume. Ce qui place bien les sentiments dans la forme d'une méthode de connaissance qui produit du savoir efficace. Et en obtient des montages réalistes de solutions. Voilà ce que fuit, épouvantée, l'Economie !!! Même dans le boudoir où on voulut l'enfermer – l'amour.

L'amour fou ne se laisse impressionner par rien ni personne. Cette détermination de cratère est restée relevée siècle après siècle. C'est, sans doute, une des explications sur pourquoi les lâches fuient l'amour (expérience trop de grand large !). Même les femmes évidemment qui, "profitent", de l'abord esthétiques émouvant afin de 1) ne pas s'engager véritablement 2) s'accorder des marges de manœuvres que l'autres n'a point et 3) persister dans la malsaine propagande que les hommes e veulent pas, TOUS, ni de l'amour fou ni du courage (qui va avec) de vivre une vie radicalement différente !!!
 
En émergent, alors, tant de radicales nouveautés. Genre devenir trop riche est si vulgaire et grossier, c'est fuir tout réel et se maintenir, de force, dans la mentalité adolescente de la vie. Socialement, ce ne peut plus être considéré comme un rôle majeur – la société ne peut plus que refuser d'en faire son but suprême. Ne pas vouloir être trop richesse devient le nouvel héroïsme en vogue. Ne pas l'être donc, s'empêcher de le devenir trop riche, oui devient le sommet des challenges, des maîtrises et des compétences. Ne jamais être trop riche devient même le but suprême de la société. Les richesses peuvent, ainsi, être efficacement réparties. Chacun sa paie et c'est la paix universelle. La sécurité devient intégralement sociale. Le problème "argent" est, définitivement, assigné à résidence des solutions (le maintenir assez longtemps dans le dispositif complet revenu à vie d'existence, revenu maximal garanti – toléré c'est, encore, "penser comme eux" ! – et Fête sociale permanente !). Ceci assez longtemps afin que la cure de désintoxication collective opère : il était devenu considéré comme fonctionnement normal, naturel, intrinsèque d'une civilisation un chaos incessant, des crises éternellement reconduites, des simagrées de réformes refusant la loi de base de l'isotropie du réel (ainsi, jamais de réformes envers les trop riches! jamais!), des fuites toujours plus immenses hors du réel, donc des débats de fonds, donc des solutions et apaisements collectifs à mettre en œuvre sans attendre demain !!!

L'argent ne mérite guère autant d'attention. La topologie (rencontre arithmétique algébrique et géométrie) en est sa carte. Sans système de handicaps vraiment adultes rien n'est sérieux dans le capitalisme financier. Un système graphique qui "géométrise" tout, un gain c'est 2 ou 4 ou plus que le côté perte d'où déséquilibres exagérés. Qui, lui même, coûte plus qu'une plate addition 2+2. Puisque, déjà une part afin de combler le trou de la perte, une ou plusieurs afin de ramener à la situation équidistante juste avant la perte. Une ou plusieurs autres parts afin de décoller de la situation qui rend toute perte dangereuse. Ne pas mettre de handicaps face à la réalité géométrique de l'économie c'est bien REFUSER DE DIRIGER. De faire de la vraie politique. C'est limite plus que de la délinquance !!!

Ainsi la richesse capitaliste n'est que celle d'un système. Remplacez les humains par des orangs- outans participant à des échanges "monétisés" – vous obtiendrez LA MËME STRUCTURE D'ENRICHISSEMENT. Ce qui prouve à quel point être riche est structurel. Ne correspond pas à des dons personnels. Mais à la pure mécanique systémique. Et que les hippodromes ont résolu le fait même de courir loyalement en plaçant différents handicaps entre les chevaux (unité constante de la course). Tant que les mêmes handicaps ne seront pas, fermement, placés contre les trop riches – l'Economie ne pourra jamais exister comme science ou art. Ce n'est qu'un vaste et hideux mensonge !!!

Je me sens traversé de rivières en plusieurs parties de mon corps. J'éloigne le regard et capte tous les courants en cours. A la fois. Plus la finesse complète de vivre telle bifurcation dans le corps. Tout en n'omettant pas telle stratégie de descente dans le lit de la rivière, ailleurs. Bref, une vie physique amplifiée, accrue, augmentée, renforcée. Vous vivez tout ceci en même temps et votre conscience n'en perd aucune miette. Aucune déperdition.

Ainsi, un exemple infime…Amours fous, du titre. Au lieu d'amours folles, le pluriel féminise (masculin que au singulier). Il ne semble pas y avoir de nécessité à cette étrangeté grammaticale. Autre que l'autorité (facteur non probant)…aussi de choisir, en toute connaissance du contexte, amours fous résume beaucoup de points de vue en un seul. C'est un engagement plus solennel et authentique que tout autre choix !!!

De le dire c'est toujours 10 fois moins intensif et soutenu que de le vivre.

Amours fous ne peut que présager que ça va être 10 fois mieux à vivre qu'à le dire…et comme déjà de le dire…

…vous pouvez le vivre en entier, déjà, avec un tout nouveau fonctionnement du futur, celui du "cerveau sensualisé" (chaque pensée devient une sensation)… comme vous pouvez le vérifier et l'expérimenter grâce à quelques unes de nos plus récentes techniques sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!
Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article