Amours trop paisibles/ 2

Publié le par imagiter.over-blog.com

3101546802_d4d2ff158d.jpg

Neuf, neuvième cri

crispée à la houille de mes yeux

elle s'y tint

hautement

faite pour l'homme

 

Serrée de lierre au jeune vasistas

elle pouvait ouvrir

le ciel sur la vitre

sourde

 

un coup d'air

le recul du soleil armé

 

l'os du cri tomba, percé

 

Neuf, neuvième cri

sur la vague de ta couche

j'avais oublié de nager

La limaille des tridents

étreint ma peau

qui pousse haut palmier

Au soleil de tes frissons

 

… J'en corne le coin car tu reviendras demain

                                                             %%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

*** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

 

 

Commenter cet article