Arrête de me marcher sur "tes" pieds

Publié le par imagiter.over-blog.com

MG 8791

Arrête de me marcher sur "TES" pieds…La plus grande vérité acceptée par le plus grand nombre reste que " tout soit lié et relié"…Mais – absurdement – strictement aucune des conséquences pratiques n'en ont été tirées. Comme si la majorité somnolaient, uniformément, n'ouvrant un œil aléatoire que pour un mot, une image ou une expression de visage – survenue, totalement, au hasard…Ou bien au tout arbitraire !!!

Or les séquences de conséquences pleuvent drues – liant le linéaire au non linéaire, le discursif au non discursif, etc. Bref, le meilleur de la science avec le meilleur de la littérature. Et semant un verse semant… Rien n'est séparé, rien n'existe à part, tout seul, dans son coin - mais tout demeure lié et relié …Au niveau du savoir, il n'y a donc pas économie droit histoire chimie sociologie médecine etc….etc. - mais bien le réel entier qui mêle, entremêle, métisse, tisse, lie et relie tous ces aspects du même savoir unifié. Le réel reste le savoir qui englobe tous les autres et – quasiment magiquement – le langage se montre comme le plus proche du réel tout entier. Dans ce cadre, les trans-disciplinaires, les multidisciplinaires, les interdisciplinaires, les holistes, les paradoxaux, les originaux, les impensés, les négligés, les génies, les non découverts, les anticonformistes,  les hétérodoxes, etc…risquent d'être infiniment plus proches du rée "entier" que leurs opposés (à qui l'étourdie société confie bien trop d'espaces comme d'importances – au flagrant détriment de tous!)…Alors ? c'est cela même – changement à 180 ° de la direction suivie par la collectivité…Les vrais élites peuvent, enfin, émerger, se faire connaître. Et surtout – DIFFUSER l'immensité de leurs solutions tous azimuts…

Au niveau de la Vie - que " tout soit lié et relié" implique que ce que nous faisons à la Nature, la détruisant, c'est directo à nous que nous l'infligeons… Elle n'est pas séparée de nous, pas à part, toute seule, dans son coin - mais elle se montre parcourue de la même vie que la nôtre. Abîmer cette vie de la planète c'est atteindre direct la nôtre. Aussi – si vous êtres si dégoûtés de la vie (absurdes consommateurs, téléspectateurs inconséquents, financiers fous, star system sans issues, médias hallucinés, etc.) vous n'avez aucun droit d'en dégoûter les autres. La seule "loi'" économique (tellement qu'elle économise toute l'escroquerie économique) c'est que la planète supplante tout – et même l'Economie puisque sans Economie la planète et l'Humanité continueront. Sans doute bien mieux. Mais sans planète rien du tout ne pourra survivre et même pas la monstrueuse chimère (inexistante sauf dans les cœurs sales !)…CQFD J : -) J   qui "croit" en la monnaie est aliéné, qui "croit" en l'inexistante économie devrait plutôt se faire soigner (nettement plus pragmatique et sensé!)…Bref, carrément l'inverse de la folie "obligatoire" d'aujourd'hui …

Entre les êtres humains – totalement symétrique, également, le mal que vous faites aux autres et  "tout est lié et relié" vous revient et vous revient vous nuire, oui pour vous nuire à vous qui l'avez déclenché, à un moment ou un autre, sous une forme ou sous autre…Et ceci implacablement…Rien n'est séparé, rien n'existe à part, tout seul, dans son coin, même le mal que vous essayez de faire, sournoisement à autrui -mais tout est lié et relié…Sinon, ben dites donc c'est que vous auriez dégoté des "circuits extraterrestres" '(isolés!) dans la réalité terrestre…Ah non! vous admettez que non point: béééêêê alors que reste-t-il comme autre alternative ? "Vouloir" du mal c'est déjà le faire "germer" et, de là, le diffusez (tout en y demeurant, bêtement, relié) en réalité…choc en retour, boomerang…ce que vous conceviez vous "vous" le rendez concret: expliquez comment vous pouvez vous extraire de l'entier circuit, déclencher sans y être ? Etc.

 

La psychologie dite paradoxale, systémique, de Palo Alto ou d'ailleurs, etc. – a su nous entraîner à sortir du cadre. A spatialiser physiquement la pensée, donc à pouvoir visiter (avec votre corps) tout le concret de n'importe quel concept. "Sortir du cadre" n'est pas un vain mot, mais une émancipation, une libération, un affranchissement – vous parvenez à avoir "l'esprit libre", agile, flexible, mouvant, spatial, se déplaçant, englobant, etc. En bref, apte à "adopter" tous les POINTS de vue ou toutes les "positions" physiques (innervant intérieurement vos positions – intellectuelles, oui ou non ?)…

 

Les exercices suivants – que nous pouvons nommer "Arrête de me marcher sur "tes" pieds" nous transportent au " tout soit lié et relié" dans tous nos rapports sociaux…Ainsi, semble-t-il 1 000 fois plus raisonnable d'adopter un système où le voisin "gagnerait" le revenu d'une personne qu'il ne connaît pas, vous de même, eux aussi, moi itou: l'image ou la métaphore obtient un impact très probant. Les vieilleries économiques qui ne font que gaspiller, dépenser, dissiper, gâcher tout – ne semblent plus du tout adaptée au monde nouveau

Afin de parvenir aux "responsabilités croisées" (vous commencez de savoir que vos moindres gestes – hors un orbe très personnel – ont un impact obligatoire sur autrui) les exercices se déclinent comme "tu n'es pas aussi con que j'en ai l'air" ou bien "je ne suis pas aussi con que t'en as l'air" ou encore "ils ne sont pas aussi cons que nous avons l'air"…et, ainsi, toute la panoplie déroulée…Des étapes comme "savoir se mettre à la place des autres", parvenir à voir le monde avec un regard qui n'est pas le votre, "développer l'intuition instantanée",  suivront…puis, "survoler ses pensées et ses sensations ou émotions tel un aigle" ou bien "voir sous toutes les facettes à la fois" sa pensée (ceci signifie donc que des êtres sont déjà arrivés à "cela" – plus qu'évident, mais ce fait ne peut vous éviter, vous raccourcir ou vous économiser toute la route à parcourir !!!) …puis, encore, devenir un brasier d'émotions "toutes liées et reliées" entre elles dans l'harmonie la plus parfaite…les "responsabilités croisées", moyens le moins couteux et e plus rapide de renouer avec l’esprit COLLECTIF, indispensable pour la survie de l’espèce – appartient aux techniques psychocorporelles de pointe…Une société qui refuse aux individus la connaissance des techniques psychocorporelles ne peut être appelée civilisation !!!

 

Et pas comme les mesquins et les sournois du rabaissement collectif (tout tirer vers le bas, genre tout le monde doit chuter aussi petitement que moi – au lieu d'élever le plus haut possible tout le monde genre un "revenu de pauvreté généralisée" eh oui! à 2 000 € par mois). Puisque nous devons diminuer, implacablement, nos activités afin de vraiment protéger la Terre c'est le meilleur moyen du "chacun sa paie et c'est la paix", non ? Vous en avez un autre aussi équitable ?

 

Derniers exercices "dénouer les nœuds borroméens"… genre des inquisiteurs de la beauté, de l'intelligence ou du talent…qui vous amènent à vous (déjà bien en dessous de 2 000 €) oui oui à vous, sans cesse, et dans un non-sens absolu, des exigences barbelées et de coupantes prescriptions d'incessantes humilités. Prescriptions de permanentes humilités évitées, esquivées,  éludées pour le show biz, les banques bizarres, les Bourses, la télé trash et buzz ou des gains exagérés, etc…Deux poids deux mesures – traitement très inégalitaire du problème d'humilité: que dans un seul sens pour matraquer le bas – afin qu'il ne relève pas la tête devant toutes les prédations illégales du sommet de la société et cesse, ainsi, de les accepter ? Sans doute: très douteux les prescripteurs si blessants de l'humilité…des autres…Pas de la leur puisqu'il faut se sentir démesurément imbu(e)s de soi- même - afin d'obliger les autres à une humilité d'humidité aussi frigorifiante…

 

Alors que la modération ou l'auto restriction (autre mot pour l'humilité) serait le plus utile au sommet de la société- non ces acharnés prescripteurs…des autres (les poux du pouvoir ?) ne s'abattent (courageusement ?) que sur le bas de la société…Ainsi devant le fait trop avéré, que les 2 plus riches du monde aient la "même chose" que toute l'Afrique noire, qui a tort ? Pour le moment, les médias dominants disent que c'est l'Afrique noire…Les conformistes aussi puisqu'ils n'affirment pas l'inverse…Ah oui! beau piège ! belle arnaque –l'humilité n'est qu'intellectuelle mais pas du tout monétaire

 

La "haine de l'intelligence" est, définitivement, devenu suspecte …Ce sont bien ces cancres là les cancrelats !!! De clairs "collabos" du fric-pour-très-peu à voler; de multiples façons, aux multiples autres… La "haine de l'intelligence" est, définitivement, devenue suspecte. Limpide que qui veut répandre la "haine de l'intelligence" est, définitivement, un ennemi du peuple et des…humbles. Faut le faire, n'est-ce pas ? Bassiner tant d'humilité pour se révéler le pratiquer si peu…Nous voyons, ici, à quel point les "complices" conformistes font tout le sale boulot. Et que de dégonfler ces vraies baudruches prétentieuses (se donner le droit de détruite tous les talents – n'est-ce pas s'enfler d'une extrême importance) reste le vrai travail des "humbles" comme moi…

 

Et donc la triomphante conclusion claque au vent: ne pas utiliser son talent pour faire beaucoup de fric sur le dos des autres – c'est cela l'humilité vraie…Par contre, de faire briller les résultats de votre talent (et du travail acharné qui va avec !) non ceci n'est pas de l'orgueil. Juste l'amour de la vie, de la beauté et du partage que vous voulez "diffuser" plus largement. Gratuitement. Bénévolement. Donc carrément UN OBJET DE FIERTE légitime…A exhiber sans retenue !!!

 

Qui veut vous obliger à "l'humilité" ne présente, de la sorte, aucun des signes extérieurs de l'humilité intérieure. Cette humilité à sens unique (juste contre vous et pas du tout contre les marginaux du sommet!) n'est qu'une marque de déloyauté perverse. Alors que la probité (ni humble ni non humble – mais juste "Juste" !!!) se montre, majestueusement, parvenue à disqualifier qui l'emploie…

 

Ne vous torturez plus, pauvres artistes et écrivains si largement spolié (e)s par toute la société, la plus grande de vos impulsions de fiertés n'atteindra jamais la plus infimes traces de leurs non humilités émasculantes…D'autant plus, qu'ils vivent, indignement, sur votre dos !!!

 

Dans leur absurde et si spoliateur donnant-donnant – disons, alors, que l'humilité intellectuelle ne s'arrêtera qu'après la mise en place (bien visible) de la réelle humilité monétaire…Le clair levier, qui va faire basculer cette montagne, demeure nécessaire jusqu'à l'aboutissement de la besogne, non ?…Le piège pour gogos (par bobos interposés) de l'humilité qui ne serait qu'intellectuelle - et pas du tout monétaire - vient d'être éventé. Nul qui ne boira ce jus saumâtre, désormais, sans faire la grimace …

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,  onglet 4  " Où trouver encore du sérieux ?, onglet 2  " Le roman de l'économie",   ou onglet 3   " Rien de plus solide que le solidaire".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article