Assistanats impossibles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

10410315896_ced1f9d503.jpg

Si 1 % de la population étatsunienne "prend" 95 % des richesses collectives** – il ne sert à RIEN de s’acharner sur les 5 % restants, cela ne peut rien changer à la Crise…par contre de réduire ces 95 %, qui se voit comme un nez énorme au milieu de la figure, ceci aura un impact immédiat… et clairement efficace…c’est uniquement ce 1 % les trop assistés !!! Et surtout pas les pauvres !!!

 

** selon Joseph Stiglitz.

 

2 ) - Lorsque les banques européennes « recoivent » 1 870 fois plus "d'aides" que la vraie misère – cela ne sert à rien de s’acharner sur la si minuscule partie de la misère, cela ne peut rien changer à la Crise…– il ne faut que s’occuper de l’accaparement improductif des banques… c’est uniquement ces banques les trop assistées !!! Et surtout pas les pauvres !!!

 

3 ) - Si les mouvements boursiers (à 95 % de l’illégale spéculation, martelons- le sans cesse !!!) sont des centaines de milliers de milliards d’euros…entre 55 000 milliards et 550 000 milliards d’euros *** – et que le déficit de l’Etat français est olalalala un immense 1 750 milliards – seule somme sur laquelles les pauvres seraient « assistés » - ceux- ci ne le peuvent absolument pas être assistés comme les médias déshonorés nous le crachent chaque jour  !!! C’est uniquement ces spéculateurs oui plus qu’illégaux les trop assistés !!! Et surtout pas les pauvres !!!

 

*** preuves indirectes mais en béton : la discussion des politiques européens sur la taxation des mouvements financiers « qui rapporterait 55 milliards d’euros pour des taux de0,10 % ou de 0,010 %....faites le calcul eh oui !!! 0,10 % ou de 0,010 %.cela fait bien 55 000 milliards et 550 000 milliards d’euros…comme quoi qui est insupportable cancre ? Bien vu, les costards cravates, ces lunatiques définitifs !!! A noter aussi cet insultant 0,10 % ou de 0,010 % de taxe pour qui vole « l’argent des autres »…tandis que le pauvre subit du 19,95 % …et on le dit ASSISTE !!! Et pas le complètement déchu boursier ?

 

4) - Lorsque « Cela revient cher d’être pauvres » le livre récent de Martin Hirsch…A relier avec nos articles : "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" - postdu 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" - post du 25 septembre 2011- puis, dans le but que tout législateur doive…"Empêcher les riches de nuire aux pauvres", le post du 19 octobre 2011…clair que le pauvre NE RECOIT JAMAIS AUCUNE ASSISTANCE !!! Que c’est donc, juridiquement, de la diffamation que de l’oser. Qui l’ose ? Les lunatiques en costards cravates qui devraient passer directement par la case « prison » !!!

 

5) - D’où dans les accusations juridiquement fondées – « Accuser tout discours qui dit que les pauvres sont des voleurs » post du 14 décembre 2012…ce sont eux les VOLES…qui exigent dommages et intérêts !!! Les preuves abondent oui de leur bon droit …

Prenez vos sources dans : La Gazette des communes, dans les rapports de l’Assemblée nationale et dans les travaux de l’Observatoire DEs NOn-REcours aux droits et services (Odenore). Où il est prouvé que le non paiement des droits que les pauvres ne réclament jamais représentent 10 milliards 855 millions …soit infiniment tellement plus que les supposées "fraudes"…Il y a donc BIEN MOINS DE FRAUDES que les médias indignes et les pouvoirs calomniateurs n'en font la propagande. En fait, c'est la société qui vole les pauvres, les spolie au grand jour - les trop assistés - Et ose les diffamer en plus…

Selon la démonstration scientifique imparable de "plus on est voleur et plus on…s'appauvrit"…l'arithmétique s'en frotte encore les yeux. Plus on vole plus on est pauvre : où est l'anomalie béante ? En fait, ce sont bien qui diffament les pauvres qui sont les véridiques voleurs !!! Qui y ajoutent l’autre déchéance de diffamer…

Accuser tout discours qui dit que les pauvres sont des voleurs ? Oui, oui et oui. Leurs auteurs devraient déjà se trouver en prison !!! La réhabilitationdes pauvres est bien en cours…Les demandes de remboursements des trop riches aussi…

 

Puisque, parallèlement à la réhabilitation des pauvres, l’accusation des trop riches comme destructeurs de la Société devient imbattable…ainsi –

 

6) - comment la théorie néolibérale peut répondre au le miracle de devoir aider massivement les "créateurs de richesses" s'ils la créent réellement pourquoi les aider ? Impossibilité logique et mathématique ! – ces « trop » riches se sont avérés ne créer aucune richesse du tout mais vivre en parasites sur le dos des plus pauvres. Ce sont ces riches les trop assistés !!! Et surtout pas les pauvres !!!

 

Ceci appartient aux têtus totaux et tout le reste n'aligne que mensonges de citoyens déshonorés...et devant être traités comme tels…

 

7) Donc les riches créent des richesses en en prenant beaucoup ? C’est bien cela – les délires paranoïaques et sociopathes des discours capitalistes ? Des éclaircissements rationnels sont exigés…puisque les trop riches vivent bien au-dessus des moyens de pauvres…

 

Oui, si le pays est dit vivre au- dessus de ses moyens ce ne sont pas toutes les classes sociales qui participent de ces extravagances excessives. Depuis 1975, une incroyablement énorme part des avoirs "publics" a été livrée au tout privé. Et sans aucun bénéfice collectif : sinon il n’y aurait pas Crise !!! Cette manne aurait « redressé la situation »…Par une prospérité partagée tirée toute par ces plus riches – il n’en est rien…C’est que le coût du privé, en toutes activités, demeure bien supérieur au coût du public : vu les extravagances de revenus, les circulations inter-nationales des bénéfices donc non assujettis,  et les externalisations excessives, etc, etc qui viennent tant alourdir ces coûts – ceci devrait sonner comme l'évidence de base. Le riche coûte une fortune à la société. Pas le pauvre: il "rapporte" !!! Comme le prouve abondamment le « Cela revient cher d’être pauvres » le livre récent de Martin Hirsch…

 

8 ) - Le riche coûte donc une fortune à la société. Pas le pauvre: il "rapporte" !!!

"A l'aube de l'an 2010, l'impôt sur les particuliers rapportait jusqu'à 5 fois plus que l'impôt sur les grandes sociétés (p. 70 -  Michel Perreault – Je ne suis pas une entreprise, Guide de survie personnelle pour le 21 ème siècle, août 2011)." Pire même, près du tiers des entreprises étasuniennes les plus profitables n'auront versé que 0 (zéro) impôt et certaines auront même (comble de l'assistanat et de l'interventionnisme étatique !) perçu des subventions. Le taux moyen, pour les 27 pays de l'union européenne, c'est, plutôt, 50 % pour les particuliers et 25 % pour les grosses entreprises. Le circuit empoisonné peut même devenir : vos impôts et vos cotisations subventionnent la grosse société qui, enrichie encore par vos gains permanents de productivités – vous fout à la porte. Juste pour excès d'enrichissements unilatéraux de sa part.

 

9) - Oui lorsque les pays riches (qui ne concentrent qu'une part infime de la population mondiale) "monopolisent" oui oui 81 % du commerce mondial ? Oui, dès le départ, ils trahissent à fond leurs propres règles – qu'il serait judicieux de nommer "les déRègles du privé" !!! C’est du grand banditisme vertical et trop hiérarchisé…vivement la démocratie !!!

 

10) - Les marchés rendent eux-mêmes impossibles ce qu'ils exigent. Leurs doubles, triples, centuples jeux les contraint aux mensonges saturés (et à leur transmutation en…)…ce sont eux qui RUINENT les Ets – à l’origine de toutes les dettes et osant (déchets déchus) s’en monopoliser le règlement : soit encore augmenter infiniment et indéfiniment ces dettes « nationalisées »…faut vraiment être un petit bourgeois, au cœur pourri, pour faire semblant de ne rien comprendre !!! Oui tout bénéfice pour les êtres désintéressés…

 

11) – etc.

 

De tout ceci il apparait, clairement, que le pauvre ne « coûte » rien du tout à la société… : il "rapporte" !!! C’est la Société qu’il assiste…lui le petit qui toujours trinque : or qui a vu un assisté véridique trinquer ? C’est un planqué, hors du coup…donc saturations de mensonges = vérités aveuglantes…LA SOCIETE VIT SUR LE DOS DES PAUVRES…et elle doit réparer dès 2013 !!!

 

En conclusion – qui dit qu’un pauvre est un assisté et non un spolié par le système, oui un volé institutionnalisé doit recevoir soit des menottes soit une camisole de force

 

Terminé le règne sordide des petits- bourgeois, les flics indignes du fric des trop riches, les collabos du système et les gros délinquants de la civilisation…

 

… à partir d’aujourd’hui nul ne pourra plus dire que le pauvre est un assisté sans être poursuivi en diffamation ?

 

Avis explicite aux petits bourgeois !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

 

Publié dans gouvernance mondiale

Commenter cet article