Au-dessus de nous ? des candidatures qui passent par là…

Publié le par imagiter.over-blog.com

5117294958_483e7c83d1.jpg

Très au-dessus de nous, voguent qui nous calculent, nous envisagent, nous supputent, nous soupèsent, et nous dévalisent en plein air… Au-dessus de nous se situe l'origine même de ces malaises sociaux et physiques que nous vivons actuellement. Alors que, face au changement climatique très bouleversé, face à l'absolue nécessité d'éradiquer d'urgence toute misère et pauvreté, de répartir au mieux les richesses vu que les activités humaines doivent diminuer pour la survie de la biosphère, etc – nous avons tant besoin de l'unité la plus large possible – le spectacle PRESCRIT, obligatoire, forcé, imposé nous contraint à la litanie des candidatures 2012. Voudraient-ils donner à leur si essentielle candi daaatureuuuu la taille de l'Unité complète ?.

 

Nous encombrent TROP FORTEMENT des candidatures virtuelles qui vont, donc, provoquer un gel des réflexions, des reportages réels, des recherches tous azimuts, des expériences et des vies mentales complètes…la vie sociale vitrifiée, gelée, pétrifiée, glacée, rendue inerte et inactive (juste rester sur son cul à "attendre" ces parachutages de candidatures - quel manque absolu de savoir- vivre comme d'empathie avec autrui). Comme si nous montrions le moindre événement de nos vies en nos arrières boutiques – de quel droit, de quelle morale, de quel savoir ou de quelle dignité extraient-ils cet encombrement de la vie collective de leurs TROP massifs matraques ? Oui nous nous sentons trop martelé(e)s par ces pluies continues de candi dattuuuureeeeus. C'est intrusion, c'est envahissement assez obscène, etc – ceci peut rester en arrière cuisine…en tout cas, ça le devrait…

 

Au-dessus de nous ? Se conduisent comme s'ils étaient, en fait, en dessous de nous. Au-dessus de nous ? Franchement et fortement – que des cercles de tous milieux participent aux discussions programmes hors toute politique spectacle, hors tout spectacle (puisque autour du document écrit sur tous supports)…ce n'est jamais utile de tant gaspiller du temps à parler d'un individu (manipulation d'image, présentation biaisée de sa personnalité, aucune garantie genre "satisfait ou remboursé", implication exagérée des médias qui sponsorise un individu au net détriment de l'intérêt général)…rarement d'analyser un programme exhaustif…

 

Alors cette occupation de "trop" d'espace collectif par ces candidatures aurait-elle des arguments ? Etant donné que plus de la moitié des "voix" s'abstiennent c'est déjà une razzia sur le mot majorité ; de plus, c'est contre productif et parfois, frise le criminel du fait d'empêcher les prises de consciences collectives vitales d'advenir !!! Pas très rationnel que ce processus, vous quittez là le raisonnable, le sensé, le pondéré, le soutenable…vous commencez à naviguer presque en eaux troubles… Au-dessus de nous ?

 

Au-dessus de nous, n'oubliez pas vous êtes en dessous de nous – tout comme les Bourses, vivent, illégalement, sur l'argent des autres, vous vivez sur la voix des autres. Mais là çà ne marche plus du tout. Plus du tout alors…Au-dessus de nous, vous nous spoliez de nos voix, du droit de suivi, de l'obligation de regard ou de la nécessité de vérifier les comptes…comme si vous séquestriez nos voix, vous nous les enlevez et ne nous les rendez plus jamais (nos voix !) .

 

Or, nous voulons que les processus de décisions soient complètement revus, que tous les documents servant à ces prises de décisions soient d'accès public, discret mais efficace, que le fonctionnement de l'élu puisse être modifié après examen du comportement, etc. Etc.

 

Nous venons du constat suivant – de même que, depuis 2008 nous avons la preuve juridique que les Bourses ne créent pas de richesse – car prête-t-on à qui crée la richesse (qui vous permettrait de le payer ?)…Par contre, nous voyant spolié par le système financier cette spoliation devient la trame "réaliste" qui prescrit (contraignant à la prendre systématiquement en compte) – donc aides politiques = les Bourses ne créent pas de richesses. La loi, pourrait, avec effet rétroactif, évidemment, récupérer tous les hyper gains non motivés" – faisant rétrograder des taux de spéculation çà un taux d'intérêt tout à fait raisonnable, avec remboursement des trop perçus…

Sur cette même trame, oui oui, nous venons du constat que VOUS avez besoin de nous. Mais nous pas de vous. Essayez de le démontrer sans nous, sans nos voix, sans nos oreilles, écoutes et réflexions. Essayez donc !!!

 

Nous ne vous sentons pas tellement au-dessus de nous…plutôt égaré(e)s, paumé(e)s, perdu(e)s ou fourvoyé(e)s …De vous avoir vu fonctionner hors de nous, sans la moindre pensée dirigée vers nous – nous avons appris à fonctionner hors de vous, sans vous et avec succès…qui vous voit encore au-dessus de nous ?

 

…nous sentirons un réel soulagement à être entièrement émancipés de vous …

au-dessus de nous ? au des sussurrant ! au des suspensions des suspects, tous ces susnommés précités plus haut…

au-dessus de nous ? Il n'y a plus que l'unité généreuse où nul ne devrait plus pouvoir la piétiner juste pour nous rétrécir à ce qui fait date dans la phase candidate…

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

 

 

Publié dans economie et politique

Commenter cet article