C'est la façon de penser collective qui est fausse ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

9379973026_8489d49886.jpg

Jamais nous n'avons été, globalement, aussi éduqués et formés. Et jamais, aussi, il n'y a eu autant de problèmes sur la planète. Ils ne font qu'augmenter sans solutions…Ce qui, déjà, décrit l'absence forte d'esprits pratiques, tournés vers l'action et la résolution concrète de problématiques. C'est donc la façon de penser dominante qui est toujours plus fausse ?

 

Comme la société refuse son auto-élucidation permanente, préférant prétendre (hors tout bon sens) que ce sont ses dissidents qui provoquent tout (ce sont donc eux, alors, qui dirigent le monde et ils ne sont pas du tout dissidents). Il ressort, soudain, de cette vision hallucinée des choses que la société est bien, elle, dissidente de l'intelligence et de la pensée

 

Publicités et marketing en tête nous subissons une époque absurde de haine de l'intelligence. Fomentée (mais sans complot ça va de soit) par le haut de la société cette exclusion de l'intelligence a bien coulé, partout, mais surtout sur les classes moyennes, en fait (le peuple se croit, souvent, plus malin, par nature !)…leur rêve c'est bien de devenir petit bourgeois gentilhomme. Faire passer du canada dry pour du bon alcool. Tout singer afin d'imposer qu'ils soient vraiment leurs déguisements (sans rien faire d'autre que d'acheter les panoplies bidons) poètes, aventuriers de l'esprit, talents, etc…Pas plus ?

 

Entendez entre les lignes les slogans. Moins tu parles plus tu parles bien, l'idéal serait que tu ne t'exprimes pas (juste mimer et faire semblant)…d'ailleurs plus t'es con plus on dira que t'es intelligent, moins tu construis de raisonnements serrés, que nous pouvons visiter ensuite, plus c'est prétendu fortiche. Or, sans raisonnements adéquats pas d'actions pas de solutions. 

 

Les livres reflètent cette chute dans l'impossibilité logique. Tous formatés comme pour nous faire des cours, leurs "solutions" c'est tellement léger, du néant, un irrespect complet pour le lecteur. Or un livre c'est bien afin de partager l'action, oui ou non ? Trop de notes de bas de page, de bibliographies hors sujet, etc. n'existent que pour masquer le vide de la réflexion réelle. Leformatage unique c'est bien un suicide collectif ? Et, étonnement pas voyageur, quels que soient les milieux – la chute dans cette inactivation de l'action se ressemble infiniment. Une même pensée basique de l'extrême gauche à la droite dure ? Quasiment en tout cas…d'où la claire absence de solutions adultes partout…

 

Alors que tous les livres marquants du passé ne répondaient à aucune forme préexistante. Ne se coulaient dans aucun moule préalable. Mais inventaient leurs propres formes et formules – et n'ayez jamais confiance dans un auteur dont la réflexion ne modifie pas les formes le précédant, il ne fait que "semblant" de penser. Ce n'est pas un original authentique, juste une photocopie plus ou moins maquillée. Tout livre qui se veut de poids devrait inventer (métamorphiquement) la nouvelle lave qui va nous ouvrir aux actions possibles. Les derniers hommes/ femmes d'actions véritables vous ne les trouvez plus que chez les vrais penseurs et les irréductibles écrivains – ces clairs aventuriers de la vie. L'édition qui, par son formatage unique, prouve, déjà, qu'elle ne sait absolument plus penser. Et empêche, même, par ses lourdeurs et ses étourderies méthodologiques, la société de penser. Un peu en chœur.

 

Non, jamais nous n'avons été, globalement, aussi éduqués et formés. Et jamais, aussi, il n'y a eu autant de problèmes sur la planète. Ils ne font qu'augmenter sans solutions…pas normal du tout ? C'est donc l'absolue certitude quec'est la structure mentale de la société entière qui est défaillante. Plus que défaillante!!!

 

Et que vos ennemis sournois, même si déguisés en vous caresser dans le sens du poil, continuent à exclure, illégalement, tous les grands esprits des circuits publics massifs de diffusion. Scientifiques, penseurs, écrivains, grands artistes, en voyez-vous beaucoup ? Tous ceux/ celles qui vous incitent, invitent à penser de long cours en rencontrez-vous ? Iriez- vous jusqu'à dire que toute la société est complice, oui collabo, de ces exclusions ? Sûrement pas directement, mais les voix réfractaires (les plus nombreuses pourtant) se voient étouffées par des convergences de manipulations incessantes…La médiocrité politique alliée à l'effondrement pub/ marketing veulent "penser pour vous"…jamais autant de petits esprits ne se sont prétendus dirigeants…Or l'étymologie c'est dirigeant = dire le sens !!! Ils en sont plus qu'incapables…et œuvrent même rendre la structure mentale de la société entière toujours plus défaillante.  Comment ?

 

Le but c'est de dégoûter de tout effort mental – qui s'échine sur son jardin n'admettrait de fournir le 1/100 ème d'effort pour penser. Soit prendre telle info, essayer de la mettre ici, là, plus loin, plus prêt – et observer les conséquences. Vivre toute une machinerie où l'on s'aperçoit que tel concept ne va pas avec celui-ci ou là, mais oui fonctionne tellement mieux avec telle fonction. On ne peut dire ceci et cela en même temps. Tout un travail que les machines, moteurs, assemblages nous ont pourtant accoutumé à admette. Plus des précisions de précisions de centaines de liaisons…plus le goût merveilleux dans la bouche. Tout savoir vous offre une saveur de valeur…D'entrer dans le vif du sujet devient, si vite convaincant…d'où les 9/10 ème des faux débats sociaux c'est afin d'empêcher d'aller voir à l'intérieur par soi même. La société voudrait vous forcer à rester sur les seuils de tout …vous dissuader de forcer le passage !!!

 

Des preuves du mauvais vouloir abondent. Qui transmet encore, où seraient les lieux d'initiations, d'apprentissages de l'inconnu, où sont les agoras où resplendit de la discussion jaillit la lumière. Discussions non canalisées qui trouvent leurs lits torrentueux pas petits ajustages successifs…sinon l'habitude d'instrumentaliser toutes les expressions dans des phrases vides mais habituelles. D'enserrer les raisonnements dans des moules préalables donc d'éteindre toutes les nouveautés- pépites. De rester le work in progress qui progresse avec nos prises de consciences de ce qui " se passe" (et pas de passeurs s'il ne "se passe" rien, si rien ne se transmet ne s'échange)…le changement réel doit s'inscrire dans chaque élément quotidien. Des discussions qui copient le passé ne peuvent que trahir le futur…la nouveauté ne peut apparaître que de façon qui bouscule, dérange, arrange, remet sur les bons rails…

 

L'autre volet majeur c'est de parvenir à écœurer qui voudrait penser, construire des raisonnements, les écrire les transmettre…etc…dans les apparences conformistes cela semble succès, la plupart y singent une absence de pensée donc ne supportent aucun débat de fond !!!

…mais…

 

La société s'est enfermée dans une vraie prison mentale où, en fait, tout est interdit – on ne dit pas ça, on cache son savoir, on devient plus que mesquins, étroits et petits, on ne raisonne pas c'est intolérable, on crache sur tous talents, vous serez même félicités si vous persécutez l'intelligence, etc)…pourtant, la sortie resplendit…

 

Ne sont vraiment heureux/ ses (et ça se voit) que celles/ ceux qui se sont échappés de ces indignes enfantillages…chaque jour immensément !!!

 

Et qui apprennent – à la sueur de leurs efforts – les bonnes façons de penser. Celles qui donnent accès action !!!

 

Elles/eux auront tous nos fervents vœux…et nos dés-vœux à tous les conformistes, oui d'extrême gauche jusqu'à la droite. Ils sont devenus des insultes à la pensée

 

             Bonnes façons de penser ? Toutes celles qui seraient  Dans danse !!!

                            Toutes celles qui donnent accès action !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

*** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 


 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article