Ca va commencer si ça continue

Publié le par imagiter.over-blog.com

4572765984_857da8674d.jpg

Que des individus soient pris dans de telles urgences quotidiennes, que leurs phrases compriment les raisonnements habituels, nous offre de tels mots. Si percutants. Ecouter absolument tout le monde est tellement plus enrichissant et amical – que de faire semblent de compter ses amis et uniquement devant les médias (pas dans la vraie vie). L'important est ce qui est dit non qui le dit. Cette instantanéité de la connaissance, si proche qu'elle en caresse la peau, vous rend bien plus millionnaire des autres que tout autre déloyal procédé.

 

Ca va commencer si ça continue. Cette compression énorme qui rapproche comme visuellement, les 2 parties de la réalité (que la propagande veut tant séparer) , les causes et les effets, les tenants et aboutissants, les responsables et les résultats de leurs barbaries, les trop riches et les dégâts globaux qu'ils provoquent…etc. Phrase exemplaire dans ce sens. Ca va commencer si ça continue. Synthèse charnelle de tant de vécus compactés. Action instantanément incluse dans son arc. Flèche du temps. Direction. Détermination. L'action est au bout des mots.

 

Ca va commencer si ça continue. Chapeau ! Réussite stylistique, irruption du vraiment neuf, retentissement dans la moindre de vos fibres nerveuses. Le genre de phrase espérée par les éditeurs et que Gilles Deleuze a démontré que leur fonctionnement très "à l'envers" (le marketing avant le contenu, l'éditeur avant l'écrivain) ne pourrait qu'empêcher (sur leurs lieux uniquement, pas ailleurs) tout désir des génies d'aller les voir ! Trop en dehors du coup qu'ils sont devenus ! leurs corps trop désinsérés du spontané !…Oui, oui ces phrases existent bien ; seule votre ouverture spontanéiste pourra les cueillir: ne plus compter sur les "professionnels des mots" (si peu!) pour vous ouvrir tous les chemins d'émerveillement…Ca pue le rance, le renfermé, le réchauffé, le manque complet de goût, chez eux !!!

 

Ca va commencer si ça continue …Phrase que "n'importe qui", le premier venu (traité comme le dernier venu), le son de la rue, la tchatche spontanée, etc – vous offre si étonnement. Ne jamais quitter l'esprit de la rue vous place toujours à l'avant- garde de ce qu'il y a à ressentir. Savoir recevoir ces merveilles de caniveaux – vous place dans la place de l'épicurien inattaquable. Vous ne pouvez plus recevoir que le "meilleur", il ont quitté ce "meilleur" (qui a des côtés du prisme attachés à "le plus empli de bonté" – sens originaire de "meilleur") prouvant (par l'absurde, la bêtise couronnées) qu'être reste1000 fois supérieur à paraître. Paraître se fait croire qu'il est carrément dans la lumière (si artificielles et si peu nourrissante des médias PREFABRIQUES), que l'être authentique serait toujours dans l'ombre (préméditée par ces peu glorieux médiatiques ?). C'est plus que faux. L'être (à la pointe de tout progrès donc de toute nouvelle sensualité inédite) se vit en totale lumière. Le secret est "lorsque le regard est simple, tout le corps en est illuminé". De l'intérieur. Eh oui! vous fermez les yeux – lumières partout. Vous les ouvrez, votre regard est devenu enchanté, voit la réalité sous ses aspects les plus beaux et nourrissants.

 

Ceci – aucun média ne peut y parvenir sans connaître l'apprentissage. Et ils écartent barbarement qui pourrait vous apprendre la merveille de vivre, l'éblouissement d'être. Ce n'est pas en gonflant son logo, en martelant sa présence, en piétinant autrui de sa mégalomanie nombriliste – qu'on obtient les vraies compétences – mais en demeurant dans la discrétion (plus ombragée) des vrais apprentissages. Vous avez préféré la pacotille de ces imposteurs (pour vos vraies vies, ils n'ont rein à vous dire) – ils ont écarté de vous (quelle outrecuidance paternaliste !) les meilleurs d'entre nous. A titre individuel, tout me repousse d'aller voir ces arriérés (même si, trop illégalement, ils séquestrent les médias). Je fais partie de ceux/ celles (toujours plus nombreux) qui "feraient tout pour ne jamais passer dans "leur" télé" !!!I ls ont "perdu" tous les êtres de qualité. La crème des individualités. Y'A DONC BIEN QUELQUE CHOSE DE DETRAQUE CHEZ EUX.

 

Ca a trop commencé puisque ça a continué !!!

Oh que oui ! Mieux vaut une vie de lumière, oui oui à la pointe de toutes les nouvelles sensualités, oui oui aux pensées qui vous nourrissent de tant de plénitudes et d'extases –même si "leurs" apparences "trompeuses" font croire que c'est "rester dans l'ombre" - que d'aller dans "leur" monde de pacotille (où rien de ces merveilles n'existent!)…

 

"Leur" monde de pacotille – entièrement encerclé à ce jour.

"Leur" monde de pacotille,  désormais "prouvé" sans intérêt !!!

 

c'est où c'est où que ça se passe c'est où c'est où que ça se passe ? Pas d'arnaque cette fois ci… You just got fooled again, taking the wrong way. The good one was just in front. And, stupidly, you pissed upon, so wrongly getting fooled again and again and again, I can see for miles. By Who ?  

 

Lorsque le regard est simple, tout le corps en reçoit la lumière. Ca ne date jamais que de  1 984 ans, la dernière fois que quelqu'un l'a si bien prouvé. Et, avant, était- ce 8 500 ans, 14 500 ans, 22 000  ans ? Avec votre inutile vacarme difficile de se concentrer !!!

 

Votre regard ne redeviendra-t-il plus jamais simple ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article