Ce qu’a « soulevé » WikiLeaks ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5224084193_389341e858.jpg

Dans cette période d'accélération des élucidations (enfin pour les esprits préparés, les e-Lucides, en somme) nous venons d'atteindre le seuil où nous sommes (thérapeutiquement) écroulés de rire non stop. Le retournement de situation nous délice tout le corps. De somptueuses émotions nous déplient les ailes, etc (ne pas trop dire à…etc). L'apport incomparable de WikiLeaks c'est qu'il a si bien débusqué les terrés de "l'autre camp" et qu'ils se profilent, soudain, tellement ridicules, minables, pitoyables ou navrants (sans toutes leurs inéquitables prothèses techniques) que nous savons qu'ils ont déjà perdu. Le temps que l'étoile de l'évènement nous parvienne…

Ainsi, d'un Clinton qui, en un clin ton Clinton, a bien saboté la "bonne" mondialisation possible, semé les graines de la crise 2008- 2009 en ouvrant l'espace théorique aux sub-primes & co (tout vrai historien vous en expliquera l'imparable genèse!) nous obtenons ouaiiipppp qu'il a rit (notre x à nous!).  Pour la première fois, depuis tant d'années, oui de chez oui, il a rit. Parce qu'Hillary Clinton (encore !) a semé tout un vocable hilarant " d'une attaque contre la communauté internationale "…pour des mots réels, réellement imprimés sur des fax & co et dont le concret a déjà bien eu lieu… d'une attaque contre la communauté internationale – rien que ça! Outre que cette hilarante Hillary n'a jamais vibré si internationale (mais bien très localement tout pour les étasuniens rien pour les autres !), nous ne percevons AUCUNE attaque ni aucune COMMUNAUTE INTERNATIONALE dans son "habitus". 6 mots 36 mensonges…faut se les faire…où est la démocratie là dedans? Surtout que des républicains viennent seconder, outrageusement, « ce » camp démocrate (c'est trop troublant!)…WikiLeaks, très simpliste na voilà, c'est que du "terrorisme" (mot usé jusqu'à la corde dans certaines bouches qui ont perdu tout sens des mesures!) ose le très délictueusement "exécuteur" (du soldat nourrisseur de WikiLeaks!) – le nommé si déloyal Mike Huckabee !!! Se faire "aider" par ça, non merci !!!

 

Le camp WikiLeaks trouve, ainsi, en face, un anachronique et trop disparate (en apparence!) camp "unifié"…Son intervention clarifie, infiniment, les choses…collatéralement.

 

N'est-ce pas avec un trop « magique » bulletin rouge, extraordinairement apparu (plus de 3 mois après ! interpolé ou interpellé ? ) pour un fait survenu en août – que notre WikiLeaks serait "attaqué" (lui qui est supposé "attaquer" !) -  n'est-ce pas TROP ?…Mis à nus, tous ces procédés étasuniens qui ont tant fait souffrir le monde, depuis tant d'années, ne paraissent-ils pas "trop" top ridicules ? "Hey stupid, it's economy"(seul mot historique de l'ex Pr. Clinton!)…à lui revenu…que beaucoup n'en reviennent pas non plus…Qui a l'esprit libre libère les autres…eh oui !!!

 

Tiens donc! Il y a bien une "attaque" ACTUELLE mais "attaque" de l'anti-"économie états-unienne contre l'Europe et l'euro (le style de vie étasunien est très négociable et plus vite que ça: assez de leur parasitisme déshonoré sur la Terre, le "monde vraiment libre" ne veut d'eux que s'ils CHANGENT radicalement – virés du socle moral d'où ils ont commis tant d'horreurs! Ils sont)…Marx, dit Karl, voyait loin qui disait que l'Histoire c'est un coup tragédie et puis, l'autre, farce…Après le désastre complet de Bush (les Bush-men nous ont ramené aux cavernes et au désert du Kalahari: t'inquiètes, le scoop c'est "il a rit", Kalahari et Hillary ou pas) qui a commis plus de dégâts CONTRE les U.S.A. qu'aucun "terroriste" (?) ne le pourra jamais…Là c'est la farce claire. OK?

 

Et pour les Lucides tout ce qui é-Lucide va les transporter de délices, félicités, enchantements ou ravissements. Chacun-e se voit, de plus en plus, démasqué et (pour les cœurs purs uniquement!) les joies (obligatoirement "pures") deviennent extrêmes…Il y a deux camps bien dessinés…Pas ceux que la propagande déchue des médias voulait faire gober…

Et les persécutés, les humiliés, les rabaissés, les calomniés, les piétinés d'hier irradient (pas hillary) de joie. Maintenant. Et ici partout à la fois. Le camp d'en face paraît soudain terriblement minable dans son clinquant de pacotille…Le camp clinquant…quand "ça se passe" as-tu si bien dit ?

 

( à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 2  " Comment devenir un(e) athée du capitalisme".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article