Ce qui est posé n'a pas d'opposé (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

5449207743_eb1fc7d79e.jpg

Comme nous terminions le (1) en soulignant que la méthode peut sembler, au début,  un peu complexe, dense, touffue, consistante, copieuse, difficile – mais, très faux -ensuite, cela simplifie si incroyablement la vie

 

Nous avions esquissé la méthode comme savoir entendre nombre de faits nouveaux … tels que les mots c'est, aussi - par le jeu des préfixes et suffixes reflétés sur les racinesun gigantesque déploiement spatial…ainsi que toutes les actions possibles que nous puissions mener, clairement rendues visibles. Avec les distances par rapport à nous fidèlement respectées : soit notre état intérieur, l'évolution de la maturation de nos pensées, celui des muscles de la volonté plus ou moins tendus et distendus par les émotions et sentiments, nos doses de contrôles sur l'ensemble, etc… oui oui tout cela se trouve bien DANS les mots.

 

Entendre va, alors, jusqu'au plus tendre…oui tout ce qui persiste à se tendre et attendre vers nous…et le continuera jusqu'à la fin des temps…

Le spatial de posé, vécu de tout le corps … Préposé composé recomposé opposé déposé apposé, oui posé reposé se poser supposé exposé décomposé surexposé (nous ne visons pas l'exhaustivité)…

Toutes les actions à notre portée dans poser et s'opposer au supposé posé : Préposé composé recomposé opposé déposé apposé posé reposé se poser supposé exposé décomposé surexposé (nous ne visons pas l'exhaustivité)…

 

C'est-à-dire il va nous falloir vivre avec les émotions, les sentiments et les pensées tout ceci – comme expliqué dans le blog "" Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!"…jusqu'à aboutir à "Des sauts périlleux à l'intérieur de vous-mêmes ?" blog  du 11 juin 2011…

 

Soit tourner tout autour de la sphère d'une idée exactement comme si nous étions des oiseaux…tel que le montrent les blogs de fond sur "Comment voler comme des oiseaux ?" oui 5 humains toujours vivants l'ont fait dans notre inattention frivole. Le "Comment voler comme des oiseaux ?" qui court en 17 textes du 23 novembre 2010 au 17 mai 2011.

 

Ainsi, nous déployons tout notre espace intérieur et le langage se mue en une gigantesque carte spatiale que nous pouvons ressentir de tout le corps… autour de laquelle nous pouvons revenir, interminablement, jusqu'à en faire une seconde nature (nous, c'est fait, au fait !)…

 

S'il y avait des premiers pas, ce serait…

Poser comme position. Spatiale et peser comme posséder. Matériellement oui et, aussi, lieu de regroupement visible des possessions. Poser le possible le poste, désormais, occupé… Les nations comme si les pays étaient des enfants, des mineurs à placer sous tutelle à vie - et que la rationalité économique transcendante et divine guiderait dans 'inexpliquées ténèbres…ce qui place les agences de notations dans la mégalomanie la plus folle qui soit : une compulsion maniaque de chiffres non parlants…

 

Pas sûr, cela pourrait être tout aussi bien…

se poser c'est comme une question ou un avion qui se pose sur la piste : la courbe explique beaucoup. Sauf, absolument, pourquoi reposé serait re-posé, poser une seconde fois ou une troisième, etc., la première ne pouvait donc pas convenir ? Supposé décrit une attitude corporelle par rapport à poser et tout ce que cela enclenche dans la trame du discours et dans la structure du raisonnement. Identiquement, les composé recomposé apposé exposé… tandis qu'opposé demeure la plus complexe et intrigante de ces attitudes physiques qui répondent si bien à ce :

 "une position corporelle répond et correspond à une opinion intellectuelle ou morale, soit une "position" parmi les choix"…

Préposé c'est la conséquence du langage performatif, comme de voir un corps tout animé par une pensée qui lui reste extérieure mais qui commande à sa vie. Un peu trop ?.

Voici que l'apprentissage vous traverse plus aisément - déposé dessine, impeccablement, un mouvement de tout le corps qui renforce toutes les sensations déjà regroupées autour de posément poser…décomposé ou surexposé complexifient plus ce qui pouvait, au premier abord, paraître simpliste. Mais ne l'est guère puisque c'est bien tout l'apprentissage de centaines de milliers de nuances avec le métier à tisser des goûts et des couleurs dont il s'agit goûts et des couleurs qui, soi- disant, ne se discutent pas, alors que ce sont des aides incroyables pour apprendre tout l'art de la conversation !!!

Etc.

Refuser, ainsi, de voir une alternative genre si1) le savoir = marchandise informationnelle 2) la bêtise c'est de croire en la performance idéologique suspendue dans le vide inoccupé du prétendu gain - par rapport à quoi? toute la nature est gratuite et, pourtant, ses inestimables services, restent tous hors de prix ? la Terre a-t-elle besoin, pour se montrer créée, de devenir une marchandises ? et si les réponses restent négatives, jusqu'où le système actuel a tort ? tout gain, ici, n'est, peut-être, qu'un coût là, ce qui rétrécit très fortement le triomphe…et…oui, sans cesse contredite par les faits la performance, contredite par les faits – comme l'on dit !!! 3) les mots comme experts des possibles, des trajectoires, des potentiels, des trajets, de l'espace, des choix et de tous les mouvements corporels, etc, nous deviennent plus que nécessaires !!!

 

Les objets- images, dans tout l'inconnu de notre vie en 2012, sont presque devenus des organismes – en cours d'autonomie. Ce qui veut dire qu'ils roulent pour eux, pas pour nous…l'imagination devient de savoir accueillir et utiliser ces objets-images devenus intrus et parasitaires… En clair, ils ne sont plus que rarement de bons conseils…

 

            Le langage, lui, demeure intégralement dévoué aux êtres humains… 

 

A nous d'apprendre à l'attendre…tout un monde nouveau nous attend en lui…ainsi que les cartes et atlas de tout ce qui nous reste encore inconnu…

 

                        Quel serait le posément  posé qui décrirait au mieux ?

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article