Ces esprits qui se croient malins parce qu'ils ne pensent qu'à vous arnaquer ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3332192698_8577b4ef9c.jpg

Envahi(e)s par leur obsession, ils ne savent p^lus que le monde va bien au-delà. Que pouvez- vous dire à ces égaré(e)s dans leur tunnel, qui ne voient en vous qu'un futur pigeon. Mais pas que vous avez tout capté ! Et si le secret des blocages sociaux difficiles à comprendre fondamentalement résidaient là ? Dans ces retenues de paroles évidentes qui donneraient "ho ho hola! Je suis très au courant que tu ne  penses qu'à m'arnaquer! Tu pourrais pas changer de disque ?", mais dont on se retient, contient, restreint, prévient, réserve, endigue de le dire de peur :

1 - de blesser

2 - de créer un début de spirale bien négative

3 - de faire savoir à toutes et tous le "moteur" secret de l'individu…

 

Imaginez toutes ces conversations se déclenchant partout sur la planète. Imaginez d'autres conversations contrant toutes les avancées des négativités d'un seul coup ? Imaginez le changement radical et qui n'aura demandé qu'un effort restreint à chacun-e ? Puisque la réalité ne nous laissera plus une chance de tranquillité : plus vous refusez de penser un minimum plus elle va vous secouer inopportunément. Dans ce cas, le mieux c'est d'apprendre à penser (un des buts de ce blog "imagiter" reste de ne montrer que toutes les bonnes cettes et recettes à ce sujet!) oui afin d'atterrir en toute douceur !!!

 

Oui oui la réalité, chaque jour plus fortement, nous contraint à bien comprendre que 80 % de l'Humanité est pour un changement important de la civilisation. 20% sont pour. Et on retrouve ces 20 %, aussi, dans absolument tous les secteurs de la société: 20% monopolisent tous les soins  20  % mobilisent les assurances 20% investissent le temps des banques 20% rendent catastrophiques les bourses, etc, etc…Cette courbe de Pareto se rend visible un peu partout…pour notre sujet, c'est leur résistance à tout changement (ils veulent bien gesticuler les mots pour "faire croire" à un changement – mais pas plus !!!) qui devient important problème mondial !!! Les explications à leur "impact" malgré une sous représentation ne peut qu'inclure des paramètres tels – 80 % sont pour un engagement mais par impulsions, élans affectifs, émotions, pas comme une idée bien construite et une attitude déterminée ; une partie des 80 % demeure donc dans le flou ou même s'engage sur des voies qui vont annihiler leurs désirs de changements. Leurs obstructions par inconsciences, irréalismes, non-réflexions sur les enjeux et méthodes impliqués – vont faire comme des crocs en jambe à l'élan massif des 80 %.

 

Cette confusion restera bien temporaire… 

 

Eh oui ! y participent, aussi, ces esprits qui se croient malins parce qu'ils ne pensent qu'à vous arnaquer ! Qui ne peuvent voir le monde que sous ce minuscule angle ?

Que, sans arnaque, sans profiter des autres, ils ne s'en sortiront jamais. Que si elles/ ils demandent sincèrement une aide, jamais ils ne l'obtiendront…ils ont bien essayé un ou deux fois mais n'ont pas réessayé. Leur savoir fait de craintes et de douleurs ne doit pas tout à fait être à jour !!!

 

Regardez-les qui ne parlent qu'en monologues sans rien écouter ? Ils se montrent si inaptes à piger que vous les percez si bien à jour, que leur boucle mentale continue, telle quelle, imperturbable, inaccessible, quoi que vous fassiez ou disiez. Ils se sont auto-enfermés dans un bunker mental. Et vous pas…Tout en elles/eux, vous semble si bouchée, ayant même perdu toutes ses bulles, où vous auriez pu inscrire un mot.

 

Vous n'êtes pas dupes mais ils se sont enfoncés dans la tête que vous n'êtes, ne pouviez être, ne seriez, que cela. Leur impuissance grave à changer d'image intérieure – ne pourrait être brisée que par un acte extérieur fort. Rompre, fracasser, fracturer, briser …tout ce qui reste en deçà ne pourra mettre fin à cet espèce de "sort" (l'autre enfermé dans son obsession vous subissant, sans aucun motif, ses insuffisances flagrantes !) … Sans cesse agglutiné(e)s à vous, ils se privent de l'espace disponible nécessaire afin de prendre des distances. De voir sous un autre angle, voire de trouver un nouveau regard sur le sac de nœuds.

 

Comme si le partage arnaqueurs-arnaqués ne se modifiait pas sans cesse ? Hier, arnaqueurs aujourd'hui tellement plus flous, ils semblent glisser vers "l'auto arnaqué" (le pigeonné par soi- même!). Et plus du tout d'appétence dans leurs vies afin de poursuivre leurs élans d'arnaques…La chute commence…

 

En attendant, ayant égaré toute souplesse mentale, ils s'hallucinent sur leurs maniaqueries de comportements comme façon unique qu'aurait le réel de fonctionner. Incapables de seulement imaginer que beaucoup VIVENT COMPLETEMENT EN DEHORS DE CETTE MENTALITE…

 

Ce choix métaphorique (sur l'arnaque) afin de rendre corporelles toutes ces milliards de trajectoires qui sillonnent chaque jour, notre société . Et qui sont bien en train de la conduire vers la destruction. La difficulté aura été de dépeigner les entremêlements échevelés, de découdre les nœuds, de défaire les amalgames, de séparer les parties agglutinées…

 

Nous avons clairement perçu – d'un côté (les 20 %) les discours obsessionnels, les attitudes compulsives, les pensées maniaques…de l'autre (80 % mais…). Des individus englués dans ces insuffisances, inaptitudes, incapacités qui se trouve emprisonnés dans L'IMAGE DE CE QU'ILS/ ELLES NE SONT PAS DU TOUT…mais ne peuvent s'en défaire qu'en brisant l'image, en rompant le lien avec elle…afin de sortir de l'unilatéralité de l'obsession (de son exclusion maniaque de toute le reste du réel, par exemple ?). bref se trouvent comme séquestrés dans l'obsession de l'autre, son modèle unique, son fonctionnement exclusif, son sens unique virant à l'impasse…etc

 

De ce sac de nœuds imputables à une minorité mais exportés par (presque) tous…nous ne pouvons tous, collectivement, nous en sortir que par une transformation complète de la société…les forces de mort (20 %) tenteraient (avec temporaires succès dus à la confusion ?) de ligoter morbidement les autres…etc, tout le reste n'est que cette stratégie qui ne se dit pas 

 

Tout de même, vous pouvez capter que c'est dans la phrase où s'expose le problème qu'est aussi la solution. Que la formule est dans ce qui se formule. Que les mots peuvent agir comme un athlétisme mental (impliquant chaque fibre du cops), que chacune de vos "positions" mentales trouve son reflet dans une partie de votre corps, etc…bref, QU'AVEC DE L'ENTRAINEMENT, vous vous faufilez hors de ces pièges pervers, de ces non-sens venimeux, de ces leurres toxiques, de ces inversions néfastes, etc…Ne reste qu'à "apprendre", transmettre, faire piger aux autres, que c'est très facile de stopper les perversions. Vous croyez? Tout au contraire, pas facile à une époque où (sans concentration fournie) tout le monde croit savoir, la culture c'est une pilule n'est- ce pas et sans de rudes efforts à la clé,  où le moins expérimenté s'affale à juger le plus expérimenté au détriment de tous, où la vraie culture (le vrai vital!) et l'intelligence sont, visiblement, EVINCEES du fonctionnement collectif et où ne sont "favorisés" (?) que qui nuisent à tout le monde, oui oui même à vous…Okay ?

 

Mais brisons là – tout de même regardez bien la phrase "Ces esprits qui se croient malins parce qu'ils ne pensent qu'à vous arnaquer".

 

Combien de votre entourage "collent"à cette description ?

Alors ?

S'en sortir c'est, d'abord, les dénouer de leur sac de nœuds !!!

Et de considérer que, n'ayant rien à voir avec cette folie "consommatrice", c'est facile pour nous, en fait !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les  1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans l'attaquine

Commenter cet article