Chacun perdu dans son tunnel ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

6365035703_c8ceb74d67.jpg

Evidemment nous avons nos vies individuelles, un contrôle sur nos relations. Mais au- delà de ce cercle ? Un témoignage déstabilisant nous est ici confié. Il montre, entre autres, à quel point la société est désorganisée par « nos » prétendus dirigeants (ils ne représentent qu’une minorité elle- même détraquée !)…ils ne seront plus jamais « nos » dirigeants !!!

Nous devons nous gouverner sans eux : Ils sont devenus trop nocifs pour la collectivité. Si nous ne le faisons pas, tout risque d’empirer…alors que, vitalement nous avons besoin de tous les rapports…ça risque d’être chacun perdu dans son tunnel…bien séparé.!!!

Voici ce texte à nous confié à vous confiant…

 

« J'ai vécu une journée avec des fous!

J'ai fait la tournée des combattants combattus par la sécu, pôle-emploi, banque, assos d'entre-aide (soi-disant), pour finir avec le pharmacien et le supermarché.

Résultat: ma nouvelle carte bancaire ne marche pas mais la banque m'a dit de réessayer de payer avec pour voir si c'est bien un problème de carte, ensuite, j'ai attendu 3h (c'est bien 3 heures!) pour avoir 2 numéros de téléphone des services sociaux de la sécu (je pouvais les trouver toute seule!) à la place d'un RV avec le médecin conseil de la sécu (pourtant, j'avais expliqué ma demande 2 fois, à l'accueil et au conseiller que j'ai vu après avoir tant attendu. Faudrait dé-bouchonner leurs oreilles, déboutonner leur costumes de petits fonctionnaires, dés-orbiter leurs orbites, savent pas écouter, se mettre à notre place, voir les origines de nos problèmes, ... du coup, j'ai préparé aujourd'hui une lettre pour le médecin de la sécu, en AR, où j'explique encore une fois mais sans être coupée tout le temps dans mes explications, que j'ai des problèmes de santé qui ne s'améliorent pas, en tout cas, tant que je fais ma formation (je peux pas et me former et travailler en même temps, cela me ferait faire plus de 35h par semaine, alors que étant invalide de 1 ère catégorie, le médecin dit que mon état de santé diminue des 2/3 ma capacité à travailler!).

 

Pour pôle-emploi, cela fait depuis le 1er juin que j'ai cessé mon activité d’auto-entrepreneur, et je les ai informé de ce nouveau statut, mais pas de nouvelle, il a fallu que j'y aille et que je donne un justificatif, et maintenant, je dois attendre que quelqu'un s'occupe de ça. Cela fait depuis le 1er avril que je n'ai comme revenus les 600€ de mon ex-mari, et les 300€ d'invalidité, j'ai pas d'argent d'avance, et je dois payer la taxe foncière de 1700€ de ma maison (celle que je veux vendre, elle est une charge pour moi), et j'avais 5000€ d'impôt sur le revenu de 2010 (année de notre divorce), mais c'est pas vrai, car c'est mon ex-mari qui a rempli ma déclaration, et je sais pas ce qu'il a fait pour que j'ai tant de revenus que ça, c'est mathématiquement pas possible. Heureusement, c'est lui qui a payé mes impôts, il a du faire un truc qui l'arrangeait, mais n'a pas voulu me le dire. Pour l'année prochaine, c'est moi qui remplirai MA déclaration! 

 

Du coup, avec cette histoire d'impôt, j'ai trop de revenus pour pouvoir avoir droit à l'allocation logement pour mon loyer en appartement. Le loyer que je touche de mon fils qui habite ma maison, couvre juste le mien et mes charges, parce que c'est mon fils, j'ai pas voulu lui demander un loyer trop élevé, il gagne tout juste un peu plus du smic et sa copine travaille de temps en temps, des petits contrats de travail en CDD. Et comme c'est à mon fils que je loue, il n'a pas droit lui aussi à l'allocation logement.

 

C'est pareil pour la mutuelle complémentaire, je dépasse le plafond pour avoir la CMU, heureusement que je suis à 100% avec mes maladies. 

Et coté banque, ils ne veulent pas me prêter de l'argent car j'ai que des revenus non "touchables", la pension de mon mari et la rente invalidité, même ma maison ne leur suffit pas (si je la vends, oui, ils veulent bien que je place cet argent, mais pour y faire des travaux d'économies d'énergie, non, pas de crédit!).

L'asso pour les femmes et les familles que j'ai vu m'a donné 2 RV, moi, je voulais des conseils globaux, sur l'ensemble de ma situation, mais c'est pas possible, j'ai un RV pour la partie emploi-formation et un autre juridique, ils m'ont découpé en 2 morceaux alors que tout est imbriqué dans mes affaires, en ce moment, je vois pas comment ils vont me conseiller au mieux, je les vois demain.

 

Et à la pharmacie, il y a encore des changements pour les médocs, ceux que je prends, il faut pas faire de renouvellement, il faut aller chercher les médocs le jour de la prescription et elle doit être faite sur un ordonnancier sécurisé, la pharmacienne pour vérifier ça, fait comme avec les faux billets, elle regarde en transparence l'ordonnance!!!! Et il y a un autre médoc que je prends en comprimé effervescent car sinon, ça me fait mal à l'estomac, et bien, je peux plus l'avoir en cp effervescent, alors le médecin doit me prescrire en plus, un pansement gastrique! Je vois pas l'intérêt d'avaler plus de médocs, pour je ne sais quelle raison, enfin, j'imagine que c'est encore une histoire de coût, mais c'est pas vrai encore une fois, plus d'emballage, de produits, de transport,  je vois pas au final où sont les économies d'euros et celles des énergies ou bilan carbone, ...

 

Dernière anecdote, je vais au supermarché, et à la caisse, parce que c'est l'anniversaire de je sais pas quoi, on me donne des images pour gamins, pour tant d'achats en euros, je refuse, l'air étonnée de la caissière, et puis elle me tend un autre bout de carton, je dis non, là encore regard presque abasourdi, elle répète, mais c'est pour un jeu, je dis non, elle insiste en me disant, c'est un jeu de grattage !!!! et là je lui dis, ah ben, non, je me gratte pas ! et là, je m'en vais, et je la laisse béate, puis elle a regardé la dame qui me suivait d'un air interrogateur, cherchant sans doute une réponse ou un acquiescement comme quoi je devais pas être bien normale ? une nana qui se gratte pas ? 

 

Je suis partie de chez moi le matin, il était 11h, je suis rentrée vers 15h45, juste pour prendre des comprimés (douleurs après avoir tant attendu) et me laver-changer car il faisait très chaud, et repartir à mon RV chez le kiné à 16h30. Il m'a dit en me voyant rentrer: vous avez bien dormi ? j'ai dit: pourquoi, j'ai une sale gueule ? il m'a dit non, vous avez l'air fatiguée, j'ai dit oui, j'ai fait le parcours du combattant combattu. Il a souris et après mes exercices habituels, il m'a fait un massage de relaxation en plus, c'était la chose la plus gentille de la journée.

 

Et ce matin, j'étais coincée dans mon lit à mon réveil, donc, exercices d'échauffement dans le lit, tout doucement pour me lever enfin vers 11h. 

Dire que je dois recommencer demain, répéter les mêmes choses et être sûre de ne pas être écouté, j'ai besoin d'écoutilles, alors je vais titiller s'il le faut, les susceptibilités de ces gens soi-disant écoutant-écouteur, les 2 à la fois, ils s'écoutent écouter et parler, ça doit les déculpabiliser de dire tant de bons conseils complètement dé-conseillés, si bien assis dans l'assistance en personne en danger. 

Encore un petit partage de ma vie de: à peu près tous les jours, c'est ainsi. 

 

Je voulais aujourd'hui (c'était marqué dans mon emploi du temps!), te faire la promo de tes textes, mais, j'avais les dossiers à préparer pour mes RV de demain, et le courrier au médecin conseil de la sécu, après avoir émergé de mon lit et faire un peu de ménage-cuisine, j'avais pas mangé hier à 12h, j'étais coincée à attendre, et le soir, j'ai pas eu d'envie de me nourrir, après tous ces trucs qui m'ont donné la nausée.

 

Tu vois, je demande juste à pouvoir faire ma formation, et qu'on ne m'embête plus avec toutes cette paperasserie et ces RV pour justifier ma situation, si j'avais la paix que je demande, je pourrai finir cette formation et créer mon site (conseil en aménagement d'espaces privé-public) et comme ça, avoir un petit boulot qui collerait à mon rythme de vie, c'est à dire en fonction de mon état de santé si instable et imprévisible. Quand je faisais ça, avec marie-claire-maison, je le faisais à mon rythme et cela se passait très bien. Bon, sauf qu'ils oubliaient de me payer (à la pige et pas plus de 300€ par mois). Là, je serai mon propre employeur, et je ne demanderai pas des émoluments très élevés en comparaison avec ceux des décorateurs d'intérieurs qui se déplacent chez les gens, souvent ayant les moyens, alors, ils peuvent se permettre de faire payer ces petits bourgeois gentilshommes. Je ne recherche pas cette clientèle, justement, je veux aider les gens modestes à s'entourer de beauté, de simplicité et de bien-être, sans les déposséder.

 

Bon, j'ai mal aux épaules, j'arrête, il fallait que je raconte ça, excuse-moi si c'est à toi que je le raconte. Tu dois en entendre de pire que ça ...Je te fais un bisou sur ton œil écoutant, et serein, car te raconter tout ça, ce n'est pas pour que tu le portes, juste être un réceptacle, tu l'oublies après, ce ne doit pas être une charge pour toi, mais pour moi, cela me décharge. Je sais que tu comprends cela! »

 

Non justement . Et vous ? L’anomalie n’est ce pas toutes ces personnes payées cher pour encombrer la vie des autres, la rendre plus difficile que rien de vraiment raisonnable ne le pourrait. Mais qui encombre les vies de ces personnes ? Ce n’est pas affaire de public (avant de privatiser le complot c’est de rendre le service très ralenti !) ni de privé (G. K . Galbraith a prouvé que le privé est PLUS bureaucratique que le public – voyez ces assurances, pharmacies etc)..c’est bien d’un complot au sommet (et le complot se moque de qui décrit la convergence e nombreuses attitudes identiques en vous faisant croire que vous seriez « malades » sur le plot !!! c’est con, hein ?)…ils ne sont plus du tout « nos » dirigeants. Nous sommes tellement plus nombreux qu’eux pour parvenir à nous diriger sans eux…

Sinon…inhumanité anti- civilisée en tunnels séparés…toujours, au moins, deux couloirs isolés (des millions ? plus ?) fonctionnant avec, au moins, deux logiques étrangères (venues de l’Empire envahir chacune des nationalités ?)…indices ? qui devrait faire l'effort - de par sa position tranquille – de remplir, au moins, sa fonction, ne le fait quasiment pas et déverse vers le bas de la Société TOUS LES PROBLEMES A RESOUDRE….Anomalies ? non, faisceau de preuves pour capter que les plus grands soutiens actuels du système ce sont les  petits bourgeois gentilshommes

Les confondre par la mise au clair des immenses dommages au quotidien qu’ils provoquent par leurs indéfendables entêtements idéologiques !!!

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

*** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans qui fuit le réel

Commenter cet article