Choisissez entre l’homme et la femme – je ne choisis pas, je prends l’être humain

Publié le par imagiter.over-blog.com

3741374129_5de03f55ae.jpg

Si vous avez encore un peu de cœur, vous admettez de voir les ravages que la division femme/homme crée, piétinant, détruisant, arrachant, déplantant, désertifiant tout. Au risque de déplaire (et c’est un honneur que de déplaire à certaines catégories de personnes) nous nous sommes toujours inscrits hors des identités qui ne semblent servir qu’à la cruauté collective.

Comment trouver le raccourci qui raccourcisse les lourdes démonstrations et vous plonge directo dans l’expérience qui fait « ressentir »le truc             ?         

Tentons…Dans une soirée slam, un texte dit par une femme, « si j’étais un mec » s’ouvrait sur « si j’étais in mec j’aurais des idéaux ». Génial de chez génial ? Pas du tout, le reste du texte démontre une claire préférence pour les mecs beaufs, les machos. Sans idéaux. Justement. Mais tellement faciles à mettre en boîte et à user de cette mise en boîte comme d’une (subtile) supériorité féminine. Tandis que le mec à idéal (qui ne sert que comme la drague si déloyale d’un tiers pour rendre jaloux son mec !) , lui, parait trop difficile à « manier ». De manier à manipuler, y’a combien de pas ? Donc dans les discours « vive les mecs à idéaux » dans la vrai vie toute la place aux mecs sans idéaux (que les meufs vivent même avec, avec leur dénigrement permanent à ces mecs sans idéaux – sacrifice pour l’espèce ou entrisme inattendu ?)

Dans ce bref début de contexte, s’entrouvre que pour savoir qui est « bon », loyal, authentique, plein de futur et qui ne l’est pas – la différenciation femme- homme ne sert plus à rien..Nous avons assez voyagé et rencontré pour savoir que la VRAIE séparation c’est être humain ou non !!! plus d’humanité de sentiments d’attentions donc, immanquablement, ne serait-ce qu’existentiellement non adhérent ni participant actif à l’injustifiable cruauté dominante (dite aussi capitaliste). Assez de femmes se sont montrées des monstres de cruautés, d’hypocrisies et de double, quadruple ou octuple jeux…assez d’homme se sont mués en nids de méchancetés , de mensonges et de trahisons – pour encore s’aider de ces catégories afin de comprendre les comportements. Catégorie inutilisable !!!

 

Si au lieu de persister à vous zieuter le nombril, où votre nom brille (et alors à quoi ça sert in nom de non ?), vous vous permettiez l’élégance gracieuse de vous regarder autour de vous – vous auriez un commentaire à remettre à ce sujet.

A choisissez entre l’homme et la femme – je ne chois pas, je prends l’être humain.

Lui seul peut faire le tri entre le vrai et le faix, l’ivraie et la bonne pâte. Combien de femmes ne méritent plus le nom de femmes, combien d’hommes ne méritent plus le nom d’homme ? Etre humain tellement plus pertinent et percutant – soit vous êtes un être pour l’Humanité et son prodigieux sentiment  soit vous vous retrouvez parmi ces femmes dures et hommasses ou ces hommes dévoyés de sournoiseries (affectées, dans certaines littératures, à la mentalité féminine).

Voici que tout va devenir simple.  Choisissez entre l’homme et la femme – je ne choisis pas, je prends l’être humain…

 

A bon entendeur, reviens, o reviens, et reviens plus vite que ça, on a tant besoin de toi, le bon entendeur, c’est toi le premier porte- parole de l’Humanité. Y’en aura d’autres mais faut bien commencer par le premier….

 

 

(à suivre) 

 

Aussi le site freethewords.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article