CLOUER LE BEC A L'ARGENT

Publié le par imagiter.over-blog.com

4333235698_01c3432b8e.jpg

Puisque, afin de "connaître" la richesse d'un pays il faut ôter tout l'argent en circulation. L'argent n'est pas la richesse mais la mesure de la richesse. Ces paroles du prétendu fondateur du capitalisme, Adam Smith, croyez-vous que les fous de la finance en tiennent compte? A divaguer, tels des gâteux qui gâtent la vie des autres, sur une "main invisible" qui parviendrait à la prouesse omnisciente – eux prennent beaucoup trop donc la "main invisible" répartit équitablement – de contredire, avec arrogance, tout réel…Crucial pour la connerie universelle !!! A relire "Recherches sur la nature et les causes de la richesses des nations", vous ne trouverez citée cette "main invisible" qu'à la fin d'une longue démonstration sur les avantages du partage du travail. Où chacun ne cherche peut-être que son seul intérêt mais, du fait de la globalisation du partage du travail, tout le monde s'y montre gagnant. Mais de là à "couvrir" l'argent fou, à se faire receleur de l'économie casino, ou, encore, complice des subprimes et de toutes les scandaleuses horreurs du capitalisme illégitime – il y a un pas qui ne sera pas. Les capitalos tels d'éternels cancres, des esprits butés, de sournois personnages ? Sans doute et pires encore…

Alors, afin de leur clouer le bec une fois pour toute, afin de rabaisser l'argent fou à son très modeste rôle de "mesure des richesses" – et pas cette folie fanatique de l'argent pour l'argent, à laquelle seuls des esprits immatures peuvent succomber, nous allons JUSTE citer une phrase de "Recherches sur la nature et les causes de la richesses des nations". Adam Smith y clarifiait, déjà en 1763, que "l'argent , sans contredit, fait toujours partie du capital national, mais on a déjà fait voir qu'en général il n'en fait qu'une petite partie, et toujours la partie du capital qui profite le moins à la société ". Alors "loi" du marché ce qui profite le moins à la société  ? Et dire que d'indignes escrocs qui NOUS VOLENT TOUS, favorablement relayés par trop de médias ahuris, veulent nous faire gober que cet Adam Smith LA a créé, fondé, garantit, éternisé le capitalisme…

 

Pas de phrase, radotée dans les universités aveugles, dans les médias détraqués ou entre financiers irréalistes – qui soit une condamnation plus radicale des circuits financiers, comme des Bourses. L'argent n'est pas la richesse d'une nation. Il en est, à peine, la mesure, mais une mesure qui met, par ses perpétuels mensonges et tripatouillages, la société en grand danger. Sinon, dans le tableau complet de la richesse d'un pays, l'argent forme la partie du capital qui profite le moins à la société. Parce qu'une poignée déshonorée des citoyens de ce pays fait main basse sur lui. Qu'il ne peut, ainsi, participer au partage des richesses. Et, de plus, afin de connaître la richesse exacte du pays préconise de retirer du total tout l'argent en circulation, puisque ce serait compter double, la richesse et son instrument de mesure. 

De plus, puisque dans "le capital national" l'argent  ne fait qu'une petite partie de celui- ci, il est plus que désastreux, politiquement (et donc socialement)de lui laisser PRENDRE TOUTE LA PLACE. C'est introduire l'ennemi public n° 1 dans le coffre fort, c'est ouvrir les portes de la survie de l'Humanité à son destructeur. Ce n'est pas sérieux du tout. La soi(-disant "irrationalité" des marchés ce sont ces leurres lancés afin d'empêcher la compréhension publique que l'argent ne pas "gagner autant". Que tous les autres secteurs de la société le doivent pareillement. Que rendre l'argent roi c'est livrer la société, pieds et poings liés, à son pire ennemi: l'argent fou. Celui qu'aucun raisonnement, aucune statistique, aucun chiffre, aucun fait, ni même aucun catastrophe ne peut raisonner…En, plus c'est un fou …furieux.

 

Plus rien ne peut être sérieux dans une société qui fait d'une très petite partie (qui ne trouva que méfiance chez Adam Smith) de la société son but global. L'écrasée majorité n'y participe pas du tout déjà…elle n'est qu'abandonnée par tous les organismes prétendus s'occuper de tout le monde…et, de plus, son "fonction"n'est plus que de se faire plumer, sans cesse (voir système de rotations, géométrisations de l'économie, augmentations visibles des inégalités). La folie argent ne peut fonctionner que si tout est immobilisé, arrêté, pétrifié pour tous ses illégaux braquages…tout ce qui n'est pas fait pendant ce temps.. encore, ça ne peut qu'être le système le plus prédateur (des plus grands gaspillages lorsque les gaspillages ressemblent plus à des pillages!), donc le plus dangereux pour la planète et la survie humaine.

Voilà ce que c'est d'avoir laissé ce qui profite le moins à la société prendre toute la place: clair que ça ne profite pas à la société. Ça la détruit…

 

(à suivre)   

 

Aussi le site freethewords.org à suivre de près

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gun 27/11/2010 09:29


Merci Bénichou pour l’intérêt économique. Seulement, pour pendre les banquiers nous préférons suspendre. Prouver que la « loi » du marché n’existe pas, pas d’offre/demande etc que « l’économie »
est une escroquerie pour qu’une minorité pille la majorité – donc que la Racaille est au sommet (politiciens, stars, certains médias et financiers) et que c’est mieux que la majorité les voit comme
la bassesse sur Terre , la lie de l’Humanité, des vies RATEES – ce qui ne peut que pousser à inventer une nouvelle civilisation (notre but). Donc si on apprécie nos textes le mieux nous semble de
les faire connaître/ diffuser au max. Qu’en pensez vous ?


BENICHOU 26/11/2010 06:21


Dans ce cas, il serait bon de pendre (haut et court) quelques banquiers! Pour l'exemple.