Co-voiturage CG38

Publié le par imagiter.over-blog.com

4988065126_5dba364693.jpgAlors que nous exposions cette idée dès 1989, dans "Rien de plus solide que le solidaire" (téléchargeable sur freethewords.org, la bibliothèque du futur) et que de stupides crétins "(re)connus", se prétendant de "gauche" en ont donc "retardé" la connaissance aux autres. Heureusement, que la posture piteuse du censeur se dénude ces jours- ci: ce rat nain tout occupé à nuire et détruire (soi- disant la(le) censuré) tout en se profilant comme protecteur des autres. Or c'est lui qui blesse à donf !!! Les régressions barbares de l'intelligence collective – résultats des diffamations & censures - ne servent, massivement, que tous les pouvoirs en place. Donc s'il y a une seule censure (une non- diffusion, selon l'importance du texte, EST une censure) à gauche c'est de la collabos attitude. Genre qui fait perdre tant de temps à tout le monde: parce que ça passe de toute façon…Mais 20 ans de perdus pour la planète: qui est sain dans le ciboulot ?.

L'idée s'articulait, comme un certain nombre de citoyen-ne-s travaillent dans les industries des véhicules, commencer à les reconvertir vers le paradigme des transports collectifs, en faisant "du co-voiturage" en grand. Par des relais informatiques informer (tiens c'est le même mot: qui veut niquer cela déjà ?) qui s'est inscrit(e) comme co-voitureur de la demande de pour tel trajet, tel heure…Le conseil général d'Isère (20 ans après) a repris cette idée (mais en "expérimentation"! encore le refus de reconnaître que 1,2 de personne dans CHAQUE voiture c'est de l'assassinat sociétal, c'est de la délinquance généralisée, ça tue irrésistiblement l'air, vous n'étiez pas au courant ces anti- sociales voitures individualistes ?) et a mis en place (en bien trop minuscule) ce principe de relais spatial et de mise en relation d'un demandeur et d'un accepteur.

L'idée complète c'est de "reconvertir" le maximum des 400 000 travailleurs de l'automobile en co-voiturage généralisé. Pour niquer la société de vrais voyous qu'est celle dite de "la dictature des classes moyennes". Soit versus informatique qui informe: le co-voitureur et le demandeur - heures et trajets, plus Gps pour itinéraires bénéfiques. En plus, versus économiques: carnets à souches offerts par les entreprises, les conseils généraux (ou style à 2 € comme pour les cars dites inter-urbains ! ) afin de "motiver" le maximum…Idée des "voitures libres" (s'en servir dans des lieux prévus). But avouer niquer les véhicules individualistes. Les niquer par le tout transports collectifs. Avec reconnaissance juridique que 1,2 personne, en moyenne par véhicule, c'est de L'ANTI- SOCIALITE inadmissible…

Alors qui a osé dire que "avoir raison tout seul et en avance c'est avoir tort "? Certainement pas une écologiste !!! Une anti- sociale ?

 

(à suivre)

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article