Comment des codes arbitraires détruisent les débats collectifs

Publié le par imagiter.over-blog.com

5535797594_c971fb2284.jpg

Nous dénouons, facilement, que c’est à coup de codes arbitraires qu’ils verrouillent tous les débats. Censures généralisées que nous pouvons plus aisément contrecarrer. Maintenant qu’il devient difficile d’ignorer que nous portons tous plainte contre les dirigeants de la télé qui tyrannisent que « Ce qui est dit n’est que marginal. Que seule l’image compte »***, Ils nous soulèvent de répulsions, nous les percevons comme de sournois ennemis de nos enfants. Comment pouvons- nous être aussi sûrs de ceci     ?

 

*** quelconque directeur de com. (communication). **voir le blog du 10 mai 2011 Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ?

 

 

Lorsque vous entrez dans un débat entre agents de marketing, de com et de pub- vous êtes suffoqués de la dose de toxines qu’ils secrètent. D’un côté ils disent « ce qui compte ce sont les prises que nous avons sur le réel » et de l’autre « Ce qui est dit n’est que marginal. Seule l’image compte ». Comment une image peut –elle représenter un accès loyal au réel ? C’est bien ce qui est le plus manipulable,  traficable, fraudable, malléable, flexible, leurrable…Si ce qui est dit n’est pas essentiel comme prise efficace sur le réel pourquoi civilisation = ensemble de connaissances ? L’image n’a jamais été « centrale » dans aucune civilisation. Sauf les totémiques ?

 

Après avoir déchu jusqu’à l’horreur terroriste et barbare terminale de « Ce qui est dit n’est que marginal. Seule compte l’image », voici qu’ils renforcent leurs maladies avec des CODES. Vous entrez dans leurs argumentaire, ces codes c’est quoi ? Juste des codes bidons, arbitraires, exorbitants, artificiels, injustifiables, indéfendables, capricieux – ne reposant sur aucune nécessité logique, aucune objectivité scientifique, aucune économie dans l’organisation sociale, sans même aucun fondement légitime. Le fonds de la perversion INACCEPTABLE c’est : vous ne rentrez pas dans ces codes abusifs – sans même écouter ce que vous avez à dire vous êtes « décrétés » inaudibles. L’immense régression  télé c’est donc réduction à l’image + des codes arbitraires ? On le dirait bien ! Ces codes farfelus deviennent, ignoblement, obligatoires, incontournables, inévitables, dictatoriaux. Si ce n’est cela verrouiller ILLEGALEMENT les débats ? S’octroyer des « droits » illégaux à exclure les autres de tout débat en faisant semblant de défendre des « codes » douteux  ne signe, en fait, pour vous que vous êtes un clair ennemi de la démocratie ET de la civilisation. Les preuves juridiques (que nous allons utiliser devant des tribunaux) s’accumulent : le « Ce qui est dit n’est que marginal. Seule compte l’image » avoue le sabotage en grand de l’unité de la civilisation ; seuls des terroristes peuvent proférer des paroles aussi antisociales. S’ajoutent la tyrannie fantaisiste des « codes » qui avoue la volonté d’empêcher tous les débats, donc de tenter de DETRUIRE LE FUTUR DE LA SOCIETE. Le summum des délinquances actuelles, e somme.

 

Les « codes » unilatéraux – pile je gagne face tu perds, des règles établies »contre » les autres vu que vous ne les suivez jamais vous- mêmes – ne servent-ils pas qu’à tromper, leurrer, trahir, escroquer, abuser, duper, tricher ? Alors qu’un débat qui ne peut qu’être qu’ECHANGES du meilleur de chacun, l’exercice visible de concurrences équitables et loyales se voit détruit par la distorsion unilatérale, la-pensée-unique-qui-ne-discute-pas, l’invention frauduleuse de codes à sens unique – nous ne devons plus tolérer que les débats (si nécessaire « à l’auto-élucidation de la société par elle- même » selon Castoriadis) soit MONOPOLISES (pas de pire obsession anti- concurrentielle que le si peu légitime Privé !) par ses pires ennemis. 

 

Oui oui, nul ne doit plus souffrir de se voir exclu illégalement des débats par des personnages aussi minables et sordides. Qui ne mérite même pas les répulsions les plus démonstratrices tellement « ils sont tombé en haut »…

 

Autant leur « image » trafiquée ne vaut rien autant leurs obsolètes « codes » ne peuvent que salir les poubelles.

 

Ne laissons plus jamais la télévision nous priver de la vraie civilisation !!!

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Commenter cet article