Comment le Corps social refuse d’être séparé de la Nature ? (1/3)

Publié le par imagiter.over-blog.com

3014114150_3d9b42691f.jpg

Le Corps Social justement veut dire que la Société est un corps. Alors que croyez-vous être le plus difficile, les ex-pansions ou que nous pansions toutes les blessures qu'elles créent ? Et que ceux qui pratiquent, sournoisement toujours on se demande pourquoi, les ex-pansions aient quasiment toutes officialités, considérations (publicitaires seulement, ouf!) et autres moyens - ne manque pas de poser de sérieuses questions sur l'état mental de ce corps social. Beaucoup peuvent vous considèrent de loin si vous reniez les origines animales de l'homme. Mais ces mêmes beaucoup ne semblent guère se préoccuper de leur état mental lorsqu'ils se considèrent comme séparés de la Nature.

 

Du point de vue du réel et de la science (tiens donc, chez les scientifiques aussi!) votre mental n'est plus très au point puisque vous reniez être des créatures de la Nature. Ce qui est plus "grave" que de ne pas admettre les ascendants animaux. Mais pour "exploiter" la Nature d'irresponsable et irrationnelle façon, d'inconsciente et incompétente manière, il faut se déclarer "séparé" d'elle. Or la détruire (l'exploiter comme ses "maîtres et possesseurs" aliénés le disent) c'est nous détruire nous-mêmes - nous ne sommes pas séparés de la Nature, elle seule est naturelle, et porter atteinte à la vitalité de la Nature c'est nous assassiner nous-mêmes; L'épuiser c'est perdre aussi notre santé. Nous sommes entièrement liés et reliés à elle, et sûrement pas une tête de pont extraterrestre, extranature, qui vivrait isolé dans ce monde qui ne lui est rien, tout en "usant" de trame physique, mentale ou affective qui n'auraient rien à voir avec la Nature qui nous a fait. Si elle est en voie de disparition, la Nature, nous aussi et plus vite qu'elle, la faire disparaître c'est disparaître aussi - nous ne pouvons nous passer d'elle, elle oui, qu'elle se gratte de catastrophes et vous verrez. Elle n'a pas à apprendre de nous nous devons apprendre d'elle : nous ne serons jamais ses "maîtres et possesseurs" sinon dans les délires des déments capitalistes. Le dément c'est celui qui dément. Seuls les esprits "capitalisés" démentent que nous sommes séparés de la Nature: ce sont donc des déments ?

 

Et vous qui ressentez, soudain, clairement à quel point nous sommes liés et reliés à la Nature, vous pensez en avoir fini avec cette attitude? Vous persistez encore à dire "environnement" pour ce qui est à l'intérieur de nous et vous n'êtes pas perturbés par cette incohérence. Ca ne nous "environne" pas du tout puisque nous en faisons totalement partie. Il n'y a pas d'environnement sauf pour qui a fui l'entière réalité. Vous dites, aussi, "cadre de vie" alors que nous sommes tout dans la peinture et pas hors du cadre. Cela sonne comme notre impérialisme, la Nature est notre esclave, entièrement à nos pieds, et, d'ailleurs, (aux dernières informations capitalistes) elle n'est qu'un décor (comme un cadre?). ll n'y pas de cadre de vie il n'y a que la vie, nous ne pouvons sortir du cadre pour nous défiler, fuir les conséquences de nos actes barbares d'assassinat de la Nature, de matricide et parricide. Pas un seul de vos mots qui ne soit détraqué : vous n'avez jamais été autant en dehors du coup, à coté de la plaque, si arriérés et archi rétrogrades, plongés jusqu'au cou dans l'erreur, obstacles obstinés et de peu de poids à l'évolution, incompétents aux progrès nécessaires, plus que ringards et obsolètes. Et vous qui ressentez, soudain, clairement à quel point nous sommes liés et reliés à la Nature, vous pensez en avoir fini avec cette attitude? Absolument pas! Collectivement nous tournons le dos aux mentalités et styles de vie adaptés à notre non séparation d'avec la Nature; Si vous avez "compris" qu'il faut être fous (de la même sorte que de renier nos racines animales) pour oser que nous sommes séparés et différents de la Nature, vous n'adoptez du tout le style de vie adéquat.

 

Voyez les maniaques compulsifs qui tondent sans cesse  « leurs » pelouses – empêchant ainsi la Nature d’entrer et de vivre chez eux…pelouses trop tondues= mort partout…résultats immédiats, en 30 ans, 40 % des papillons de prairie ont disparu…grâce, pour la plus grande partie, à ces aliénés de tondeurs…clair ? Temps donc de barrer la route aux insensés ‘dangereux » qui tondent, irresponsablement, les pelouses de la Terre (non les leurs !) ° !!! Donc vous maintenez cette folie vraie ? Vos actes vous jugent. Nous seuls portons atteinte à notre futur naturel pour des aberrations artificielles comme le capitalisme. De le comprendre toujours plus nous nous devons de faire, désormais, l'exact inverse. Tourner le dos à 180 degrés et enfin "retrouver la Nature" (la "nature humaine" n'ayant encore jamais existé puisque l'Humanité en tant que conscience n'existe toujours pas - la "nature humaine" c'est de devenir être humain! Et certainement pas ces insultes de mercenaires vendus à la démence capitaliste, juste pour faire croire qu'ils émargent dans la "sagesse" - sic- alors qu'ils nous contaminent de basses résignations toutes injustifiées ). De quoi parlent-ils aujourd'hui?

 

Que de ce qui ne mène nulle part, que de ce qui n'a pas d'avenir, que de ce qui est antiévolution (le progrès porté à l'ampleur de l'entière Humanité!), que de leur folie antiréaliste. Et alors, n'entendez-vous plus qu'un mince brouhaha lorsque que vous ressentez l'immense baiser qui suit votre acceptation de faire si entièrement partie de la Nature. Voilà, ils n'ont plus rien à dire : à partir du moment où vous faites partie de la Nature toutes les démences poursuivies, avec tant de mauvaises foi et volonté depuis tant de temps, ne sont plus possibles.

 

Qui s'était octroyé la chance de vivre que la Terre est un corps et nos corps la Terre avait déjà entièrement changé de mentalités, dans la plénitude sensuelle et consciente. Ces êtres semblent plus en avance de compétences et de légitimités pour nous conduire vers…

… l'apprentissage du Corps Social.

 

Comme nous le découvrirons prochainement…

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, alors, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

 

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article