Comprendre la théorie avec son corps : c'est cela la pratique

Publié le par imagiter.over-blog.com

032

            Comprendre la théorie avec son corps c'est mille fois plus puissant que d'avoir une cervelle d'oiseau : ça veut dire que chaque jour, vous qui pensiez ne plus avoir accès au réel, dont la "graisse" de vos (non)dirigeants vous avait hypnotisés à vous faire croire que vous ne pouvez plus rien saisir, attraper; empoigner, que vous n'avez plus, à votre portée, une prise sur le réel – vous venez de piger que, chaque jour, vous avez toujours plus d'immenses potentiels ( multipliés des autres) et que les pouvoirs toujours moins : une des méthodes c'est de "généraliser", répandre, étendre les "mots du pouvoir" : si l'O.n.u; crie "il faut que la volonté du peuple soit respectée", pour l'Iran, vous répandez le porte voix " les abstentionnistes sont majoritaires : la volonté du peuple c'est que "l'offre politique" n'est plus assez adulte, nous exigeons un renouvellement "complet" des dirigeants dans tous les secteurs de la Société : la volonté du peuple doit être respectée". A chaque minute vous avez le "mot" à répandre mais "remis à l'endroit" – retour à l'expéditeur. Si la vrai gauche ne gagnait plus c'est que la chaos régnait dans les "communications" ( matériellement les "supports de l'idéologie », par exemple, les télés se sont avérées des poisons d'anticommunications), de ce fait, les "messages" ne parvenaient jamais aux bons destinataires. Remettons de l'ordre par le plus simple retour à l'envoyeur.

 

De la sorte, "criminaliser le social" et "dépénaliser les délits économiques" cela offre : lorsque l'on "prétend" refonder le capitalisme poursuivre le délire de dépénaliser les crimes économiques (soit plus que des "sanctions administratives !) représente une violente contradiction dans les termes. 90 % de la délinquance en "valeur" proviennent des "délits économiques" , ne pas en tenir compte atteint l'incohérence, la corruption, l'abus de pouvoir et la signature de l'incompétence à diriger (sic) les "pouvoirs publics" qui doivent assurer "la sécurité publique", donc en arrêtant, aussi alors, les 90% de délinquants riches, non ? "Refonder le capitalisme" c'est pénaliser à fond les crimes économiques ( avec réparations rétroactives ?) . Parallèlement "le social se voit glorifié" : qui risquait son confort, s'ôtait du "puéril circuit de l'amusement obligatoire" et donc récoltait "diffamation" puisque les mécanismes de manipulation ont placé les curseurs de "déni du réel" dans l'aveuglement rageur dès qu'est prononcé "faut le changer tout le style de vie" – qui était ce petit héros se voit bien glorifié. Les bonnes associations mises, enfin, pas trop tôt ( déshonneur absolu des médias !) sur la sellette. Lorsqu'un homme comme Peter Drucker, maître à penser des élites du Tiers Monde ( mais que ce genre d'information qui concerne 85 % de l'Humanité – le Tiers Monde  et nous c'est le même esprit – se voit peu relayée – preuve, de plus, que les médias occidentaux se (dé)montrent ceux des "marginaux" minoritaires et que leur "autorisations" qui ont stoppé le mouvement ne "valent plus rien" !), analyse que "si, en France, les 2 millions de bénévoles s'absentaient, le pays s'écroulerait en 2 jours".

Les associations malgré la corruption généralisée des (non) dirigeants économiques, politiques et médiatiques, sont fermement ( plus la plupart) resté de "notre" côté ( celui des forces d'émancipation) – c'est eux le pays . Grattons-nous pour le vérifier : tous les imposteurs vont tomber. La juste et forte "description du monde" vous fait bien voir "les choses comme elles sont" ( et non comme ils voudraient nous le faire croire), de ce fait, vos pratiques vont enfin devenir adultes. De "minuscules" ( germes, bébés) elles vont atteindre la juste taille qui va faire trembler tous les illégaux (non) dirigeants, "démocratiquement" révélés comme très minoritaires ( dire parti "majoritaire" avec 9,69 % de votes de la population adulte totale aux dernières européennes ça touche à la maladie mentale non ?).

 

 

Résolution ( comme énigme et comme volonté ) : SI NOUS PERDONS TOUT LE TEMPS N'EST CE PAS PARCE QU'IL N'Y AURAIT PLUS QUE MOI QUI SOIS ENTIEREMENT CONVAINCU QUE NOUS SOMMES VRAIMENT VOUES A GAGNER COMPLETEMENT ?

 

               Trouvez-vous une autre explication ? Lors de pérégrinations multiples, dans diverses couches ou classes de la Société, toujours cette sensation que toutes et tous parlent du bout de leur corps, qu'aucune conviction ne les trouve tout entier, qu'ils seraient comme divisé-e-s par la partie manipulée et l'autre d'accord "mais que mentalement, faut pas rêver, on peut pas changer le système et autres monologues insensés". D'où cette très désagréable impression qu'ils vous prennent toujours de haut, qu'ils vous zappent comme une mouche importune, qu'ils vous entrevoient comme un échec de la raison ( pourquoi avec une telle intelligence ne pas se faire du fric ? justement l'intelligence c'est ne pas se faire du fric, du moins pas trop, par lucidité du train de catastrophes destructrices du tissu social que votre argent "non structurant" mais bien "dissolvant" va créer "sans projet social gigantesque" pour rééquilibrer, contrebalancer, compenser et que de ne pas concevoir cela signe votre radicale incompétence à penser "globalization" ( hey stupid !) ). Donc immobilé-e-s à cause de l'arrogance collective, ce profil de sale gosse, la tête en biais, suintant de mauvaise foi, expectorant de la mauvaise volonté : il n'y a vraiment pas de quoi être fiers de soi, vraiment pas !!!

Les "psychorigides" ( déguisé-e-s en tout ce que vous pouvez concevoir, beauf, trader, punk, techno, déjanté, rocker et etc – mais "déguisés" !) donc ces psychorigides qui, par leurs attitudes infantiles, mettent la planète en danger, qui , du haut, de leurs durcissements, vous déversent des leçons, se montrent les principaux à devoir recevoir des volées de bois vert, des vagues de réprobations,  des flashes de blâmes et les souffles brûlants d'êtres scandalisés. L'hypocrisie dominait en eux, en nous se trouve la franchise, l'authenticité, la légitimité, le bien-fondé, la pertinence, l'à-propos, la véracité – nous étions affaiblis par trop d'indulgences, de magnanimités, de tolérances. Désormais, nous sommes acculés au choix : soit c'est votre hideuse mentalité indéfendable ( que vous vous prétendiez ou non de gauche !), qui n'inspire que répulsion et révolte soit la Vie et la survie de la planète. Entre les deux enjeux : le dérisoire égoïste de cerveaux qui refusent de penser et qui se montrent racornis dans des attitudes renfrognées et la splendeur qui contient tout et ne rejette rien de la vie gigantesque, y'a pas photo. Un cri unanime enfle : assez les conformismes ! honte aux manipulé-e-s et à leurs alibis bidons ! plus rien n'excuse vos immobilismes ! vous nous scandalisez et nos désapprobations atteignent la taille d'une montagne ! suffit ! vous seul-e-s avez a changer en totalité ! vous êtes la honte de l'Humanité ! vous avez tout raté puisque vous n'avez touché aucun esprit ni aucun cœur, déguisés en affranchi-e-s vous n'avez distillé que le contraire de votre vrai vous-même ! vous avez brûlé vos dernières cartouches ! tout est contre vous : le conformisme se voit considéré comme un danger social extrême ! il fait blocus ( même et surtout d'inconsciente façon !) par le blocage de sa tête et ne veut guère y mettre fin par, par exemple, réflexions et conversations tout azimut, ce cycle est clos et vous êtes du mauvais côté de la barrière ! fini !  NRV

 

             "Les forces émancipatrices qui gagnent" n'ont jamais, sous le boisseau, lorsque l'invisible représente 9/10 de la réalité ça doit exister dans tous les domaines,  été aussi fortes. Toutes les "raisons" accourent vers elle

  • insolente : parce qu'il semble qu'il n'y ait que moi qui veuille gagner et que, du temps où les Chinois respectaient la sagesse, un seul homme peut changer le monde à condition qu'il ose le premier pas.
  • morale : parce nous avons été trop laxistes avec les pires que scandaleux dominants : cette fois-ci les tornades rassemblées de nos pertes vertigineuses de respect vont les empêcher même de respirer .
  • affective : parce que ne savons toujours pas "partager" nos amours avec nos compagnes et compagnons d'émancipation et que plus le futur sera "chargé", fourni, plein, dense, pesant, massif, baraqué, plus il pourra compenser le poids exorbitant ( et purement idéologique donc réversible)  du passé passif ! Puisque des folles et des fous pourraient détruire la Vie et la planète juste parce qu'ils sont scotchés, aveuglément, au passé. Nous avons à apprendre la collectif, la résolution des conflits, le style de vie unificateur qui sauve la planète etc, et donc à savoir partager nos amours : le futur semble plein à craquer, nous allons pouvoir nous arracher, grâce à sa prise et à sa traction multiplicatrice d'énergies, à l'ornière qui aura duré 30 ans. Charretiers embourbés !!!
  • théorique : puisque presque personne, visiblement, n'a "cru" fermement que la théorie a persisté ( surtout si les apparences gagatisaient l'inverse) à triompher à gauche et que nous ne fonctionnons ( des coups de pied au cul qui ne se perdent plus) qu'à coup de héros, de pionniers, de découvreurs, de créateurs et que là resplendit au grand jour que les "génies n'ont pas failli" "même face à la lâcheté du tous contre un" ils n'ont pas cédé etc etc ( désirer devenir comme eux c'est exactement comme la Raison qui retrouve ses lumières !)
  • pratique : parce que la misère, l'hypocrisie, les mensonges, les coups bas ou les diffamations ( pour faire court) ont "prouvé" que se dire "concret" sans une théorie ( une description globale du monde) représente le sommet des fumisteries. Honte sur qui a si bassement persécuté l'intelligence : non l'argent ne mène pas le monde. A peine le surmène-t-il : regardes ton fric, entre tes mains, tu n'as plus que du sable. Venant de perdre notre respect tu sais que tu sais que tu viens de perdre "tout l'or du monde" .Pratique, en fait c'est très pratique vous ne trouvez-pas ?  Et ça peut "rapporter" gros !!! 

 

           Le fin mot de l'histoire : si la gauche persistait, jamais, à vouloir perdre tout le temps, ce serait, uniquement, parce que sa "description du monde" resterait insincère. De ce fait, ses pratiques demeureraient, symétriquement, dévoyées et minuscules …Toutes placées sous le signe de …l'omission !!!

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3   "L'intelligence indestructible du capitalisme ?"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 05/03/2012 17:56

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-25. - THÉORÈME DU TOUT. - TU AIMES LE MONDE ?