Corruption c'est rompre quoi donc ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5502905667_5fb315fe63.jpg

L'irruption de l'interruption des corruptions, ces déchéances des chéances et des échéances, tous ces clins de déclins aussi, cette dégringolade écroulée, cette dégénérescence étiolée. Tout le contraire de la loi, osent les classes moyennes montant, sans savoir, au créneau des commentaires.

Au royaume des euphémismes la corruption reste reine : aggravation frauduleuse du gramme de défaut de l'autre et minoration gesticulée de votre obésité fautive…Corruption ? mais non pas du tout, pas du tout, c'est gratification, récompense, aide, remerciement, gentillesse et autres litotes – aussi, sera-ce bien par leur bizarre "point" de vue, leur lourdeur de mots, leur illogique arrogance, leur- auto- aveuglement etc. qu'ils vont chuter. Tous les arts sont martiaux. Créer l'ambiance sociétale qui leur est défavorable, ils s'y précipitent avec une étourdie avidité et s'y prennent les pieds. Le reste n'est que stratégie qui ne se dit pas !!! N'empêche que l'euphémisme le plus percutant demeure, après qu'ils avaient reçu un énorme pot de vin, de les entendre, oh c'était juste "la  reconnaissance de la joie d'IBM"…Avez- vous trouvé mieux !!!

Le dommage le plus grave des corruptions demeure donc ces désordres mentaux, ces troubles des consciences, ces agitations morales, ces confusions logiques, ces malentendus chiffrés, ce chaos social, ces souillures individuelles – que les émeutiers corrupteurs sèment partout. La Société semble tellement à l'envers qui favorise uniquement es pires ennemis, ne musèle aucun des émeutes financières ou corruptrices.

Et semble ne s'en prendre qu'à tous ceux/ celles qui affrontent, courageusement ces émeutiers trop favorisés !!!

La corruption fonctionne telle l'irruption de l'interruption, la disruption explosive qui dévie le cours habituel des choses, qui coupe les liens sociaux et casse le fil de la raison. C'est un pourrissement pestilentiel qui empêche le bon fonctionnement du corps, une inflammation purulente qui souille son environnement – processus mortel qui peut s'inverser si vous CHANGER LES BUTS ET FINS DE LA SOCIETE. Celui qui corrompt et peut être corrompu n'est pas obligatoirement celui que l'on croit. La moitié de la photo cachée qui montre l'endetteur derrière l'endetté, le capital clandestin derrière le travail clandestin, oui oui le capital au noir derrière le travail au noir…etc – laisse à nu les bonnes consciences qui laissent tout faire. sinon de critiquer stupidement qui prend ses responsabilités et va aux sources des maux collectifs…

Si les corruptions peuvent s'étendre c'est bien qu'elles ont trop de complices chez les conformistes béats, les classes moyennes qui ne veulent rien savoir, les bobos des dénis du réel ou les planqués derrière leurs écrans télés…le conformisme représentant lui- même un clair début de corruption en soi…

Pour nous – ils sont aussi corrompus que les corrompus actifs. Et pour vous ?

 (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ", onglet 2 "Comment devenir un(e) athée du capitalisme" et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 17/03/2012 12:14

Blog(fermaton.over-blog.com).No-18, THÉORÈME DU POUVOIR.- La CORRUPTION ?