Créations de nouveaux mots ? (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

6083767662_fae90fa239.jpg

Tout changement social de profondeur fait bouillonner tout un luxe jouissif de mots nouveaux. Sont-ce les effets des mutations collectives ou les précèdent-ils complètement ? Quoi que soit la grappe de réponses – et de s'y mettre intégralement, à jeter des poignées de mots pas encore existants, ne peut que faire avancer la civilisation…

 

Une civilisation qui avance ne s'exporte pas. elle convainc, joue aux mèmes. Ces minuscules virus de la pensée qui se répandent, prolifèrent, parviennent tous à l'expansion, comme une contagion qui peut devenir extrêmement bénéfique… De la transmission séduisante, en quelque sorte. Ce en quoi tous les colonialismes et néocolonialismes, qui suivent, ont toujours eu plus que tort. C'est bien avouer sa barbarie que de vouloir imposer de force "sa" civilisation aux autres pays du monde. Comme s'ils ne pouvaient vivre "sans". Justement c'est sans cette civilisation qu'il fallait "leur apporter" qu'ils vivent tellement mieux…

 

Les mots ne participent, eux, en rien de ces dysfonctionnements. Le chantier semble plus qu'immense avec de place pour tout le monde...

 

Coupler les mots, oui les mettre en couple tout simplement. Tout comme, en électricité, joindre les pôles + et – fait passer le courant – des feux d'artifices de joies et de milliers de questions toutes plus intelligentes les unes que les autres, en jaillissent ici :

Une galette de galets, oui toute faite de galets, la galette... 

Un sablier de sablés, tout ensablés les sablés et le sablier qui passe...

Des sauces de saucissons, bien que nous ne percevions pas bien la connexion, les mots semblent parfaitement contenir, déjà, tout un futur que nous n’avons pas encore vécu...

Un beurrier de petits beurres, nouvel ustensile de cuisine qui enclôt plus que des gâteaux...etc. 

 

Ayant fourni le côté culinaire...oui, comme si tout démarrait à prendre au pied de la lettre pour s'agrandir, s'amplifier en des flots d'images…D'une galette de galets qui apporte le plus, la galette semée de galets ou les galets sous la croûte beurrée et craquante de galette ? Identiquement pour les sablés au sable emporté par le vent. Ou filtré par un sablier. Qui propage le mieux les prolifiques images ? Un beurrier de petits beurres fait bien surgir tout le goût du beurre sur la langue bien plus que ne le pourrait tout autre procédé !!! Etc. A garder sous le coude !

 

Placer de la précieuse précision en chaque mot de la phrase :

Le temps que l'on a - Pas celui que l'on n'a pas qui, mis sur la voie, se voile la voile. Tant le vent le porte. Tant les nuages l'ombrent ou non. Tant la météo fait le décor des heures…Et la voile du bateau voilée, atténuée, amoindrie, tempérée, amincie en une aquarelle de tous les possibles…

 

Tu bois un verre ?

 

Je préfère un rouge – un verre me laisse des renvois. Me réussit bien mieux un bon rouge qu'un verre tout de guingois. Le verre ne m’est pas autant digeste que le vin rouge... 

 

La valeur est dans la précision: prenez un panneau dans une ville « Bois au détail » - précisez-le en « TU bois au détail »  et carrément magique devient la ville. Les détails de la vie quotidienne ne doivent plus nous cacher la forêt des accessibles merveilles ! A garder sous le bras tout entier !

 

La création in extenso de mots jamais encore articulés ou écrits. Oui ceci – tout comme la vie essaie plusieurs formules pour n'en retenir qu'une seule – demande que l'on formule beaucoup de formules verbales. Avant qu'une formulation ne deviennent mèmes., commence de se répandre partout !!!   

 

Souvenirama, imaginouillez, scientiflic (aillon), gustule, 

ravi(s)e, dragun, drag the dring dragon

des dragées de dragons

plaques planques

la viruche etc (on vient de démarrer la rubrique)

 

Chaque mot non encore formulé, qui n’existe pas encore en fait - provient d’une émotion neuve qui cherche à poindre, d’un sentiment nouveau qui veut percer la couche de glace, d’un raisonnement inédit qui ne peut aider qu’à faire survenir des solutions plus globales.  Bref, tout mot nouveau rend service à absolument tout le monde

Alors - sus tout le monde aux mots tout nouveaux tout beaux !!!

 

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments". 

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article