Croire boire est-il mieux que de boire croire ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3500396979_c1bf1d05ae.jpg

Les "nouveaux crédules " sont ces personnages cyniques, blasés, indifférents, sardoniques, désabusés,  égoïstes, glacés – qui révèlent le fond d'angélisme mièvre, d'ingénuité ridicule, de naïveté inattendue, de candeurs si puériles qui constituent le fond de leur personnalité…

 

Oui, elles/ ils auront fait souffrir à a puissance 10 000 tant d'êtres humains, ils auront saccagé tant de vie, elles auront piétiné tant de rapports humains – partout ils n'auront produit que malheurs, désolations et désespoirs – oui pour finir comme ça !!! Crédules jusque, oui, aux yeux !!! Miroitez leur un peu de gentillesses, ils mordent à l'hameçon désormais…un geste et vous les menez par le bout du nez…parlez-leur d'elles/ eux, ils/ elles vont vous manger dans la main, promettez-leur tout ce qui vous passe par la tête, ils gobent tout, plus le moindre esprit critique…ils/elles sont "devenus" l'objet manipulé qu'ils/ elles voyaient dans les autres…elle est sous ton pouce, under my thumb, il est dans ta main…enfin – si vous voulez encore vous préoccuper de ces déchets déchus !!!

 

Il y a tellement mieux à faire que de refléter, même quelques minutes, ce que la cruauté extravagante de ces sinistres personnages fit vivre à l'époque…bref, tournez- leur le dos, tout ira mieux…ils/ elles ne vous attaqueront pas dans le dos, vous pouvez en être sûrs…auto-piégés dans l'obscurité d'eux- mêmes, vous êtes désormais hors de leur portée…

 

Croire boire est-il mieux que de boire croire ?

 

Et c'est une jouissance exponentielle que de voir tout ce qui constituait leur terrorisme intellectuel se désagréger, se défaire, se démantibuler sous vos yeux…jouissance redoublée de piger qu'ils/ elles ne s'en rendent même pas compte, en fait…

 

CE TEMPS DE LATENCE où, absolument nus et démasqués, ils évoluent dans la rémanence visuelle de ce qui n'est plus – vous fait atteindre les sommets du bonheur…comme dans une cage de verre transparent, ils / elles s'imaginent se mouvoir, décider, réfléchir agir, dans un environnement qui a fini complètement d'exister…Pourquoi ? Tous les arts sont martiaux – et les exagérées spoliations des artistes (la société, financièrement, vit carrément sur leur dos!), etc. a affûté leurs facultés…où même à distance, elles/ ils peuvent user de l'élan du cupide pour le faire tomber dans le pire des pièges – puisque quasiment impossible de s'en libérer, le piège de ses propres illusions, leurres, trucages, égarements, méprises ou erreurs – sans rien y mettre de soi- même…et donc sans s'impliquer corporellement ou même avec un gramme de son cœur ou esprit en jeu…juste utiliser la technique martiale de ne rien faire que d'appuyer sur l'élan de l'autre …et le laisser se piéger lui/ elle – même jusqu'à s'engluer dans le tain de son admiroir…or tous les arts sont martiaux…c'est dire l'immensité du front actuel !!!

 

Aussi – une tracabilité ne peut être offerte qu'aux sensibilités…essayons-le…

 

Croire boire est-il mieux que de boire croire ?

Les croisillons sont-ils les petits descendants des croisés ? Sinon les oisillons seraient, alors, ceux des sillons au sang très pur ? Pas calmés – pas camés ? Camés au calme si sidéré, sidérant et considérant toutes considérations – nous ne pouvons réellement répondre !!!

 

Croire boire est-il mieux que de boire croire ?

L'inversion radicale des mentalités se passe dans des conditions telles – que les "nouveaux crédules"…

                                               …vont, eux seuls, en précipiter le dénouement !!!

 

… afin de vous affûter aux arts martiaux, vous pouvez vous faire seconder par les blogs "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?", "On ne peut rien faire sans la croissance : sauf la répartir !", La fin du capitalisme par les cycles ?", "Plus la fiscalité est inégale plus ils la renforcent", "Nous tenir rigueur…ou le moratoire sur l'enrichissement", "La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie", "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ?  s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article