D'une toute autre espèce ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

MG 8788Nos investigations sur le terrain, avec recoupements sur des expériences d'associations ou de collectifs, etc…nous font, parfois, découvrir des tranches de vie strictement inconnues des médias. N'apparaissant que très rarement dans les conversations ou débats…Aussi, après avoir croisé plusieurs personnes de cette "toute autre espèce" (?) nous allons tenter de restituer, au mieux, leur vécu…

Il y a suffisamment de misères matérielles (alliée, parfois, avec une étonnante joie de vivre!) ; il existe, aussi, des exactions et des tortures de pouvoirs en place – aussi (hors de ce cadrage précautionneux !), il pourrait paraître déplacé de dire ceci.

Il nous semble que ces personnages sont ceux qui souffrent le plus sur Terre, en 2012. Le cœur complètement déchiré. L'esprit haché en milles morceaux. Le sens moral saignant sans cesse. Toutes leurs valeurs laminées.  Leur corps si endolori de multiples heurts, etc...Glacés jusqu'aux os dans cette société quasi ahumaine, oui déchiquète leurs émotions le blizzard coupant des sentiments négatifs, des mesquineries, des jalousies, des malveillances, des diffamations, des mauvaises fois, des perversions, des mauvaises volontés, des envoûtements, des pensées obsessionnelles, etc. – même absolument pas dirigés contre eux. Mais baignant, exagérément, l'ambiance sociale d'un excès de miasmes toxiques…leur hyper réceptivités, leurs grandes sensibilités, leurs attentions grandes ouvertes aux autres – leur font recevoir ces rapports sociaux inversés avec une très grande violence…Meurtri-e-s de partout !!!

C'est que leur but demeure de rester ardents, enthousiastes, chaleureux, accueillants passionnés, francs, sincères, amoureux(le tout, aussi, au féminin), mais désintéressés, généreux, prodigues, compréhensifs, pacifiques, intelligents, partageurs (le tout au féminin, aussi), autant que responsables, organisateurs, voulant rendre heureux, créant la beauté, cherchant la plus grande harmonie, aimant la bonté autant que l'égalité, etc (aussi, le tout au féminin)…Dans la grande régression collective que nous vivons, avec l'inhumanité complète des financiers irresponsables placée (plutôt illégitimement !) au sommet – vous pouvez peut- être, recevoir, parfois et en lambeaux, une seule de ces ambitions-pour-tous. Mais lorsque vous les synthétisez toutes, vous ne faites plus que vous déchiqueter sur les incohérences, désordres, disharmonies, confusions, non-sens, illogismes, injustices, déséquilibres, démences, etc. – qui dominent trop largement la barbarie par l'argent toujours plus déloyal !!!

Vous voulez partager le meilleur de tout, sans défiances et sans arrières-pensées, sans calculs et sans cupidités, et vous ne recevez plus que ces "perverses punitions" pour avoir une vie intérieure aussi réussie…une vraie success story de la tête aux pieds !!! Dans ce monde à l'envers chaque qualité est dire "recevoir des blessures" et chaque défaut doit se montrer "très récompensé"…un peu comme si un "complot" (qui, évidemment n'existe pas – mais une très forte convergence d'actions conjointes, oui !!!) afin que l'Humanité n'ait plus aucun futur possible…

Humanité, oui c'est le bon mot…ces personnes qui souffrent atrocement de l'interdiction de tous les rapports sociaux - hors ceux hyper brutaux tournant autour de l'argent unique, d'acheter et de vendre comme miteuse ritournelle et d'impassibilités (encerclé-e-s par la rigidité des autres !) d'en sortir concrètement. Sinon soi seul (e) mais sans pouvoir faire profiter les autres de votre richesse intérieure…Comme s'ils demeuraient dans une prison mentale inaccessible, derrière des murailles de verre qui les empêchent de voir et d'entendre le réel si favorable comme de ressentir tous les bienfaits d'une sensibilité extrêmement ouverte et attentive…

Vraiment d'une toute autre espèce?

Ce n'est absolument pas un problème de sociabilité (ces individus sont extrêmement sociables !), pas un problème de pouvoir nouer des rapports interpersonnels (leur facilité à nouer des contacts surprend) – non, c'est la douleur extrême de voir quasiment tous les autres comme ne s'appartenant pas, n'étant que si rarement eux- mêmes, le cerveau trop encombré d'impossibilités pratiques  – oui comme vraiment manipulé-e-s !!! Piétinant le "meilleur d'eux/ d'elles- mêmes", foulant leurs rêves d'unités, leurs plus belles émotions comme leurs sentiments supérieurs…Oui oui très difficiles à "reconnaître", ils étaient l'inverse il y a, seulement, quelques années…quel peut être leur intérêt à dériver ainsi vers la monstruosité sans issue…

Et les mots ne servent plus qu'à tromper, arnaquer, tricher, abuser, mystifier, falsifier, truquer, etc. Bon, si c'est dans un petit coin, nous pouvons toujours aller ailleurs (nous chuchotent- elles/ ils!) mais lorsque c'est (presque ) partout ? Et puis presque plus personnes ne se montrent soulevés par de grands projets collectifs, par de gigantesques ambitions pour tout le monde, par une puissance de travail tendue à mettre toujours plus de raison et d'intelligence en tout, oui oui par le désir de participer à une évolution mentale, affective et émotive commune, par l'ardeur inusable (sans une seconde de répit !) de transformer la société pour de réels progrès humains, de concrètes évolutions bénéfiques des institutions et un but constitutionnel unaniment déclaré. Soit que le but commun soit de rendre tout le monde heureux et que tous les moyens existants ne doivent plus servir qu'à ce but. La joie spontanée servant de nouveau paradigme !!!

Et cet état intérieur, où leur vie est réellement TOURNEE VERS LES AUTRES ( et pas enfermée dans le miroir terne et si étroit de juste soi !), oui cet état intérieur reste permanent. Ce n'est pas un jeu, pas une posture, pas un déguisement – c'est un volcan incessant…un peu (mais ce serait juste pour l'image, insiste un de ces habitants d'une toute autre espèce !) comme la triangulation, devenue impeccable, du bon du bien et du beau du classicisme…

D'une toute autre espèce ? Donc d'une vraiment nouvelle civilisation ?
C'est que, pour nous, l'égalité des êtres est un état naturel, pas un thème de conversations de salons. Nous sentons, nous nous déplaçons et nous situons dans le sentiment dense d'une égalité aisée entre tous les humains…Aucune phrase si falsifiée sur la soi- disant impossibilité de l'égalité (chaque témoignage est, avant tout, autobiographique – là, nous "apprenons" juste que la personne fera tout afin d'empêcher l'égalité, pas du tout que l'égalité soit impossible. CQFD ? ndt: note du transcripteur) – aucune phrase ne "prouve" l'inégalité. Sauf celle ci "la différence (qui n'est ni supérieure ni inférieure – donc même pas inégale !) entre humains tient à qui a le cœur le plus grand et la tête la plus ouverte". [ fin des témoignages ].
D'une toute autre espèce ?
 En fait, la phrase glorifie la "différence" et met, juste, une hiérarchie entre les "meilleurs" – les plus emplis de bontés, selon le vrai dictionnaire, et sûrement pas les pires, prêts à tous les déshonneurs pour faire "semblant" de gagner" dans des règles plus que truquées.  N'est- ce pas ce genre de préoccupations qui devraient remplacer la déshumanisation desséchée et la bestialité des spéculateurs déshonorés ?

Vous saisissez pourquoi de tels individus sont celles/ ceux qui souffrent le plus sur Terre ? C'est comme une torture, pour elles/ eux, de voir les autres déchoir dans l'irresponsabilité et l'égoïsme monstrueux des consommateurs. Comme de se muter en petits bourgeois gentilshommes avec cette piteuse volonté de ne rien savoir des conséquences de leurs attitudes et de leurs styles de vie. Et se faire des cœurs plus durs que le roc et des cerveaux refusant toutes les méthodes de la pensée loyale…Quelques parents peuvent ressentir cela mais juste pour leurs seuls enfants, quelques mais peuvent vivre ceci mais juste pour leurs uniques ami-e-s. Elles/ eux c'est pour tout le monde, toute foule leur reste familière, chaque rencontre (toujours si bâclée – il est "plus urgent" d'aller voir une image morte, d'entendre du plastique, de se faire vampiriser par quelqu'un que vous ne rencontrerez jamais en vrai – que de veiller aux "vraies personnes" qui vous entourent, n'est- ce pas ?) oui chaque rencontre si vitale…etc. Trouvez-vous le moindre reflet de ceci dans les télés si morts, la presse éteinte, les radios infantilisées ou les films presque tous déserteurs ? Quel est le but de vouloir salir et souiller tout le monde à ce point ? Pas même le pressentiment, l'avant goût, l'avant propos…Rien !

Pourtant ces personnages représentent bien le vrai futur de l'Humanité. Et pas du tout celles/ ceux que les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) ont l'extrême indignité de nous présenter comme "nous intéressant"…Alors que leurs déloyaux taux d'audience, dans une situation de monopoles illégaux, OMETTENT de poser la question "si vous aviez "vraiment" le choix avec donc une grande diversité d'offre (et non un programme quasi unique sur des chaînes faussement différentes et n'appartenant plus – sen sous- mains - qu'à 3 groupes mondiaux) nous regarderiez- vous encore ?Et pas la nouvelle civilisation ? C'est bien parce qu'il n'y pas le choix, pas parce que vous choisissez que vous ne regardez en désespoir de cause ? Vrai ou faux ?

Clair que, à 60% - 70 % (pour février 2012) mais, peut- être, à  80 % - 890 % en fin 2012 – à la question si honnête nous regarderiez- vous encore ? elles/ ils répondraient…
            NON NON NON NON NON NON NON !!!
 
D'autres volets permettront de comprendre comment ces merveilleux  personnages restent – pour le moment ?- d'une toute autre espèce ?

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article