Dans danse

Publié le par imagiter.over-blog.com

3503675748_23d6d9e0d8.jpg

Les verbes sont l'action réelle. Ce qui fait toute la joie des mots, oui la verve veut dire verbe. Rien qui n'assombrisse donc le soleil verbal ? Faux. Notre civilisation tourne le dos, de si barbare façon, d'ailleurs, aux verbes : au XVI ème siècle pas si lointain oui 60 % des mots étaient des…verbes. Aujourd'hui, nous approchons plutôt les 30 %. C'est un vrai sémiocide social !!! Un suicide collectif en marche ? Plus de verbes plus d'actions…or notre société triomphe oui mais dans les négativités, principalement : succès dans les blocages, les blocus, les barrages, les murs, les portes fermées et autres enfantillages…oui, oui, m'sieur, y'a de plus en plus de têtes à claques…d'obstinés cancres mentaux bouffis de mauvaises fois et de mauvaises volontés…c'est elles/ eux les bons, il paraît, m'dame …vu le monde catastrophique qu'ils provoquent, m'sieur, ça doit pas être les bons !!! Et la furie, m'dame, à empêcher tous les esprits pratiques et synthétiques de s'approcher de leur fiasco afin d'y mettre un maximum de solutions… Vous trouvez ça un bon comportement de bons ?

 

Mais dés le retour massif des verbes – dès la re-survenue de l'action tous ces enfantillages seront bellement balayés…

 

C'est que le verbe concentre le maximum d'énergie, de forces et de formes. Il peut si facilement déplacer les montagnes, en somme… Voyez un seul exemple… Dans danse…Dans danse c'est dedans et dedans dans il y a danse…Amplement danse. L'atome et tous ses tomes… L'action et tous les résultats possibles de cette action…la monstrance visuelle de tout le travail interne. L'intérieur qui est comme l'extérieur. L'unité alchimique. Danse c'est toujours dans la danse et dans danse, lui, partout…et mets de la danse en tout…dans acquiert une personnalité, une intention, la traçabilité d'un pulsion…Cosmique !!!

 

Des joies cumulées escaladent, alors, le ciel…partout c'est chez moi, je suis dans absolument tout et tout me danse !!! Rien ne peut m'exclure, me désocler, m'arracher de ces racines. La présence maximum, chaque sens allant jusqu'au bout de sa densité et de sa compacité. Il n'y a plus rien d'étranger, d'allogène,  de lointain, tout me reste proche, tout m'est si familier. La connaissance véritable m'a ouvert à la connaissance intérieure de chaque membre de l'Humanité. L'inconnu ne l'est que le millionième de seconde avant sa présentation. Tout tend à tout reconnaître…et tout vous devient reconnaissant de l'avoir si bien reconnu et se met à vous reconnaître…au point que l'étymologie intus, dedans, devrait être traitée comme habitus, un topos de grande nécessité, un structurant social vraiment efficace. Bref, une des qualités d'un immense paradigme nouveau qui va émergeant dans sa totalité.

 

Le contenu sait tout infiniment plus que ce qui le contient…dans contiendra toujours plus que parmi, chez, selon ou pendant…dans est avec tout, en même temps que tous les temps, au milieu de tous les lieux, et en participation de la part de chaque partie du grand tout…tel un centre qui rassemble et unifie tout et demeure, pourtant, ce centre qui entre en toute chose…la connaît par particularité et singularité, son originalité et sa différence…le comble du bonheur terrestre en quelque sorte !!!

 

La danse reste son image la plus fidèle…à dans, évidemment…oui à dans - dans c'est le trésor que fait tant briller la danse qui en frotterait les ors à chaque cadence… dans c'est la direction qui crée les lignes de forces et les active…dans c'est la vis sans fin qui figure le mouvement des planètes qui toupient l'espace de leurs longues traînes sphériques… dans c'est l'unité et l'envol, l'unisson et l'harmonie – toutes et tous enfin retrouvés et réunis en un chez tout le monde – qui ramène la Terre, entre autres, au paradis de la non propriété…

 

Mais la chorégraphie du chœur, de la cohérence de l'ensemble, du master of ceremony, M.C., du coryphée, de l'aréopage qui déploient toutes les pages du sens à la fin -  danse. Prenant toutes les postures et les lieux de l'espace à la fois…Mille fois dans les mouvements centripètes qui recentrent tant. Vers la grâce maximum…la danse forme refuge, protection, asile, force enveloppante, abri…et conserve, à chaque instant, à chaque pivotement sur son axe, dans dans la méthode, le but, les moyens, les recettes, les résultats de toute action… 

 

Dans : qui pénètre au plus secret, clandestin, intime, hermétique, individuel, caché, lové, enroulé, torsadé, etc…ne trouve de plus puissant démonstrateur que qui pense, qui surpasse la pensée actuelle en parvenant au cerveau sensualisé, où chaque pensée devient une complète sensation. Telle faire des sauts périlleux à l'intérieur de soi-même, s'envoler comme l'oiseau, oui oui tendre des cordes d'or entre toutes les tours et danser dessus…penser nous fait ressembler à l'oiseau, tous en un !!!

 

L'imagination - la plus diffamée des qualités – demeure l'art extrême de créer des images, mais des images aussi denses que la réalité, aussi épaisses, solides, profondes, compactes, consistantes, sensualisées qu'elle…et qui a travaillé ses trois muscles mentaux  principaux – imagination, mémoire et volonté – devient, précisément, qui danse toute image, qui danse dans toute image et qui fait danser toute image…

 

Imagiter conserve comme une des ambitions de faire valser toutes ces images qui vous cachent votre vraie vie…

 

S'il y bien une attitude mentale qui mérite ce duo de DANS DANSE c'est donc bien

                    imagiter !!!           

 

si vous vouliez, par la même occasion, trouver tous les trophées de la victoire, vous les trouvez dans ces techniques du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation) qui danse le gai savoir… quelques unes de nos plus récentes techniques, sur ce blog ?: "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans sentez la santé

Commenter cet article

lejournaldepersonne 19/01/2014 11:10


y a- t-il quelqu'un qui écrit mieux que vous ?


la réponse est NON NON et NON !!!'