Dans la foule parmi vous, est….

Publié le par imagiter.over-blog.com

2729002753_3e78ceaae1.jpg

Vous n'avez pas manqué d'entendre l'expression "il est parmi nous marchant dans la foule", le grand homme ? Qu'est-ce que cela signifie ? Nous avons été vérifier tout cela. Cela vous offre:

Le "darwinisme social" c'est la joie la plus puissante qui puisse exploser. Si le darwinisme est social cela représente le triomphe du social, de l'agréable, de l'affable, de l'aimable, du liant, partout et la défaite du capitalisme qui doit rengainer sa méchanceté native. Il aura donc eu tort sur tout. Il n'a jamais su lire, prenant ses hallucinations intéressées pour les mots écrits. Ainsi, avait-il cru bigler "sélection naturelle", donc les plus aptes sont les plus aptes (merci de l'info si précise !). Puis, inutile de s'occuper des pauvres que nous spolions, avec une dissymétrie de forces abjecte: nous extériorisons juste la "loi du plus fort". C'est trop normal de dévaliser, escroquer, dépouiller, déposséder les autres. Nous n'avons qu'à être fiers de nous… La vie nous récompense…

Patatrac !!! Tout est par terre ! la loi du plus fort devient juste la loi du plus répugnant. Vous enlevez "sélection naturelle", adaptation ou aptitude à cette sélection – il ne demeure que la précise "évolution" naturelle, sans valence supérieure ou inférieure. L'évolution est naturelle et nous utilise (nous humains !) afin d'avancer. Elle se rend visible dans la danse tellement belle de l'oiseau qui "évolue" dans l'air. Son évolution est naturelle, aucune machine ne peut la reproduire. Il n'y a nulle "sélection" (Charles Darwin a modifié ce mot le remplaçant par "évolution" dans son second ouvrage !) et si vous barrez la route à "l'évolution" obligatoire (comme ces lourdauds d'arriérés de capitalistes !), elle trouve les "ruses de l'Histoire" afin de vous contourner.

L'évolution représente une immense joie. Elle vient en rajouter, encore, lorsque vous comprenez que "l'hyperadaptation est indice de vulnérabilité car l'organisme, comme une clé dans sa serrure, ne peut plus fonctionner autrement: il marche à la perfection, sinon il meurt" (p. 44 – Boris Cyrulnik "les animaux humanisés" dans l'ouvrage collectif "Si les lions pouvaient parler – essai sur la condition animale, 1998). Ainsi, la "loi du plus fort" est indice de vulnérabilité: aucune résistance ni endurance chez les dits plus forts. Quel gag ! Et Konrad Lorenz d'enfoncer le clou : "que ce soit chez l'animal ou chez l'homme, le comportement purement adapté a toujours tendance à se fossiliser, en habitude et en routine" (p. 641 – ibid) et de se retourner contre le soi-disant "adapté par sélection". L'évolution c'est autre chose, il n'y a nulle tentative d'établir des vainqueurs et des vaincus, des plus aptes ou des plus forts (tout ce vocable extrêmement puéril). Mais, l'évolution nous dépasse toutes et tous.

En tout cas si plan il y avait, nous n'allons pas vivre, à l'envers, le procès de l'inquisition, par les sciences portées. Il n'y a nulle explosive contradiction avec son refus de téléologie ou de téléonomie. Il émerge juste un besoin irrépressible de "synthèse existentielle" (la science ne pouvant offrir une seule raison de vivre se doit de se cantonner aux "objets" !)…Comment cela se passe-t-il en ces prémices titubantes ?

Nous ne savons jamais ce que nous modifions"quand nos petites expériences nous permettent d'agir sur un minuscule point du système qui, à notre insu, modifie l'ensemble de son fonctionnement. Ca nous échappe et, en retour, ça nous façonne" (p. 44  – Boris Cyrulnik, ibid). Nous nous attachons à ce qui pour l'environnement est bénin, superficiel ou sans intérêt. "Alors que c'est peut-être un grain de poussière dans l'œil qui nous éliminera, un virus invisible dont le milieu nourricier serait constitué par les cerveaux humains" (ibid). Et ça existe déjà, le seul fait d'avoir élevé ensemble des porcs et des pigeons a créé un virus de la grippe dont le cerveau d'autres animaux a constitué l'habitat de prédilection. Tous les éléments s'influencent sans cesse: le capitalisme, cette idiotie des obstructions, des fermetures, des barrages (sa stupide stratégie "du guichet" afin de créer artificiellement de la rareté) et des fonctionnements à part (admirez le crétinisme de la "propriété" privée qui barre la route à toutes les "propriétés" de la matière ! Rien de plus vitales que ces substances universelles, non ?).

Dans la Nature chacun façonne l'autre et est façonné par lui: aucune propriété privée de visible. C'est juste une hallucination, un délire d'addictif au fric fou une complète inadaptation en fait – pas une réalité scientifiquement démontrable. .Le capitalisme est le plus grand ennemi de l'évolution (très progressiste et émancipatrice !).

La modification d'un seul élément naturel entraîne des adaptations réactionnelles de tous les autres éléments. Nous ne pouvons nous aider d'une partie des sciences très dépassée dans le domaine de l'évolution. Puisque toute classification est arbitraire et que la nature ne se classifie pas. La classification la moins arbitraire reste le langage: la bêtise bourgeoise, qui n'en manque pas une, a "omis" de la placer sur l'argent pur "arbitraire", pure convention, simple compromis temporaire entre les humains...

Ou placer cette "arbitraire" dans les classifications, ce qui tourne au suicide de toute intelligence, lorsque les médias ne font que poser "arbitrairement" des étiquettes, tout classifier, disposer, ranger, ordonnancer ou classer au niveau « caprice » ?. Mais s'arrête là et plus jamais ne lit, n'écoute, ne regarde. Encore moins prête l'oreille, scrute ou goûte. Mais se "cantonne" dans ces actes qui ne sont plus que "maniaques" et non intelligibles. Qui aboutiront à l'hébétude la plus complète (le gâtisme hédoniste!). "La restriction de la diversité (et ils osent appeler "variétés" ce qui est toujours la même chose !) des formes en sélectionnant les survivants, les adapte trop bien à l'environnement. La moindre variation peut alors les tuer, tous, d'un seul changement tout petit." (ibid.). La diversité c'est la vie, sa chance évolutive qui la sort toujours des pièges des trop adapté, des suicidaires conformistes. Aussi, l'uniformité c'est la mort…

Pendant, que vous rapetissez l'horizon du vivable, que vous piétinez toutes les subtilités, que vous défigurez la beauté, que vous ratez tout le merveilleux de la vie…etc, des êtres humains passent juste à côté de vous. Ils portent l'immensité de l'évolution en eux/elles. Les yeux grands ouverts. Ils vivent mille fois plus intensément que vous. Oui vous, vous qui ne faites que les bousculer dans la perte infinie du respect pour vous-mêmes.   

"Il est parmi nous marchant dans la foule", le grand homme. Elle marche, parmi nous, la femme du futur. Evoluant merveilleusement, comme des danseurs du progrès. Se mouvant avec la légèreté des caresses. Ils sont déjà de plus en plus nombreux. Et vous vous ne les reconnaissez toujours pas. Egaré(e)s dans vos labyrinthes intentionnels qui ne se transformeront plus, mais durciront et vous emprisonneront comme de rébarbatifs fossiles !!! Pile, à cet instant, vous verrez se déplacer ces êtres que vous aviez tant persécutés. Et qui auraient pu vous ouvrir la porte fermée de vos labyrinthes intentionnels. Juste avant de "perdre connaissance", vous "saurez" que "voler dans les airs prouvait bien l'évolution (é- Vol- lu : soit un très troublant revolver -  re-volvere !)…

Et vous offrirez la plus belle phrase dont vous serez capables…  

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sentez la santé

Commenter cet article