Dans un monde toujours plus extrémiste ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2112172865_6b9cbc210c.jpg

A cause des dirigeants, obstinés dans l’échec, nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste. Il le semble. La vertu modératrice des gouvernants semble passée de mode. Ils s'expriment comme des hooligans et attisent, inconsidérément tout ce qu'il a de plus malsain dans le corps social. Tout ceci conduit à une extrêmisation FORCEE par le haut. Les citoyen-nes sont "sommés" de s'extrêmiser

Le pire c'est en économie. Le hooliganisme boursier et les émeutes permanentes qui gagnent, désormais, les banques enflammées, y montre un grave foyer de déstabilisations sociales. Que les gouvernants (irresponsables ?) semblent quelque peu patronner…

Comment la théorie            a créé le krach, titre un livre très documenté. Ce n'est pas rien que ce titre. Sans cette théorie insensée (et qui reste encore enseignée aux étudiants VOIRE RECOMPENSEE PAR DES NOBELS***) pas de crise. La non prise en compte de la force de la sagesse qui affronte l'arrogance de la finance – contraint la raison à reprendre les choses en main. La vie des individus est trop précieuse pour l'abandonner entre les mains de ces malades mentaux. A cause de ces dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste. Extrêmisé aux risques maximums. C'est leur mentalité le plus gros risque !!!

**** voir le blog "Lorsque donner des prix Nobel crée le krach financier"

Comment la théorie            a créé le krach, comment sans elle pas de crises systémiques aussi graves…oui oui comment un monde FERME produit toutes les toxines déversées, ensuite, sur toute la Société. Comment les dirigeants favorisent ces dangereux sociopathes boursiers. Il faut se remémorer comment en une décennie l'exorbitante course au non-risque (mais en empochant un maximum d'argent – utopie réellement sanglante) – donc une claire déficience mentale - crée les catastrophes économiques. Songez au Value at Risk (VaR), à partir de RiskMetrics, méthode de gestion des risques bidons par J.P. Morgan, qui a enveloppé la crise des subprimes (produit dérivé, n'est- ce pas ?) et non l'inverse. C'est la peur exagérée du risque (pour des gains vraiment "inavouables") qui les a tous créés. D'où son impact meurtrier dans les années 2007 à 2010 – toujours pas décrites de leur lointaine survenue historique du passé fou des années 1980- 1990. La mesure quantitative du risque crée le risque qui n'aurait pas existé autrement et qui (donc) existe soudain. Mais toujours dans la vacuité et l'effondrement moraux terrifiants du "personne n'avait rien vu venir"…La phrase d'êtres démentiellement CAPRICIEUX, n'est- ce pas ? Tout ce chaos martelé par le haut, l'incompétence radicale par les sommets, pour qu'ils tiennent des propos "inexcusables" de frivoles évaporées "personne n' avait rien vu venir". Et puis de continuer, tels comme des attardés mentaux complets, à procéder aux catastrophes hooliganiennenes des Bourses personne ne verra évidemment jamais rien venir"…au lieu de "démissionner" ces dangereux exaltés !!!

A cause des dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste. 

 

Déjà aveu d'inaptitude complète à gouverner. Donc démission obligatoire devant le si "l'on n'avait rien vu venir". De plus mensonges (pourchassés pour insultes à magistrats et dissimulations de preuves). Puisque, vu l'ampleur des causes de départ  beaucoup de monde l'avait vu venir. MAIS PAS DANS LEUR PETIT MONDE DE FOLIE PARTAGEE. Voir, à ce sujet, le livre de John. R. Searle "comment rendre l'autre fou". Et a-t-il été tenu compte des analyses de qui "avait bien vu les catastrophes arriver"  ? Outre non-assistance à Société en danger, la dangereuse déresponsabilisation des dirigeants, leur rétractation en puérilités en tous genres, leurs mises en dangers de la vie d'autrui, etc – contraint à envisager de les placer promptement sous tutelle juridique pour incapables majeurs !!!

A cause des dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste.

 

Donc comment l'académie du Nobel s'est vue trop impliquée dans ces vilenies ?. Et comment elle en sort bien déshonorée ?. Sûr que le mot "sagesse" vient vraiment de la quitter !!!  Nassim N. Taleb dans son livre de septembre 2010 "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible" pages 357- 363, note que donner un Nobel à des élucubrations économiques dangereuses transforme cela en hypers publicités pour ces émeutiers fous de la finances. "Ainsi la Banque de Suède et l'académie de Nobel ont- elles une grande part de responsabilité dans le crédit accordé à l'utilisation de la théorie gaussienne du portefeuille moderne, puisque les institutions la considèrent comme une méthode idéale pour se couvrir. Les vendeurs en informatique ont vendu pour des millions de dollars de méthodes "couronnées par la Nobel". Comment pourrait- on faire fausse route en les utilisant ? " (p. 357 – Le cygne noir). Graves anomalies ?

 

Et ce, sans jamais rien vérifier du contenu de ces théories pires que farfelues, le Nobel leur a donné un crédit total. Qui a été utilisé pour faire de l'argent mais, aussi,  pour corrompre les cerveaux avec les délires de "fuites devant tout risque". La théorie gaussienne "fait du chiffre" et "permet des modèles" même si l'un ni l'autre ne reposent sur rien mais font "façades bidons de sérieux et d'efficacité" et "servent à séduire les gogos" qui ne demanderaient que ça. Les faillites boursières depuis 1987 sont essentiellement dues à ce travers mental – allons, vérifiez si vous en avez le cran !!! "Le Nobel 1997 c'est Myron Scholes et Robert C. Merton et leur rafistolage piteux de la formule de Louis Bachelier et Ed Thorp (sur laquelle ils collent comme si de rien n'était leurs noms) sur "l'équilibre financier"" (p. 357- ibid) .

 

Or à l'été 1998 la CGLT (la société de trading spéculatif créée par les 2 Nobels Scholes et Merton, baptisée Gestion de capital à long terme) fit faillite, manquant d'entraîner tout le système financier dans sa chute, car les risques étaient colossaux – ses modèles excluant la possibilité des écarts importants [principe de l'idiotie de la "moyenne" de la courbe de Gauss, pas d'écarts donc aucun réalité], la société se permettaient en effet de prendre des risques considérables. Les idées de Merton et de Scholes commençaient à prendre l'eau. Les pertes furent énormes – trop énormes pour nous permettre de ne pas tenir compte de la supercherie intellectuelle" (p. 363 - ibid) …"Ce n'est que récemment [2009] que je me suis aperçu que des professeurs de finances rompus aux méthodes gaussiennes prenaient la direction d'écoles de commerce, et donc des programmes de MBA , et, formaient, rien qu'aux Etats-Unis, prés de 100 000 étudiants auxquels ont enfonçaient dans le crâne cette théorie bidon du portefeuille. Aucune observation ne peut enrayer l'épidémie" (p. 357 – ibid). A cause des dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste

 

Résultat des courses – de puérils personnages, couverts  d'aveuglements, afin de faire mumuse et de se montrer "intelligents gnangnans" ont créé une faillite monstrueuse qui aurait pu détruire la Terre. Sans nobélisation ces idées toxiques (gagner beaucoup trop "et" sans aucun risque) n'auraient eu sans doute aucun impact. Oui ou non ? Et tout comme la surdité de mauvaise volonté envers des bons esprits comme Henri Poincaré, Karl R. Popper, Benoît Mandelbrot ou (désormais) Nassim. N. Taleb (crédité d'avoir "prévu" la crise 2007 – or notre "bibliothèque du futur" freethewords.org le faisait, aussi, dès 1999 – d'autres aussi..) mais toujours pas écouté sur le fond que Taleb…puisqu'il est toujours enseigné 10 ans après (pour les motifs enfantins vus plus haut) les insanités qui ont créé la grave faillite de 1998 de Nobels ne faisant qu'appliquer leurs idées…et que l'académie Nobel a eu la stupide et inexcusable idée d'entériner !!! Et de se dédit toujours pas jusqu'à plus ample informé… A cause des dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste

 

Dans toutes les branches de pensée qu'il a croisé, de tous ces grands décideurs qu'il a rencontré**, Nassim. N. Taleb obtient le même triste résultat de délires complets aux sommets, de méconnaissances systématiques des grands esprits (les 2 français qu'il a repéré ne sont, ridiculement, même pas connus en France), de difficultés à trouver les bons livres (faute de rééditions des meilleurs livres, ils doit faire les bouquinistes de Londres, par exemple)…bref, d'absurdes arriérés frivoles devenus vraiment incapables DE PENSER. Oui oui un complet divorce de ces anti- élites qui prennent la place des vraies élites. Osent donner des prix Nobel a qui a manqué de mettre la planète entière en faillite rien qu'en concrétisant ses idées…idées toujours apprises aux étudiants****. Scandale !!! Les dirigeants font-ils, actuellement, le concours à qui sera le plus fou ?

** voir le blog "Lorsque donner des prix Nobel crée des krachs financiers"

**** "Ce n'est que récemment [2009] que je me suis aperçu que des professeurs de finances rompus aux méthodes gaussiennes prenaient la direction d'écoles de commerce, et donc des programmes de MBA , et, formaient, rien qu'aux Etats-Unis, prés de 100 000 étudiants auxquels ont enfonçaient dans le crâne cette théorie bidon du portefeuille. Aucune observation ne peut enrayer l'épidémie" (p. 357 – septembre 2010 "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible").

 

A cause des dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste…alors qu'ils ont le culot qui n'est pas d'accord avec eux dans le camp des "extrémistes" – il semble bien que nous soyons des personnalités forts, ayant des opinions profondes, un sérieux de fond, des arguments très fondés, etc, tout le contraire d'extrémistes – bref, des êtres posés, réfléchis ou raisonnables qui doivent réparer tous les dégâts causés par les détraqués du sommet. Rendus quasiment invivables par leurs dénis exacerbés du réel et par leur refus barbelés de ne rien savoir sur eux- mêmes comme sur les conséquences catastrophiques de leurs pensées et actions…Etc…que nous le voulions ou non, la responsabilité de la planète a déjà changé de mains !!!

 

Oui oui, à cause des dirigeants nous sommes dans un monde toujours plus extrémiste…et cela risque de durer, vers le pire, tant qu'il n'y aura pas eu un vrai changement massif d'élites !!!

Et un bien visible changement !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans l'attaquine

Commenter cet article