Découragements – vous n'alimentez que vos (nos) ennemis

Publié le par imagiter.over-blog.com

4951026891_ec7c47f485.jpg

2 blogs "La magie des chiffres : fin des "dettes"… Chercher à faire de bonnes surprises à des inconnus ?" prouvent que toutes les raisons d'espérer un changement radical et si proche de nos vies sont, enfin, rassemblées. Nous pouvons agir tout de suite. Nous avons les codées franches. Savoir où et comment affecter tout l'argent du monde. Savoir comment nous pouvons, instantanément (pas demain  mais à la seconde), semer la joie, provoquer la fête, débuter les partages, etc –absolument partout. Et sans qu'il ne nous en coûte vraiment beaucoup.

 

C'en est un délit de ne pas le faire à la seconde. Délit de rétraction de fêtes, délit de refus de semer le bonheur autour de soi, délit de démotivations, délit de laisser échapper les occasions, etc…tellement de nouveaux noms de délits nouveaux (transformant d'anciens en pures qualités!). Qui surgissent juste de cet article de loi "désormais l'égoïsme représente un délit"…

 

S'il y a bien une époque où LES RAISONS DE DECOURAGEMENTS ne sont que des perversités c'est bien celle- ci. Faut être passablement détraqués pour ne pas sentir que ce système va tomber. Et très vite. Faut vraiment être sociopathe (détester tout le monde à commencer par soi) pour ne pas admettre que des milliards de petits gestes individuels formeront un changement visible de société. Sans que la violence dite révolutionnaire ne semble vraiment requise: les soi-disant élites vont "tomber". Inéluctable et implacable. C'est de l'art martial, un moyen d'utiliser votre corps et votre force mentale pour accélérer leur inévitable chute. La pression que peuvent exercer les attentions toutes dirigées dans le but qu'ils quittent (par excès de mal êtes) leurs "places" peut se démontrer à la seconde. Allez-y.

 

Aujourd'hui se décourager c'est avouer que vous n'aimez pas les autres, que vous êtes un collabo inconscient, que vous aidez nos (vos) pires ennemis à maintenir ce monde indigne et non nécessaire. Puisque TOUTES les raisons de se décourager ont disparues:

 

1 - La magie des chiffres va tout résoudre (voir le blog à ce sujet)…

2 - Des individus (si parmi nous) pensent, déjà, radicalement différemment. Et vivent déjà visiblement dans la nouvelle civilisation. Leurs premiers actes politicos sociaux sont des coups de maîtres. Chercher à faire de bonnes surprises à des inconnus ne peut qu'obtenir une exponentialité et un dégagement d'énergies très rarement connus.

 

Et ceci n'est pas pour dans un siècle ou 1 000 ans, c'est pour tout de suite, à la seconde. Maintenant. A l'instant instantané. Sans plus attendre. Sans plus tergiverser. Et si les médias n'en parlaient pas c'est bien la preuve qu'ils ne sont plus dans l'actualité. Qu'elle leur "échappe". Laissons ces ringards à leurs toiles d'araignée !!!

 

Le futur, le futé futur, tout le futur est bien avec nous.

Essayez de démontrer l'inverse !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sociéte

Commenter cet article