Des tickets de rationnement pour la joie?

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

2085658508_367dba138e.jpg

A la Libération, des tickets de rationnement pour l'alimentation avaient structuré la vie sociale. Aujourd'hui, si vous souriez largement une certaine catégorie d'individus vous en veulent avec virulence. Etonnement bien relayés, par beaucoup d'êtres dans la foule. Ils n'en ont strictement aucun droit – mais l'organisation sociale semble bien les y inciter. Le vrai bonheur est-il, socialement, interdit ? N'aurions plus le droit qu'aux minuscules plaisirs matériels. La consommation serait-elle devenue une telle REPRESSION ***que les matons du commerce nous enfermeraient, brutalement, dans la prison du choix unique "tu consommes ou tu vires!" ?

 

*** c'est le spectacle marchand le vrai flic de la société – t'as qu'à voir leurs gueules à la télé et tu vas piger vite fait !!! C'est donc faire plus que se tromper de cible que de s'en prendre aux uniformes. Briefés tout autrement, ils pourraient "arrêter" les folies toxiques du fric dérégulé, oui ou non ?

 

Oui cette joie qui ne peut s'empêcher de danser partout où elle va –se voit désignée comme la pire ennemie de l'effondrement consommateur !!! D'ici à ce que nous devions nous fournir en tickets de rationnement pour la joie ?

 

"Jusqu'à nos jours la politique extérieure américaine n'a eu qu'un seul objectif: empêcher systématiquement et quel que soit le prix à payer toute organisation non seulement antagoniste, mais surtout susceptible de se passe d'elle. Le concept devenu courant de guerre préventive ne présente nul autre objectif : empêcher sciemment toute proposition nouvelle d'émerger, faire que le monde reste éternellement le même, encourager la préservation de l'ignorance et de la laideur, quitte à dépêcher pour ce faire n'importe quelle menace terroriste, qu'elle soit réelle ou bâclée à la 6-4-2. "(p . 16 de Pacôme Thiellement – l'économie Eskimo – le rêve de Zappa). 2005.

 

Si vous n'êtes pas parvenu à ressentir la structure sociopathe des soi- disant élites, si vous ne captez pas, par toutes vos fibres, que le fond de leur esprit appartient bien à la "structure psychotique" (si tu ne deviens pas aussi fou que moi, je ne t'écoutes pas et je ne peux même pas t'entendre!), si vous n'observez pas, limpidement, que leurs postures corporelles se sont "paralysées" autour d'obsessions monomaniaques compulsives (dont l'extrait ci- dessus forme la preuve juridique et thérapeutique) – vous ne comprendrez jamais à quel point l'idéalisme métaphysique capitaliste rassemble toutes les perversions et inversions (qui brouillent, parasitent, perturbent, troublent, emmêlent, pratiquement et méthodologiquement, toutes les versions – et aboutissent aux flagrants irréalismes suicidaires d'aujourd'hui: la société détruite par le haut !!!)

 

La preuve psychiatrique*** ? Rationner la joie c'est tuer, perfidement, la vie !!!

 

**** voir le blog "Lorsque c'est bien expliqué cela dénoue votre plexus ?"

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans corps des langages

Commenter cet article

clovis simard 20/03/2012 12:19

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-30. - THÉORÈME de la JOIE. - L'HÉRITAGE DE CHACUN !