Désobéir c'est tout entier ce ne peut être que sur un seul thème

Publié le par imagiter.over-blog.com

463792273_ecd45445d8.jpg

Si vous croyiez pouvoir désobéir sur une seule chose (OGM, par exemple) et trop obéir sur tout le reste, vous vous faites des crocs en jambes à vous seuls. C'est un état d'esprit existentiel qui provient d'un sens aigu de la Justice. La "soumission volontaire" de notre ami La Boétie ne pêche que lorsque l'individu mis sous soumis EXIGE d'étendre cette horizontalité malsaine à tout le monde. Il ne supporte pas que s'aplatissant, ainsi, les autres – soulevés d'enthousiasmes et d'admirations – ne l'imite pas sur le champ.

 

Incapable de se voir sous les traits d'un courtisan – il se croit héros.

 

Dans ce cas, rappelons- lui les paroles du maître… 

 

                                   Le maître trop nomme !!!

 

Pour vous, effectivement, reste incompréhensible que soient si complètement devinées toutes vos manipulations inappropriées... Incompréhensible que vous échappe la chape que vous placiez sur autrui…Oui votre peur, de plus en plus frissonnante, que de plus en plus comprennent tout. Et qui fait que vous provoquiez vous seuls tout l'enchaînement de votre fin. Il n'y a donc plus rien d'incompréhensible et le plus beau est de ne pouvoir le cacher, ouvrait le bal notre cher Lautréamont, la montagne. Oh thank you thank u so much, de si bien afficher que nous ayons si bien "compris" cet incompréhensible (!) de la fin de "votre" trop possessif monde.

 

Les meilleurs vous soufflaient "laisser passer, laisser faire" des espaces de libertés où les cassures ne seraient plus brusques, où l'Evolution pourrait évoluer dans son archi connue douceur. Trop fermés aux têtus totaux, vous ne déviez pas d'un mètre, le maître ne va plus savoir où se mettre… plus savoir où se mettre, le maître, déjà décimètre, millimètre…millionièmes de millimétries qui tissent ce qui le rapetisse l Il ferme toutes solutions sinon celle qui va le décimale décimer…maso schismes…

 

Comme tous les futurs déconfits, maîtres au trop métro, vous avez trop vos nerfs (chochottes qui ne supportez pas le millième du mal que vous faites si galamment à autrui!). Tout maître est prévu pour admettre, admettre l'admis -nistré, admettre de permettre, admettre d'accepter et de recevoir: des leçons :) J J …Et tout ce qui émeut trop les mines qui ruminent – va, de voir son maître sentimètre bien paître son salpêtre, devoir s'excuser, se justifier, se justifiable, se justiciable même…

 

Chacun son rôle: le mien regarder au fond des yeux des puissants, observer le fond des cerveaux des dominants, scruter le cœur des dirigeants…Mission accomplie, mission accompliment : succès amplement dépassé. Grâce aux passions tristes et aux pestes émotionnelles (dites, aussi, sentiments négatifs), où se calfeutrent ces pro-éminents – ils se niquent tout seuls. Personne ne les bouscule, nul ne les pousse et ils tombent tout seuls…suffit qu'un être "neutre" les fasse sur interpréter…Géométrie axiale et nuages de statistiques donnent forme au fond de leurs dits et non –dits, n'est-ce pas simple ? Et en 3 D ? en 3 D, itou tout !!!

 

Les mêtres n'ont fait que chuter dans l'exercice méthodique de la pensée depuis plus de 20 ans. Bilan : rôles des autres à eux inaccessibles, drôle que les rôles vous vouliez les enrôler – c'est qu'un rôle ne peut être que moins vrai que l'être véritable. Vous avez tout lâché pour des ombres sur le mur de votre caverne…vous ne pouvez plus "évoluer"…vous venez de vous faire refiler un faux jeton: ah! c'est vous qui l'êtes…

 

Comme d'hab, vos niveaux d'informations, depuis 30 ans, déraillent tous et toutes: une sous–estimation permanente, une méconnaissance des qualités, une perte colossale des flux du réel, un manque total de connaissances des préoccupations réelles des dénigré(e)s, etc. Avec cela comment voulez- vous les influencer, etc ? Hého, ça marche à vide, trop avides…Ca nous apprend juste le postural pour le close machin…

 

Vous n'êtes plus que sur la défensive et ne savez où vous mettre, vous commettre, vous démettre…Vous situer, vous positionner, vous placer, vous tenir, vous déplacer – total ligotés par vous-mêmes…Tout ceci parce que nous nous sommes mis, admis, remis, permis, démis à nous démettre des faux maîtres dépenseurs…

 

Rien ne vous empêche, non plus, de vous démettre, aussi, de vous omettre de tels maîtres !!! Oussskkkon va (se) les mettre ????

 

(à suivre) 

 

la course de fond nous tient en grande forme  ça émousse de trop plier  le funeste sort du trop court et sa tisanière  des gesticulations exorbitées qui en disent si trop long…et, en conséquence,  le courtage des courts n'a plus cours.   

Publié dans sentez la santé

Commenter cet article