Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3936797672_f106b1d8cf.jpg

« Ce qui est dit n’est que marginal. Que seule l’image compte »***.Et d’enfoncer la corruption « l’image c’est au moins 70 % et le contenu même pas 30 % ». Ce coup d’état invisible de la com, du marketing et de la pub doit être combattu sévèrement. Et tout de suite. Comme venin mortel qui immobilise la société et l’assassine en direct. SI PLUS RIEN NE PEUT ÊTRE DIT A LA TELE, plus de politique possible, aucune culture, aucune élévation des consciences, plus d’organisation collective, plus de social plus rien d’humain - plus que la bestiale circulation des marchandises.

Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ?

 

*** quelconque directeur de com. (communication)

 

Ils viennent d’être identifiés comme les pires ennemis de la civilisation, les réels terroristes qui veulent saboter la culture, les destructeurs acharnés de l’intelligence qu’ils veulent bannir de la société, les nihilistes qui semblent vouloir la fin de l’Humanité. N’est- ce pas exagéré ce constat ? Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ? C’est que le sens des mots est clair, l’aveu de grand banditisme au sommet flagrant. Ce qui est dit n’est que marginal. Le contenu on s’en fout !!! Où trouvez- vous une pensée plus voyou ?

 

Pendant que les humanistes s’acharnent à avancer que seule l’éducation, l’émancipation culturelle, le savoir et l’intelligence pourront nous libérer des guerres et des inégalités  économiques – derrière leurs dos, des voyous au pouvoir viennent saboter tous leurs efforts. Si ce qui est dit n’est que « marginal », secondaire, sans importance, négligeable – nulle éducation, émancipation culturelle et encouragements à l’intelligence d’encore possibles !!! Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ? C’est très grave – les destructeurs de notre vie collective sont au sommet. LE CONTENU EST PRIMORDIAL. Sinon les écoles et l’éducation ne servent plus à rien. Ce qui est dit n’est pas du tout marginal mais central. Si seules les apparences, tromperies et manipulations importent PLUS AUCUNE SCOLARISATION N’EST POSSIBLE. L’aveu de gangstérisme prévaut pour les anti programmes télévisés. Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ? Devons laisser nos pires ennemis entrer, avec effraction, chez nous ?

 

Un tel aveu d’extermination des savoirs et de retour à la barbarie ne s’excuse plus. L’IMAGE NE COMPTE ABSOLUMENT PAS. L’image on en à rien à foutre. On lui pisse dessus. Si la civilisation doit être détruire juste pour sauvegarder les pitoyables métiers du marketing, de la publicité ou de la communication, pas question !!! Leur anti-démocratie dépasse le terrorisme connu…Leurs attentats sont quotidiens et sur leur drapeau vous lisez « Ce qui est dit n’est que marginal, si négligeable que l’analphabétisme est notre but ».

 

Quitter à ce point l’âge adulte ne trouve aucun alibi, aucune excuse et aucun argument. C’est répugnant comme déchéance. Il est inutile de l’imposer aux autres.  Mais, diriez- vous, la corruption morale, que vous détectez, est- elle si grave ? Que des adultes autorisés à parler pour tous osent le terrorisme FINAL de « Ce qui est dit à la télé est sans importance, seule l’image domine » - comme une évidence partagée, que tout leur corps soit engagé dans cette trahison radicale de la République si obsédée d’émancipations, de libérations, d’affranchissements, de connaissances, de prises de consciences de transmissions ou d’éducation. C’est du sabotage EN GRAND. Devons-nous tous porter plainte contre les dirigeants de la télé ? Nous le devons absolument. Les contenus doivent devenir ESSENTIELS. Leurs aveux massifs signent qu’ils sont irrécupérables, tellement corrompus qu’ils ne comprennent plus l’ampleur de leurs trahisons sociales, politiques, morales ou économiques !!!

 

Un exemple récent où un Président de conseil Régional porte plainte contre une image et pas contre la réalité d’algues vertes (de nouveau proliférantes), donc contre le messager pas le message, contre les effets non les causes, contre les victimes non les coupables, contre qui subit non qui est responsable, etc – nous a fait prendre conscience à quel point la dépravation morale*** de la télévision peut avoir de conséquences contre les facultés de pensée. Nous ne savons pas pour vous, mais nous portons plainte, avec conviction totale, contre les dirigeants de la télé pour incitations à la destruction de l’éducation, au sabotage des apprentissages pour nos enfants, aux censures illégales de l’intelligence, et claires stratégies de retour à la barbarie. Les preuves juridiques reposent sur leurs aveux spontanés qui signent une sociopathie très avancée. Faut les mettre le plus vite possible hors d’état DE NUIRE.

 

*** morale n’a pas le sens de sexuel, pour nous, les « puritains » sont immoraux mais bien d’atteintes à l’honnêteté intellectuelle, aux exigences scientifiques, à la nécessité des savoirs et de leurs transmissions loyales, à l’essentialité de ce qui est dit et aux contenus comme plu nécessaires que l’argent.

 

L’affrontement à leurs horreurs n’est pas finie***voir le blog « Comment des codes arbitraires détruisent les débats collectifs » 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans grandes engueulades

Commenter cet article