Dirigeant = dire le sens

Publié le par imagiter.over-blog.com

3919198557_511a2fe99d.jpg

Un dirigeant "gestionnaire" n'est pas du tout un dirigeant. Puisqu'il lui manque le but, pourquoi faisons- nous cela…la régression à la bestialité machinale reste le contraire de la politique. La théorie économique ne propose que des modèles mais elle ne dit pas le but. Elle dessine les hypothèses mais ne peut en rien décider. Trancher entre ces diverses directions, etc....revoir les "Carrefours des labyrinthes" de Cornelius Castoriadis. Depuis le même Castoriadis ou bien "toute pensée doit être unitaire" de certaines analyses situationnistes, plus personne ne s'occupe de la globalité, de la société entière…donc il n'y plus aucun dirigeant du tout ? Dirigeant = dire le sens, le pourquoi, la fin poursuivie, le programme, etc…et, en aucun cas, la gestion…un comment perdu dans un océan de confusions ne mène nulle part. seul un pourquoi peut clignoter la direction à prendre...au point qu' un dirigeant que « gestionnaire » serait un imposteur – se faisant prendre pour ce qu’il n’est pas !!!

 

Gestionnaire n'est pas du tout de la politique, puisque l'on ne sait pas l'on va, pourquoi on y va, quel sont les plans du futur, comment nous allons pouvoir garder le cap. Lors des Trente Glorieuses il y avait aussi (leurs disparitions coïncident avec les crises) des organismes planificateurs et de prévisions ; prévisions servant non à décorer les médias mais à être travaillées et mises en programmes…Quant aux agendas, (repris à Jeremy Bentham mais en en falsifiant l'esprit) ce n'est pas dire le sens, non plus…une feuille de route lorsque l’on ne connaît même pas la destination, c’est se moquer de qui ?

 

Quoi de plus irréaliste qu'un gestionnaire ? Eh bien deux gestionnaires. Voyez- les ensembles : tout ce chaos qu’ils ont foutu…Quant au pragmatisme- cette foutaise de faire n'importe quoi, de n'avoir strictement aucun programme, de se vendre au plus nuisible, de changer de direction selon le vent de l'opinion – non, c'est l'exact opposé de la vraie politique…

 

Le politique dit la direction, il est même la direction. Il est donc devant, il ne peut donc "suivre" une opinion (qui, de ce fait, en saurait plus que lui et devrait donc diriger ?)…surtout que cette opinion est falsifiée par les médias dominants…puisque ne pas se leurrer c'est voir que politique gestionnaire = état modeste (sauf pour, si orgueilleusement, tout donner aux trop riches), = obligation au pragmatisme par les médias ( soit rendus aptes à toutes les trahisons puisque la politique fondée sur du vent sera « justifié » après) , etc – aboutit à ce que le monde soit ABANDONNE aux mains des financiers non élus (et largement délinquants de spéculations, de refus sournois de payer leurs impôts, de profits très antisociaux, etc.) et des médias dominants (au service de qui ? combien de fois par seconde trahissent-ils l'information – la fonction (l'information) pour laquelle la société supporte ses possibles excès)…Un dirigeant qui ne se méfie pas à fond des médias ne peut nous dire le sens ni la direction…Il a vendu sa fonction de DIRE, diriger, pour un plat de lentilles…

 

Dans cette configuration, où les dirigeants élus ou nommés semblent, tous, détricoter les pays, où les politiques semblent tout faire pour annuler l’impact de leurs fonctions, où le monde semblent « dirigés » par des personnages jamais présents, toujours cachés et agissant clandestinement…personnages non élus et ne représentant qu’une si minuscule partie de la population – et n’ayant absolument, donc, aucune légitimité à diriger…lorsque les médias mercenaires (vendus au plus offrants et ne respectant plus du tout l’information) tentent de faire passer des vessies pour des lanternes et n ‘agissent qu’antidémocratiquement…oui la majorité de la société parait abandonnée à la confusion mentale et au chaos des événements pour le moins insensés

 

Oui dans la configuration actuelle qui DIT LE SENS, devient donc un « vrai » dirigeant ?

 

                  Pas ceux que les médias mercenaires nous montrent en tout cas !!!

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

Trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans sciences

Commenter cet article