Du danger pour la survie de l'absence de génies ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

2047382874_2b5eed3dd4.jpg

De différents écrits de pointe de divers endroits du monde, il ressort cette litanie : il devient impossible d'organiser ce qui unifie le plus grand nombre. Et il reste impossible de formuler ce qu'il y a à dire. Les personnages qui pensent ces lignes se voient isolés, dans une réflexion de pointe, à l'orée du désert. Et leurs propositions concrètes, par contrecoup, se montrent d'un manque d'inventivité assez aberrant !!!

 

Or ces réflexions sont fausses. Et ans un monde ouvert et partageant l'intelligence – elles n'auraient pas lieu d'être. Les solutions sont bien à notre portée. Et des personnages les ont déjà bien formulées. On peut améliorer les deux – mais l'essentiel des difficultés sont, intellectuellement, aplanies…

 

Mais qui le ressent profondément ? Qui le comprend de ou on corps ? Apparemment, la société s'est arrêtée et égarée où ces écriveurs de pointe le sont aussi. La solution, oui le manque, reste si béant qu'il en crève les yeux. S'il semble inaccessible d'unifier les individus. Et de même formuler ce qui peut les unir – c'est l'aveu d'un manque complet d'informations. La société, prétendue surinformée , est, de fait, sous- informée. Elle en "sait" moins qu'à des époques antérieures. Puisque – en fait – ce ne sont pas des inFormations, mais des compilations de lieux communs, de pensées toutes faites, de préjugés immobilisateurs. Rien qui inForme, aucune forme qui in- forme…Un peu comme si la conclusion était avancée avant toute démonstration, ni même exposition du problème !!!

 

Oui sous- informés sur l'essentiel de tels écrits (et pas nous ! c'est un toboggan à questions pertinentes que vous avez là ? pourquoi pas nous ? etc.) – puisque des êtres existent, en 2012, qui savent trouver les idées qui unifient. Ainsi que de les formuler. Ce sont les GENIES…Ils/ elles sont loin de faire tout le boulot mais ouvrent la route, savent joindre des ensembles de faits vus comme séparés, produire des raisonnements qui ouvrent les possibles. Ou offrir la synthèse qui rende vraiment plus intelligent(e), etc…Même s'ils ne sont pas connus (incompétences dramatiques de la société, d'ailleurs !) leur absence hurle de partout. Oui manque terriblement qui voit sa place occupée par des intrus qui n'ont rien à partager avec les foules. Et rien à dire en particulier à chacun-e d'entre nous. Juste à s'attarder dans son nombrilisme stérile !!! En un mot – les génies nous manquent plus que tout !!!

 

Or un acte dictatorial complètement suicidaire en INTERDIT la publication. Vous avez bien lu : c'est interdit !!! Rarement une société n'aura été si peu permissive que celle d'aujourd'hui (les brindilles des mœurs ne doivent pas leurrer). Vrai elle interdit tout ce qui est adulte, sage et rationnel. Acheter pour acheter n'importe comment n'est digne ni d'un adulte, ni d'un sage et ni d'un être rationnel. Et n'excuse certainement aucun de ces actes inexcusables.

 

Puisque ce n'est pas le génie qui en pâtit le plus fortement. Sûrement pas : elle/ il continue…Mais toutes les populations traitées comme un négligeable bétail irrespecté. Jamais pris en compte. A qui l'on peut mentir sur tout, que l'on peut trahir sans cesse. Et à qui l'on impose la plus grande des tyrannies culturelles que l'Humanité n'ait jamais connue. Même Attila respectait les génies et n'aurait pas pratiqué de telles censures culturelles. De barbarie à visage inhumain !!!.

 

De toute façon, la preuve juridique, utilisable en justice, existe que ce soit bien une intentionnalité irresponsable qui siège derrière cet acte de lunatique complet. Sacrifiant notre futur commun pour des lubies inavouables. "On publie tellement de choses qu'il faut être vraiment dépourvu de tout talent pour n'être pas publié. Ou bien être un génie. Comme j'ai sans doute un peu de talent et toute évidence, je ne suis pas un génie, on m'a accordé une petite place, bien moyenne." Michel Ragon. Michel Ragon, critique, connaît bien, comme nous, les deux côtés du décor. Il s'est fait justement remarquer par son Histoire de la littérature prolétarienne en France, ainsi que son histoire de l'architecture et de l'urbanisme. Ce qu'il dit est sans équivoque. Il y a choix délibéré et poursuivi de NE PAS publier les génies. Ils semblent, infantilement, s'en vanter. Cette illégitime censure structurelle (de quel droit en privent- ils/ elles tout le monde ? c'est de L'Ancien Régime, non ?) reste plus qu'inadmissible.

 

Temps de demander le pourquoi d'une telle option si régressive et dommageable pour absolument tout le monde !!!

 

Du grand danger pour la survie de l'absence de génies ?

                                                        Que leurs illégaux censeurs seuls nous font courir !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article