Einstein est bien connu pour sa célébrité

Publié le par imagiter.over-blog.com

75167384_d6449f41d0.jpgLorsque le commerce s'empare d'une grande pensée que fait-il ? Des tee-shirts, d'approximatives photos, des comptages dénuclées**, des pubs pour informatique ou pharmacie, des légendes puériles, des gadgets, etc – bref que du pas sérieux "martelé" comme tellement plus "important" que toute pensée de fond !!!

*** comptages dénucléés ? Oui, vidés d'un sens bien solide…Ainsi, comme scientifique, Einstein arrive après Harry Potter, avec 60 millions de pages sur internet. Tout en sachant, que la domination anglo-saxonne ne sait pas y faire le distinguo (on se demande bien pourquoi !) entre les institutions, logos ou marques et la vraie pensée de personnages pourtant essentiels. Savoir que Newton (second "scientifique" en comptage) c'est 5 millions de pages. Puis, Marie Curie, 4 millions de pages et 2 pour Pasteur…la marque d'une sur-utilisation commerciale, seule, affleure donc, tout y reste chaos, la fiction y supplante le réel. Et le continue dangereusement aujourd'hui. Qui reste-t-il comme "experts du réel" ? Qui vit profondément la relativité générale et la physique quantique dans sa vraie vie ? Toujours moins ? L'emballage plastique marchand va-t-il tout tuer ? Ce n'est pourtant pas un cours éloigné de nous et dont on peut refermer la page – mais Einstein reste bien la réalité que nous ne pouvons "ignorer" qu'en perdant toute substance humaine ?

Le commerce peut donc devenir désastreux ? Qu'il semble loin ce temps où était dit "elle/ il est d'un commerce agréable", voulant signifier commerce=très civilisé. Commerce mot noble pour les rapports humains, principalement. Le faire chuter, ce mot de grandeur, vers l'exclusivité des objets, eux-mêmes défigurés en marchandises dévitalisées – semble se payer au prix fort…Qui est encore d'un commerce agréable ? Le commerce exorbitant aura –t-il (cheval de Troie) amené la barbarie dans ses bagages ? A partir du moment où il DEPASSE le tiers (1/3) des activités humaines, ses facultés civilisatrices s'inversent en poisons et il devient bien ennemi du futur collectif, de l'intelligence générale et des génies si particuliers, etc !!! Le maintenir dans ce tiers bénéfique*** devient d'une urgence extrême en 2012 !!!

*** voir le blog  du 9 mats 2012 - "Un autre commerce est possible"

Einstein est bien connu pour sa célébrité ? Cet ânonnement d'un devoir laborieux tiré par la langue d'un potache en retard – semble, pourtant, définir notre époque toujours plus simpliste d'excès de spectaculaire- marchand. Comment d'aussi grands esprits "se terminent", rendus inaudibles, dans le réductionnisme commercial ? Un mot prodigieux de méthodes comme comment- commerce se voit, ainsi, émasculé jusqu'à la perte de tout désir (le désir restant révolutionnaire !), etc…La réflexion peut ricocher, utilement, dans celle de Jean-Marc Lévy-Leblond et son livre "La vitesse de l'ombre**– aux limites de la science, septembre 2006 – et rout son chapitre intitulé "Rhapsodie einsteinnienne", 2 ou 3 choses que je sais d'Albert, pp. 111 à 138.

** en référence à "la vitesse de la lumière", merci Annie Lebrun !!!

Sa judicieuse observation : "on ne s'étonnera pas de savoir que les droits et licences d'utilisation de l'image d'Einstein sont gérés avec vigilance par un important cabinet juridique et financier états-unien – celui qui veille également aux intérêts commerciaux liés à l'usage du nom et de l'image de Maria Callas (p.113 – ibidem)." Vraiment de très typiques états-uniens que ces deux personnages ? Tout comme il reste si peu connu que les USA "rachète" tant de scientifiques formés en Europe       (mais sans en dédommager tout le coût de formations) - Jean-Marc Lévy-Leblond, désobstrue, ici, que la "culture" états-unienne c'est, aussi, du commerce, du mimétisme et de la récupération de ce qui se passe vraiment ailleurs. Et que la catastrophe mondiale qu'elle peut introduire c'est bien elle où la force civilisatrice du langage et de la pensée de haut niveau DISPARAISSE entièrement - pour un emballage (surfé de surfaces) d'un commerce non "durable"…Puisque est ce cela mener le monde – cet effondrement vers le tout-marchandise ? N'y a-t-il pas comme un aspect "jouer à la dînette", d'un manque radical de sérieux, dans le trop de commerces ? Ne sont- ce pas, plutôt, l'amour et la science qui mènent le monde ? L'argent du je ne pense qu'à moi ne peut être dit structurant social, il ne peut plus "unir" que des juxtapositions de solitaires…l'argent trop omniprésent aura bien prouvé, jusqu'à la nausée, à quel point, seul, il ne peut pas mener le monde !!!

Son ridicule ne peut nous satisfaire (le tropisme "se battre" manque tellement de maturité !) – et que ses bafouillements terminaux soient "Einstein est bien connu pour sa célébrité" (tourner en boucle dans le sans issue d'une nuit éternelle ?) ne nous réjouissent pas du tout, non plus…

Oui quand le "commerce" bénéfique des rapports humains redeviendra des conversations sur tous les grands esprits…
                     … trop "ignorés" ?

…si vous voulez vraiment que s'arrête la pire des "ignorances", non celle qui ne sait (temporairement) pas lire, mais celle qui dédaigne, méprise et "refuse de voir et savoir", utilisez tout le "cerveau sensualisé" …quelques unes de ses plus récentes techniques sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?","Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?","Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", "Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mniha 11/03/2012 11:37

Bravo !!
je ne lis généralement pas les blogs avec des textes si long mais quand cela parle de quelque chose de vraiment intéressant, je m'y arrête....
je n'aurais su mieux dire, ton texte est vraiment bien et j'irais chercher ce que tu peux écrire d'autre.
je finirais juste par "nous sommes le seul maître de notre ignorance !!!"

imagiter.over-blog.com 11/03/2012 17:30



bonjour


et merci pour votre éclairage - d'autant + d'accord avec "nous sommes les seuls maitres de notre ignorance" qu'ignorer c'est, aussi, la volonté têtue de regarder ailleurs, de mépriser, de
dédaigner, de refuser de savoir - dans ce cas, qui prétend savoir reste 1 grand-e ignorant-e, et de la pire espèce, non ?