Eloge du non éloge

Publié le par imagiter.over-blog.com

Croire savoir peut être pire que de ne pas savoir – Nous commentons le menton du comment taire le comment de tout ça : notre société repose sur une poudrière. Elle ne tient qu’à un mot, elle ne tient qu’à un fil….

Dans une minute, un jour, même des mois, un seul mot suffira et « ils » tomberont vraiment en poussière…

Croire savoir peut être pire que de ne pas savoir. Qui dit je sais que je ne sais pas s’aveugle lui- même puisqu’il croit savoir là aussi. Si je ne sais pas je ne peux même pas savoir que je ne sais pas, non ?

La juste phrase est : ce que nous savons par rapport à ce que nous ne savons pas, représente si peu. Donc la majorité du savoir potentiel c’est l’inconnu, le non connu. Or toute la désorganisation sociale est crispée sur la minuscule parcelle de ce que nous croyons savoir, fermant, si étourdiment la porte, à tout ce qui se présente comme radicalement nouveau (donc très proche du futur proche). Si nous étions raisonnables nous bâtirions la civilisation autour du non connu, de l’inconnu,  des genèses, des découvertes, des explorations, de l’étranger, du hors de nos habitudes, du pulvérisateur de routines, des initiatives (pas des  initiations) ou des alternatives. Seules fondations vraiment sérieuses d’une civilisation « durable ». Tout le reste (fût –il tendance, très télévisé, success story ou autre – n‘est ,clairement, que puérile fumisterie !!! and don,’t smoke !). En effet, s’accrocher au connu c’est bien un archaïsme, une fixation enkystée sur un corporatisme frileux des droits acquis c’est qui – qui barre la route au progrès et à l’évolution. Comme osent dire les déchus journalistes au sujet des légales manifestations…qu’ils se permettent de faire passer pour des tops délinquances….

Ce sont, de la sorte, ces déshonorés journalistes (à l’esprit ravagé de gangstérisme) qui se montrent d’archaïques corporatistes tout crispés sur leurs droits acquis, interdisant, oh les vilains pas beaux, la vraie route au progrès et à l’évolution. Faut virer de bord ces imposteurs mal postés…ce sont de trop dangereux ennemimimimis de la collectivité.

Non seulement ils savent rien mais ils nous barrent le futur.

La liste de leurs crimes est impressionnante.

Ding dong ratadong…pause publicité - pour dire que que que seul le public est licite dans la publicité.  Nous répétons seul le public est licite dans la publicité : toute privatisation du public –ité, ité pas bong du toung, toi vilains bobos partoung. Le privé doit se priver dig dig de tout ce qu’il sait pas faire presque toug toug…seul le public est licite dans la publicité…fin de la publicité DONC début du public-ité, itaire, itération et ré- itération !!!

Tandis que - tous les anticonformistes, les originaux (pas des photocopies), les vrais penseurs, les authentiques écrivains, les spécialistes du réel, les scientifiques 24h/ 24 (pas ces escrocs qui ne le sont que dans leurs labos et, dès qu’en société, ne sont plus que de barbares traîtres, niant toutes les méthodes scientifiques de pensée (utilisées en labo, par exemple !) pour dire que cette société ne va pas du tout et que c’est ainsi, TOUTES CHOSES EGALES par ailleurs, qu’elle doit changer…) sans oublier héhé hé hé les hyper sensuels, etc, eux tous SAVENT. Toutes leurs sensibilités, leurs pensées et leurs méthodes sont ensemencées d’inconnu et d’étranger – donc de vrai futur, donc de « durable ». C’est bien les seuls qui soient rationnels, raisonnables, responsables, réalistes…

Les seules à la hauteur de la situation actuelle.

Le futur ne pourra, quel que soit le scénario envisagé, se faire sans eux….

Aidons donc l’évolution : ouvrons toutes les portes à ces êtres exceptionnels, désintéressés, très solides mentalement, profondément justes et humains. Même rigolos !!! Sitrissse sssitrieeesse ‘igolo…go’lo, lolo…igol,

Par rapport aux racailles des sommets – vous ne perdrez pas au change !!!

Eloge du non éloge – ça loge tout ************************************

                                  

                                  

Y –a- t’il donc mieux que jouir ?

       Se ré- jouir semble tellement plus englobant…

 

 

La société actuelle signe son échec COMPLET puisque nul n’y propose

plus aucune immense REJOUISSANCE…

 

que de petites jouissances :      si mesquin tout ca      beûûûrrrrkkkk

pire qu’une insulte -   l’extrême répulsion…pour la déchéance radicale  des ex- élites

depuis quand date la dernière vraie  réjouissance publique ?

 

tous les jours des petitesses toujours plus minuscules des trop ex-  grands de ce monde (sans eux

                        tout ira mieux………)

 

 

 

(à suivre)

 

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article