Entravers ou entraves ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5125686574_80064e2dee.jpg

Krisnamurti signalait que la plupart des individus se trimballent avec leurs blessures d'hier. Niquant toute nouvelle rencontre de vous fourguer ce dont vous n'y êtes pour rien. Même pas au courant j'te dis…Provoquant quiproquos et sacs de nœuds alors que, depuis 12 500 ans au moins, les solutions trônent partout sur Terre. Y'a que lui/elle qui sait ke c'est ke sa blessure d'hier, kon devrait deviner en pluuuussss, faire comme si le clair fantôme était plus présent que "notre" réalité…Et la rencontre devient impossible – à cause de la blessure d'hier plus puissante que le réel actuel… 

 

Y sont tous aussi folles/ fous en Occident…semble que ouiiiiche !!!

 

Evidemment plus facile d'utiliser les autres comme vos poubelles. Oui (le trop beau exact mot !) – tels vos "décharges" PUBLIQUES. A trop "privatiser" même vos arrières pensées – le "Public" c'est plus que pour les déchets !!! Or, sans le Public plus de société du tout que du Al capone partout !!! nationalisations de vos inavouables cochonneries et privatisations des collectifs bienfaits (n'existant que grâce aux bienfait- eurs, soit , très principalement, les béné- voles !!!).

 

Peter Drucker, prix nobel d'économie, rapportait que sans bénévoles le pays s'écroulerait en moins de 2 jours…Oui oui soourd ou dingue – l'économie mondiale s'écroulerait…Bigre de chez pas drucker (l'autre – le trop faux!) ce ne sont donc pas les Bourses l'économie mondiale…Juste leurs déshonorés parasites !!!

 

Voici, de la sorte, les nouvelles règles de jeu (enfin, qui n'existent que pour les aliénés du jeu – sinon, y'a assez de place pour toutes les libertés de tout li monde hihi dans l'UniVers !) c'est tu récoltes ce que tu parsèmes …

 

Tu veux entraver la Liberté d'autrui t'entraves plus rien au film nouveau (ke tu trouuuves paaas dans le cocoommerce !) tu entraves plus que c'est toi qu'es tout entravé…tu pourras pas te "dégager" de la gangue de ton horreur intérieure…

 

Entravers tes soi-disant entraves…tu passes vraiment à travers (En-travers qui traverse l'entrave première !!!)… En-travers !!! tout comme l'étrave des éTravailleurs nous a conduit vraiment AILLEURS…là où les fruits dégoulinent de saveurs, où le vent vous caresse de parfums inconnus, où les sons deviennent comestibles, où tout n'est que le pollen suspendu de la lumière où vous recevez les cordages de la sérénité…bref, ce soi disant ailleurs dont ils n'ont pas voulu ici…Le sens exact du mot u-topos – pas dans ce lieu, celui d'ici…Qui n'existe NULLE PART: c'est très  précisément a-topos (atopie), a privatif de lieu…La désinformation carlingue depuis longtemps, n'est ce pas ? A moins que, même là- dessus, tu n'aies pas la moindre opinion ?

 

Surprise sur prise: vous les voyez "saisis" dans la posture de refus, mais REFUS POUR LES AUTRES…ce sont eux qui "refusent" pour ta vie à toi…Sur quel base, quel fondement, quel soubassement, quel droit ? Quel manque flagrant de "réalisme" chez qui classe "d'utopie" ce que LUI/ ELLE n'est tout simplement pas capable de ressentir ou d'aimer…Ce n'est pas grave, non, sauf de l'imposer, aigrement, à tout autrui…

 

La "table périodique" des mots, tout aussi "scientifique" que la table périodique de la matière, vous avait été présentée dans "La diction du dictionnaire"…lorsque, à chaque seconde, nous recevons 100 trilliards de trilliards d'informations, le réel doit nous "offrir" un angle de consistance, de congruence et de cohérence – afin que nous puissions l'as- similer (le rendre pareil à nous). La diction qui "prononce" tout le corps lui a semblé rester la plus charnelle et corporelle des méthodes…En plus, vous iriez, désiriez CONTRE la réalité ? Signalons que cela fait plus de 20 ans que le plus grand chef d'œuvre de notre début de millénaire est à votre disposition gratuitement…

 

Alors vous êtes où – enTravers qui traverse toutes les entraves – ou entrave immobilisée à jamais ? Tel le travailleur reste l'irremplaçable étrave qui étrave ailleurs, qui nous conduit ailleurs, qui travaille même pour qu'on y aille. Et ailleurs c'est bien afin qu'on y aille, oui ou m…entrave pas !!!

 

Ou bien entrave totale pour les autres ? t'inquiète la Justice est DEJA "dans" les mots…qui veut t'entraver eh bien! Y va plus rien entraver…Ce qu'on fait à autrui (boomerang complet!) vous "revient", dès que la mémoire redevient moires…individuellement d'abord, collectivement, ensuite. Certain-es- en avance et d'autres les rejoignent après. N'est- ce pas rationnel ?

 

Entravers – ces soi- disant étraves qui vous deviennent boussoles fiables et vous guident vers…vers.

 

Hého ! pas question que nous vous le disions tant que vous n'avez pas quitté la société de consommation…

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les dé-munis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.


 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article