Environnement c’est où ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5169750857_9b4f26acfb.jpg

Il est certains mots, comme environnement, qui demandent à être secondés, épaulés par d’autres. Ainsi « Environnement » c’est où exactement ? Oh ! environ par là…non, par ici, plutôt de ce côté….quelque part plus loin dans l’imprécision. Est-ce tellement massif que, faute de lever le nez du mur qui se trouve devant nous, nous n’y voyons pas le pied de la montagne ? Est- ce que ce qui nous environne n’est pas identique à ce qui nous serait le plus intérieur ? Nous serions, alors, comme des exo vies sur la planète ?

Imagiter c’est bousculer les images afin de voir ce qu’il y a derrière. La diversité des communautés de blogs qui ont bien voulu l’insérer en font son unité vaste. En tous domaines, la majorité se leurre (ou bien est manipulée) par, bien souvent, que des images. Cet esclavage insidieux est bien réel. Si vous êtes intéressé-e-s par la démarche - tous les articles du blog vous appartiennent. Si vous pensez écologie de nombreux documents du site internet gratuit  freethewords.org peuvent vous faire aller bien plus loin. Par exemple, sur l’onglet 3 « Rien de plus solide que le solidaire ».

 

La pensée est tout le contraire d’un jeu. C’est vital : la négligence collective envers l’exigence de réflexions et d’articulations précises des arguments semble toujours plus suicidaire. Impossible de l’éviter plus longtemps. S’interroger sur Environnement c’est où ? se situe au niveau central du choix de la civilisation.

 Ce mot et son usage plus quez flou, inadéquat et incertain, devient preuve juridique que la société (et son expression politique) ne s’est jamais vraiment interrogée sur la place de la Nature dans la survie de l’espèce. Ce pourquoi elle a tout faux : la Nature n’est pas un décor pour les sordides caprices humains, ce n’est pas un silo immobile de ses appétits, ce n’est pas une inertie dont on peut dépouiller, impunément, les « données » (selon la figure d’un viol) mine de rien. Toutes les attitudes dominantes sociales sont erronées. Ce n’est pas rien qu’un immense aveuglement collectif qui, de plus, saccage toutes les issues de secours – reste inconnu de l’information (sic). De ne point le marteler sans cesse rend les irresponsables, les inconscients, les spectateurs, les immatures, les consommateurs fous…etc tels les incompétents maitres de la planète.

Et plus (puisque les vrais « responsables » doivent, en plus, réparer les dégâts de ces écervelés (capitalisme, de kaput, sonne, alors, comme sans tête, acéphale…). Au final les adultes sont tous là : il s’agit d’avoir de claires idées lorsque penser c’est agir…De ne plus voir l’environnement comme ce qui nous « entoure » mais bien ce qui est à l’intérieur de nous fait partie de ces claires consciences qui donnent une force colossale. L’environnement, en conséquence, au sens ontologique, n’existe pas. Tuer la planète c’est tuer nos corps, tuer nos vies. La moindre atteinte à la Terre est de l’auro-mutilation. Nulle séparation nulle part : ne pas apprendre les rythmes de la vie, les besoins de la biomasse, les genèses de l’atmosphère, la ronde vie de l’envie – c’est clairement s’avouer barbare. Incompétent en tous domaines sauf la destruction. Pas de quoi mériter d’encombrer tous les médias de parole collective. Ils doivent partir – il en va de la survie de l’Humanité…

 

Ce qui vous environnerait encore doit entrer au plus vite au plus profond de vous. Environnement c’est où ? Dans absolument tout notre corps

 

 

(à suivre)

 

vous pouvez trouver une suite sur le site internet  freethewords.org

sur l’onglet 3  au titre « Rien de plus solide que le solidaire »

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lsfs5eaqon 02/01/2020 10:37

Not to mention even if you actually target ones dissertation by way of posing any issue, saying any thesis, or even incorporating these kinds of techniques, because of the conclude of one's outset, followers ought to know just what that you are authoring, plus the reason why �and the key reason why these people may want to please read on.