Essaie de dormir !

Publié le par imagiter.over-blog.com

1122857442_dfc9dfe577.jpgPhrases qui avouent le désir caché de qui parle ? Plus judicieux serait de dire "réussis donc à dormir, c'est mon vœu", non ? La vie sociale semble de plus en plus encombrée de ces phrases-refus-des-débats, fuites-devant-les-conversations, dénis-du-réel et autres unilatéralités des véridiques destructeurs/ trices de la société (trop bien vu(e)s par les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !), vous savez !!!

Essaie de dormir !*** comme dissymétries des dialogues. Je prends tous les draps du paternalisme / maternalisme. Je te parle de haut comme si je savais tout mieux que toi et que la royauté de ma vie fait, d'ailleurs, barrage à toutes tes questions égalitaires. J'avoue, par-là, que devant tout le monde, mes désirs cachés se suivent et se ressemblent. Disparais, ferme-là, efface-toi de mon environnement, ne me perturbe pas…mais - dissymétries injustes – moi, j'ai tous les droits d'intervenir tout le temps dans ta vie. Et pas toi. On ne symétrise plus rien dans les "dérapepports" antisociaux…

*** voir BONUS à la fin.
.
Une autorité ne se subit, pourtant, pas dans le versant unique de qui ne vous laisse "choisir" que l'obéissance totalitaire. Mais se prouve telle qui veut vous convaincre des avantages de son commandement !!!

OUT OF CONTROL (en dehors du contrôle, plus sous notre contrôle, incontrôlable) …la même phrase qui se retrouve, étrangement, dans les mots de la musique show business, la politique, les médias mercenaires, les analystes et commentateurs, les films, etc…et tout ce qui concerne l'image collective. La récurrence du "out of control" reste trop imprégnée partout – pour ne point en faire un objet d'analyse…et le silence interrogatif qui entoure le"out of control". Pourquoi tout le monde devrait être sous le contrôle de la musique, de la politique, des médias mercenaires, des analystes et commentateurs, des films, etc ? Et la musique, la politique, les médias mercenaires, les analystes et commentateurs, les films, etc ne rouleraient pour personne ? C'est quoi cette intrusion d'une évidence policière dans nos vies ? La musique, la politique, les médias mercenaires, les analystes et commentateurs, les films, etc en seraient les principaux vecteurs de contrôle ?

Et, a contrario, pourquoi ne pas considérer le "out of control" comme un symptôme de maladie et qui le dit comme déjà bien atteint ? Le contrôle ne vous expulse-t-il pas de votre propre vie ? N'est-ce pas alarmant de le trouver comme stratégie centrale de milieux si divers ? Et le droit légal d'abuser de tels contrôles d'où cela surit-il ? Ne faut-il pas avoir un cerveau bien détraqué pour considérer que le droit à contrôle ainsi serait tout naturel ? LE CONTRAIRE DE CONTRÔLE c'est PARTICIPATION !!!

Et les fraudes aux distributions de la parole que cela impliquent ? Face à la si sage auto-élucidation permanente de la société par elle-même, le flagrant sabotage de la société a le droit au meilleur d'elle-même. Les risques si augmentés du suicide collectif. Lorsque les mots, tels des géométries de justice, nous disent tout. Les abus de dissymétries, les injustices tatouées, les déséquilibres partout, les circuits de diffusions transmués en autoroutes unilatérales ( oui, un seul sens de circulation !) …et…que nous retrouvons dans tous les milieux dès qu'il y a parole. Que ce soit des prétendus libérés, des non libérés prétendus, des modernes auto proclamés ou non, des libertaires ou des affiliés au droites, etc…le même schéma intrus partout ?

Ce n'est pas que ces observations impliquent une volonté unique. Tout le monde subit (avec plus ou moins de degrés d'aliénations !) une atmosphère sociale dominante. Mais, faute de pouvoir s'en désempêtrer de ce poisseux filet collectif – une partie des individus distillent que c'est la fatalité d'un état établi et indépassable. Faute, aussi, de pouvoir vivre, corporellement, que d'autres possibilités de vies complètes existent, aussi, hors de ce système. Que changer la vie demeure toujours aussi intact. Et non sali par les impostures qui ne voulaient l'utiliser que comme tromperies destinées à ne redorer que leurs blasons et sans les autres !!!
 
Qui possède la chance de savoir écouter les autres, se mettre profondément à leur place, oui accueillir leur forme en lui/ elle etc – possède, aussi, une chance suprême. Un cadeau exponentiel tellement ce don devient rare. Puisque – afin de fonctionner – vous ressentez bien ce qu'est un langage qui fonctionne bien.

Et donc avez, aussi, claire conscience d'un langage qui ne fonctionne pas bien. Comme celui d'aujourd'hui !!! Ce qui protège en vous les sources et ressources de vous glisser entre toutes les fraudes volontaires de qui veut manipuler par le langage…De vivre, en quelque sorte, votre autonomie corporelle dans la pandémie toxique !!!

Et un "essaie de dormir" (mais tant d'autres formules quotidiennes) tout banal suffit à éveiller, en vous, toutes vos aptitudes…

Et à vous faire précéder toutes ces maladroites, balourdes et limitées tentatives d'empêcher toute communication autre qu'achetez- vendez dans la société !!!

        Et de vous montrer toujours plus radicalement inventif !!!

        *************************BONUS***********************
afin de faire rebondir l'occurrence ouverte dans ce texte
amplifiez avec :

Ils parviennent à parvenir…
Ils commencent  à commencer…
Ils entreprennent d'entreprendre…
Ils entament d'entamer…
Ils s'avancent oui pour avancer…
Ils  approchent tant d'approcher…
Ils apparaissent d'apparaître…
ils conviennent même de convenir…
ils débutent de débuter …
ils surgissent en plein dans surgir…
ils surviennent tout entier dans survenir…
ils en viennent jusqu'à venir…
ils naissent à naître…etc…

…semant, ainsi, autant de paralogismes que d'illogismes...S'ils s'avancent pour avancer…oui, alors, s'ils sont trop en avance peuvent-ils réellement avancer ? Puisqu'ils avancent, ils ne sont plus en avance, nous voilà bien avancés !!! Tout autre le s'ils en viennent à venir, ils ne vont pas en revenir de revenir…jusqu'au trop flagrant : produire se produire demeure métonymie impossible…se produire ne peut venir de ce qui produit seulement !!! Le redoublement montre, ici, un ouvert et un fermé, en quelque sorte…Les jours qui viennent…eh bien, ils n'y arrivent pas à passer leur corps tout entier, puisqu'ils en sont encore à venir, prochains sur la liste, les suivants qui ne s'ouvrent que lorsque tous les précédents se sont bien, eux, refermés !!!

Pourvu qu'elle soit toute pourvue …
…pourvu que de se pourvoir reste entièrement hors condition.

Se placer de déplacer juste par rapport à ce qui est déplacé, donc plus placé tel qu'auparavant !!! D'où le cheveu sur la soupe du constat "c'est déplacé !" (pas à sa place, ce qui peut contaminer, alors, le sens en "inopportun ou fâcheux" – posant de l'intention, bien poisseuse, là où ne se présentait que du pur espace)…

…tout ceci vient de se passer. Venir de ? Evénements ! Un démarrage de déplacement tout autant qu'un mouvement de provenance ou une origine temporelle, même une causalité traçable…etc.

Comme l'explique, ailleurs, la physique quantique – décrire c'est faire survenir. Il n'y avait rien d'autre que d'amples déplacements dans le temps des mouvements sur les grilles géométriques de l'espace – et pourtant, se coagulent des projets, des stratégies ou des ruses. Se superposant tous à la trame des données mathématiques…ce qui "se passe" va jusqu'à dessiner des mains qui se transmettent,  se lèguent ou se donnent le passage même de l'action juste "décrite", en fait…Se manifester est manifestement manifeste !!!

Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ? La question cerne alors tout ce qui pousse, ce qui incite, aiguillonne, excite, etc à parvenir jusqu'ici…la distance du trajet intérieur résonant, équitablement, dans la pérégrination externe…

A venir – ce qui n'est pas encore là, ce qui n'a pas eu le temps de sa distance, oui oui de cet écart clairement palpable, tangible, épais de réel…tous les intervalles que décrit le parcours acquiert que les événements obtiennent le maximum de compréhension à partir des métaphores spatiales.

Or le temps n'est, lui-même, décrit que par des métaphores spatiales (le temps est long ou court, proche ou lointain, etc),,,en lui- même il ne trouve rien qui l'écrive et le décrive….
        …d'où toute cette nouvelle approche de l'écriture ?

****************************************************************
…si vous vouliez encore plus vous rapprocher de cet essentiel si joyeux vous le pouvez, sans doute, à l'aide de ces techniques du "cerveau sensualisé" …quelques uns des plus récentes sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "La vaporisation du moi", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Reposer le repos d'une question", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?","Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Les infrastructures de l'intelligence ?", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", " La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 04/03/2012 16:55

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-15, - THÉORÈME DE L'ATHÉE. - ATHÉISME ET MATHÉMATIQUES ?