Etrange d'appeler "en interne" sur Internet

Publié le par imagiter.over-blog.com

5477958304_f874250988.jpg

Les infos sur vous demeurent scotchées interminablement dans la mémoire informatique. Les dérives vers des mémoires privées sans aucun contrôle, n'arrivent pas à entrer dans les têtes. Des tâtonnements législatifs tentent de limiter la présence dans le temps de ces infos. Bref, de mettre une date de prescription, une limite de péremption…Le problème c'est disons "la limite interne d'Internet". De mettre dans la Constitution votre droit à la diffusion des infos vous concernant paraît comme un piètre jouet si aucun des moteurs de recherche ne met en œuvre cette législation…

 

Le fait d'avoir appris à passer rapidement, du particulier au général et inversement, de la théorie à la pratique et inversement, du simple au complexe et inversement, et de l'abstrait au concret ou inversement – vous permet d'avoir une vigilance "en veille permanente", vous faisant capter dans les petits faits le germe de plus grands…

 

Nous voyons (sans trop y penser en fait) Internet comme très tourné vers l'extérieur, vers la globalité du réel, vers les extraversions les plus grandes, etc…aussi, semble-t-il paradoxal ou interloquant de soupçonner tout ce qui s'y passe en interne

 

La trame judicieuse des mots (jamais prise en défaut !) aurait dû nous tirer par l'oreille vers ce "en interne" sur Internet …avec la potentialité, la virtualité plus ou moins intensive, que les gros bugs couvent en interne !!!

 

De toute façon - toute question nous tirant par la manche, vers toujours plus de réel - que le vocable sonne plus comme inter – net de ce qui relie (entre) tout ce  que rien ne ternit ou ne salit .  Ou, plutôt, Internet (comme interne) comme tournée vers l'intérieur, vers soi- même…voici qui ne manque pas de résonner longuement en nous 

 

Autres possibilités ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est  nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison", enfin,  onglet 3  "Rien de plus solide que le solidaire" ou "Légalité de l'égalité".

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article