Etre cible – c'est comment ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Etre cible – c'est comment ?

Certains n'y verront que le panneau aux cercles toujours plus petits que l'on doit atteindre en plein milieu...Ce n'est pas de ceci dont il s'agit ici…D'un manière paradigmatique, cette Société fonctionne autour de "cibles"…C'est essentiel à sa compréhension, à la résolution du mystère "pourquoi tant d'immobilisme et d'inertie alors que la situation globale exige un changement radical de style de vie?" ou bien, encore, à son avenir…

 

J'ai été, suis encore, "cible"… je sais de quoi je parle …ce qui deviendrait rarissime ? ah bon!  si vous devez ne pas vouloir expérimenter les sensations et émotions que crée toute découverte ? ne plus écouter qui sait de quoi il parle ?

 

Disons – puisque le témoignage direct ne peut connaître tous les publics divers auquel il va être soumis et que, dans ce cas là, une version de consensus ne peut qu'être fausse – que l'usage de concepts peut faire traverser les stéréotypes, préjugés, platitudes et autres "savoirs creux". Qui empêchent, justement, de connaître…Et nous amener pile à ce lieu qui a lieu…Ici, ce sera le concept de "star des stars", genre qui "saurait ouvrir les portes…", avec les mots exacts…etc…Traité comme un "produit" global (sans me demander mon avis ni vérifier le moindre accord de ma part – faut le faire dans l'anti-démocratie en actes !), la cible devient objet de désir, par rareté, originalité ou prouesse…

 

Cible, encore, d'être pompé, sucé, aspiré, absorbé dans mes idées…tout en restant censuré de partout, interdit de ce "public"- ation fonctionnant au trop privatif, évacué des débats visibles…etc. Et le fait de continuer à être pompé souligne, pour tout esprit subtil, une position de dépendance (dans certains domaines, je suis bien pionnier et on passe après pour "emprunter" en douce !)…De la sorte, une acceptation de l'énorme travail fourni, une certitude sur le sérieux du boulot (pas la peine de vérifier, on peut pomper directo !), l'impression persistante d'une profondeur de réflexion et d'une maîtrise des techniques de pensée et, surtout, la conviction ferme de mon honnêteté intellectuelle devenue rarissime (comment faire de vraies synthèses sans cette qualité, hého faudrait répondre ?), etc…donc, tout ce qu'il faut pour être "publiable"…mais vous êtes "cible" ou non !!!

On vous met à part à part que vous êtes décrit, identifié, étiqueté, classé et pris pour ce que vous n'êtes pas du tout…dans ce contexte, très embarrassant que vous exprimiez tout avis personnel…donc on parle pour vous, on vous envisage, on décrit ce que vous pensez, dites ou faites (surtout si vous faites et pensiez plutôt l'inverse !)…

 

"Cibles" autres mots, alors, à la place de ces vocables désastreux de grands esprits, belles âmes, autorités morales ou grands hommes ?

 

En tout cas , vous le vivez carrément et ces pensées vous semblent vraiment à côté de la…cible !

C'est que les postures infantiles adoptées à votre égard aboutissent, abondamment, à des attitudes plus qu'irrationnelles envers vous…alors que vous reprenez les labeurs des génies passés (avec l'exigence des méthodes !) on vous la joue à "fais un miracle sinon tais- toi !"…je veux dire que cela a commencé très tôt: enfant, j'étais attiré par des conversations d'adultes et y plaçais, spontanément, mes réflexions. Ce qui m'obtenait un très adapté et râpeux (pour un enfant de 6 ans !) "tu parleras quand t'auras fait la guerre" !!! Je l'ai subi à plein: ça remplace ?

 

Ce que personne n'exige de soi-même est exigé des "cibles" dans des ondes d'hypocrisies sans fins…Les épreuves, dont peu supporteraient ne serait- ce qu'une partie, se voient entièrement infligées. Sans motif montrable, sans justification présentable…Comme cela: c'est bien une "cible"…

 

Le fonctionnement de la Société actuelle (devenue, à juste titre, si blâmable et étrillable !) autour de sa gigantesque escroquerie mentale ne peut avoir que des effets délétères…Alors que, collectivement, l'on doive à 180 ° changer de style de vie, la plupart désire gesticuler en ce sens (se donner le beau rôle – ce qui ne peut intéresser que les aveuglé(e)s …), et, surtout, surtout, ne RIEN changer sur le fond. Inertie et immobilisme comme seules politiques pratiquées…et il en faut un regroupement de tant d'individus pour parvenir à cette glaciation suicidaire du monde (depuis 30 ans pas UNE décision décisive n'a été prise…toujours la même évidente routine !!!)…il faut donc en déduire que, dans tous les milieux, se dressent de ces étranges individus qui JUSQU'AU SUICIDE COLLECTIF, préféreront que tout le monde crève plutôt qu'eux modifient un tout petit des éléments toxiques de leur mode de vie…

 

Ceci représente-t-il un des "effets pervers" du phénomène paradigmatique nommé "cible" ? le travers de prendre pour acquis, élément du paysage, permanence rassurante, objet d'usage, définitif "spolié", etc la dite "cible"…

Reprenons – nul ne m'a demandé mon avis et encore moins vérifié le moindre accord de ma part…Dans le malstrom qui vous tourbillonne au départ (la psychologie systémique a prouvé que la majorité des individus ont "besoin" de vous foutre un rôle sur vos épaules…et si vous pas ?) et vous abandonne dans des difficultés coupantes de "reconnaissance sociale" (pas de case prévue pour qui "déborde" de partout !!!)…

Pendant ce temps (dans la désinformation complète à votre sujet !) vous apprenez (usant des techniques amérindiennes, africaines ou orientales!) à lire dans les pensées- intentions d'autrui, à quadriller leurs discours pour en soupeser la part de sincérité, encore, deviner leurs motivations, etc…vous vous initiez à glisser entre tous ces doigts si bizarrement "possessifs"…ils ne peuvent plus vous prévoir, vous êtes "hors contrôle" donc plus "manipulable" du tout…or l'élan collectif c'est que tout le monde s'effondre, s'écroule, chute dans le marasme collectif…plus de joies, plus d'espoir – bonheur vrai interdit !!!

 

"Cibles", au départ, parce que vous excelliez à être si heureux (ses) et le reproduire – vous voici à la tête d'hypers savoirs de comment être vraiment "trop" heureux…Vous pouvez même expliquer la complexité des techniques, des alchimies d'émotions, sensations et sentiments pulsés afin de prolonger cette joie…On n'en veut pas sur l'air "on fuit le bonheur et on se sauve"…Tout réussir devient pire qu'un échec…Certain(e)s s'oublient même (paternalistes !) à vous traiter en attardé, arriéré, parce qu'ils ne "comprennent pas ce que vous dites" (les phrases sont si simples c'est le contenu abordé qui prolifère !) et qu'ils n'ont jamais d'efforts à accomplir…tout leur serait dû !!!

 

Allons, allons…

 

N'empêche que le phénomène paradigmatique, nommé "cibles", ne fonctionne plus…Toutes les cibles sont devenues irascibles !!!

Nous avons tant appris, éprouvé, ressenti, expérimenté…pendant que vous ressassiez vos vieilles "manips" si inopérantes (et depuis longtemps)…

Structurellement (les "cibles" constituent la vraie "trame" du monde ! et, quelque part, participent de ce qui mène le monde), ce changement de paradigme vous atteint de  plein fouet …

Alors, que, sans aucun droit moral ni sans aucun honneur démocratique – vous fuyiez LA NECESSITE de changer de mode de vie…vous venez de glisser dans la posture exactement inverse…oui oui, grâce aux phénomènes paradigmatiques nommés "cibles" (et vos pires que scandaleux comportements à leurs égards !)  vous vous trouvez contraints de changer beaucoup plus que normalement…trop attendu, n'est- ce pas ?

 

Le son des mots revient t'y chercher…Tu cherches à niquer autrui, eh bien! on va commu-niquer l'ensemble d'éléments nécessaires afin d'inverser la situation…Yes !

 

Yes, jerrican ?…Les "cibles" (infiniment utiles socialement !), dans une ambiance de grandes injustices et de grosses cruautés, seront, ainsi, parvenues à vous contourner, vous englober, vous contenir et, bellement, vous retourner…

 

....................................Pourquoi s'entêter, à ce point, à se tromper d'admirations et d'écoutes ?

 

 

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 2 « Lastar des stars », onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article