Fêtes : le commerce perd de la rigueur

Publié le par imagiter.over-blog.com

329865116_73c09ef86e.jpg

A la rigueur, nous pourrions penser "fêtes" si le commerce ne venait, sans cesse, comme un intrus exagéré, semer la mauvaise ambiance…Son battage (qui refuse, promptement, la rigueur) a déjà entièrement explosé alors que nous sommes plus d'un mois avant les faits…euh : les fêtes…

Nous prend-il pour des sourd-e-s de ne le rabâcher sans cesse ? Où demeure donc notre véridique choix dans cette invasion qui piétine tout jusqu'à la bienséance bourgeoise ? Comme si n'avions que cette unique préoccupation à nous mettre sous la dent ? Comme si un peu de politesse de la part de ce commerce n'était pas bienvenue? Comme si, à la longue, no non ce n'est vraiment plus la peine de débarquer 3 mois à l'avance, nous avons acquis de l'expérience !!! On sait, on est au courant, les relous !!!

Bref, cet éventail de données, prouverait, plutôt, que c'est le commerce qui se fuit, qui se carapate, qui refuse de voir tout le réel tel qu'il est !!!

Comme une métaphore de la société, où le vacarme, la désobligeance, le non contrôle sur soi, la brutalité agressive, l'assaut, l'invasion, l'intrusion exagérées, etc – n'étaient pas le fait de qui, justement, veut imposer ce genre de règles aux autres… Le commerce, sans rigueur, commet dix fois ce qu'il ne veut pas que les autres lui fasse…

Quel est ce passe-droit, ce privilège extravagant qui discrédite tous les discours commerciaux, cette ambiance hyper désagréable qui tue toutes envies de faire, spontanément, la fête !!!

Où se trouvent la rigueur, la netteté, oui la transparence, la clarté, encore, la franchise, la droiture, la loyauté – sans approximations ? Où découvrons-nous toute l'évaluation, oui l'expertise, le calcul sévère, l'exactitude inflexible, la rectitude du raisonnement  ? Est-ce toujours rigoureusement (du vieux français " rigoreusement " "avec violence") véridique? Et l'austérité, qu'en faisons-nous dans ce laxisme à sens trop unique ?

Si rien ne va dans les deux sens, y a-t-il, seulement, encore un sens ? La majorité excellente de la population ne veut plus de publicités dans ces boites aux lettres puisque qu'elles ne surviennent que par effraction, sans jamais sa franche approbation, ne répondent à aucun besoin réel – et, pire, restent entièrement payées par ce "client captif". En fin de compte, tout ce que les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) disent sur les grèves des services publics qui prendraient la population "en otage" se montre 1 000 fois plus véridique pour le commerce … Faut-il apprendre à écouter si vous voulez être entendu ?

La majorité aspire à commerce tout différent : assez de ces prétendus cadeaux, de ces puérilités très encombrantes, de ces jeux importuns, de ces vous gagnez (au jeu, s'entend !), de ces minables copies de copinages, oui de ces ersatz de vies familiales – rester honnêtes et probes vaut tout les "cadeaux" !!! Noël (enfin NO-ël !) demeure une période tout à fait adaptée pour modifier de fond en comble une mentalité qui ne convient du tout à l'époque…

Puisqu'il faut le dire tout net – avec la rigueur au cordeau adaptée…

Si le commerce changeait, qu'est ce que ce serait la fête !!!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

Trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article