Hyper violences des conformismes

Publié le par imagiter.over-blog.com

4910318944_7c60da8209.jpg

Ils n'entendent que les CATASTROPHES !!! Devenus tellement dangereux, désormais – silences coupables, dénis du réel massifs, fuites devant toute conversation, terreur de réfléchir par soi-même, soumission abusive aux ordres des médias, etc… sans martèlement très douloureux de catastrophes REPETEES ( la bestialité de leur bêtise est telle qu'il faut toujours répéter et répéter !!!), ils ne changeront rien… de ce qui en eux/ elles seules produit les catastrophes … Or les catastrophes restent incontrôlables… elles peuvent tous nous détruire !!!

Le dilemme est là : l'Humanité est bloquée par sa partie la plus infantile, bestiale, irréfléchie, frivole, irresponsable, égoïste et, surtout, pas du tout sérieuse !!!

Et qui aboutit à ceci : …au lieu que ce soit la barbarie de la société de consommation qui doive prouver la légitimité de son existence ce sont tous les savoirs adultes qui doivent plier devant les caprices hébétés de cet enfant bestial qui, de toute façon, n'admettra jamais aucune preuve. Faute de les comprendre, tout simplement. Et, exigeant, en trépignant oui sa toute folie… toujours la suivante toujours la suivante toujours la suivante, de preuve …la tutelle est justement prévue pour ces êtres si immatures qu'ils/ elles mettent en danger la vie d'autrui…etc…voir les blog "Les preuves à l’envers" et "Appels aux attitudes d'urgence des scientifiques" du 6 septembre 2012…-

 

Hyper violences des conformismes ?

Ce sont à eux de produire les preuves de leur légitimité à poursuivre la société de mort dite de consommation…A personne d'autre !!! Pourquoi cette raison raisonnable et rationnelle n'est pas mise en oeuvre ? Le champ intellectuel où se tient le débat, toujours empêché, commence ainsi : "Au-delà des chiffres, toutes les estimations convergent et viennent confirmer les prédictions de ceux qui dès les années 1960, et parfois même avant, s'alarmaient. Les conservationnistes sont toujours contraints de fournir les preuves de ce qu'ils avancent et ne peuvent donc lutter à armes égales. Leurs "preuves" arrivent souvent a posteriori – quand il est trop tard et que le mal est quasi irréparable (p.67-  Jean-Christophe Vié, de l'UICN – Le jour où l'abeille disparaîtra – janvier 2008)."

 

Or…

"c'est un cercle vicieux qui s'installe. Si la banquise disparaît au pôle Nord et les glaciers un peu partout dans le monde, c'est, entre autres, parce que les émanations de nos moteurs de voitures renforcent l'effet de serre (p. 113 – ibidem)"… c'est la déforestation qui prive les sols de leur stabilité et accumule les glissements de terrain et l'érosion des sols vivants… c'est la dégradation de la qualité de l'air dans les villes qui affaiblit de plus en plus les organismes…oui c'est a perte de la biodiversité due, entre autres, à la monomaniaquerie de tondre à ras sa pelouses alors que les personnels d'entretien restent, eux, astreints à de ne pas couper en dessous de 12 cm…et que donc vous n'avez que la biomono ou la monobio d'individus destructeurs inexcusables, qui osent chasser toute nature, tout pollinisateur et toute faune "normale" hors de "chez eux"…or comme il y a des millions de millions de ces pelouses folles !!!

 

ou…

 "la question est de savoir quelle catastrophe faudra-t-il pour que les opinions des pays développés prennent toute la mesure de l'impact sur le futur de la survie de notre espèce de la chute dramatique de la diversité de la vie sur notre planète ? (p. 113 – ibid.)."

Alors que nous nous nous contentons des convergences de taux, des unifications d'analyses, des regroupements de faisceaux de données, etc pour changer radicalement de style de vie et de mentalité… l'hyper violence bestiale des conformistes non – ils/elles ne bougent jamais d'un millimètre  en éructant "on s'en fout du déluge si notre vie vide continue et que les autres s'occupe de réparer les conséquences de nos attitudes plus que scandaleuses"…c'est que leur égoïsme est devenu si dément que rien ne peut les décider à fournir LES MINUSCULES EFFORTS INDIVIDUELS qui – tous additionnés – formerait le sauvetage si peu coûteux de la vie sur Terre

Leur entêtement inadmissible puisque si puéril et frivole – et n'ayant jamais produit UN seul argument – entraîne l'Humanité dans une violence jamais encore vue ni prévue. Juste l'équivalent de 10 mn d'efforts par jour non ils attirent les catastrophes gigantesques qui vont nous bouffer tout notre temps à se débattre, souffrir pire que tout à tenter juste de survivre…

Pendant que ces inertes déchus occupent l'espace des potentialités futures, que les meilleurs d'entre nous s'épuisent à démontrer ce qui va arriver si nous ne mettons pas sous tutelle les détraqués conformistes – qui, ils/ elle ne font que paître leur vide intérieur et extérieur. Si peu attentifs aux autres…non, si vous trouvez une seule raison de ne pas les placer sous tutelle immédiate pour atteintes graves portées à la vie d'autrui – nul ne pourra éviter les tsunamis d'hyper violences causées par les seuls

                                               conformistes inertiels !!!

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans Croque tes crocos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article