Il n'y a pas de gauche de gouvernement

Publié le par imagiter.over-blog.com

2199512502_2a004f957d.jpgToutes les gauches sont de gouvernement. Et qu'aucun vote utile n'existe donc. Mais la rupture entre ces gauches c'est entre le pouvoir confisqué pour soi et le pouvoir libéré pour tous. Plus toutes les options qui vont avec. Préférer les instances qui favorisent les participations à celles qui stagnent dans les contrôles autobloquants. Ce qui déblaie les référendums (non permanents) très malhonnêtes, sauces Sarkozy la girouette césariste qui ne se vend qu'au vent qui tournerait (vous trouvez ?). Opter pour les services publics non monopolistes puisque personne n'y tire de bénéfices personnels et contre les autres. Mais que tout le monde y gagne parce que justement personne …n'y gagne. Pour soi, isolé et retournant les processus contre les autres…Etc. La stratégie ne se disant toujours pas !!!

Dans ce nouveau contexte, le vote utile - lorsque toutes les gauches sont, légitimement, de gouvernement – n'est plus qu'une terroriste technique de dissuasion et d'intimidation. Rien de rationnel n'oblige à écouter. Aussi, retirons-nous au P.S. le droit de s'autoproclamer la seule gauche de gouvernement. Et le laissons-nous face à son illégale confiscation monopolistique du vote utile. Le vote utile  c'est celui qui obtient de changer la société. Vrai ou faux ? La bonne gauche de gouvernement c'est celle qui prend toutes mesures afin de restreindre tous les pouvoirs, de les séparer, les rendre étanches, non influençables, etc. Et introduit toujours plus de participations systémiques réelles. Oui celle qui remet, ailleurs que dans les mots, les financiers à leur place de serviteurs de l'intérêt général. Et non cupides maîtres que de leurs trop piteuses richesses destructrices de la société. Bref, met fin à l'émeute de la Bourse et contraint, s'il le faut, les insurgés financiers à restituer tous leurs trop perçus depuis 30 ans. Tiens, instantanément tous les déficits s'envolent et les dettes n'existent plus du tout !!!

Il n'y a pas de gauche de gouvernement puisque toutes les gauches sont de gouvernement. Et qu'aucun vote utile n'existe donc. Autre que celui qui ouvre tous les possibles à absolument tout le monde. Et ne fait pas comme l'hégémonique P.S. des politiques que CONTRE la majorité de la population. N'ont-ils pas bien trop fait pour la Bourse et les financiers spoliateurs ? Toujours se rappeler, lorsque des milliers de milliards tournent dans les discours, que l'Humanité ce n'est pas encore 7 milliards d'individus. Et que 7 000 milliards divisés par 7 milliards cela représente infiniment de milliards dédiés à CHACUN6E DE NOUS !!! Parfaire méthode de libération mentale et de retour au bon sens de terrain : chaque milliard dit se partage, instantanément, par 7 milliards d'humains. La meilleure allocation des ressources quitte, alors, définitivement, le système des plus grands gaspillages et du suicide collectif – l'absurde capitalisme !!!

Non, il n'y a pas de gauche de gouvernement et toutes les gauches sont de gouvernement. Et qu'aucun vote utile a priori n'existe donc. Qui serait la propriété féodale et le monopole exclusif du P.S., par exemple. Au point que n'importe quelle autre gauche gouvernera tellement mieux que le P.S. dès lors que les votes "non utilitaristes" seront dits tellement "utiles" - qui font vraiment changer les choses.

Soit la direction, oui l'orientation principale de la société – vers nous allons exactement !!!.

Depuis plus de 10 ans, toutes les preuves que le capitalisme coûte infiniment trop cher à la société. Que tout autre système est en train de lui devenir préférable. Que des politicien-nes aveugles et sourd(e)s, entièrement coupé(e)s du réel, confisquent quasiment toutes les ressources de la société pour détruire son économie réelle. Et ce sont bien les financiers unilatéraux et péremptoires qui ont détruit l'industrie française, par exemple. La dépeçant pour l'offrir aux inactifs et improductifs actionnaires…

Que une élection UTILE ne peut être que celle qui inverse cette tendance suicidaire…

En modifiant la direction principale de la société. Dans tous les sens du terme. Qui gouverne et qui oriente dans tel ou tel sens…Depuis 1973, et la faute politique lourde et sanctionnable  d'avoir offert le "monopole" (illégal, non ?) du financement des Etats aux marchés oui usuraires (doublement illégal, non ?)-  la direction de la Société reste biaisée, faussée et absolument pas libre, oui ou non ?

Changement de direction tant géographique et humaine devient donc une affaire de salut public !!! Et si un vote ne suffit pas…

Tant de blogs et d'études viennent conforter le fait que "Tous les chiffres sont bien contre le capitalisme" (blog du 23 février 2012)…les bonnes réactions, dont font étar ce texte, surgissent-elles d'avoir consulté les blogs "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011… en écho le 21 janvier 2012 d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier », Le Monde, p. 6 « culture & idées »…,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"
Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui a détressé les détressés ? etc), onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article