Ils se défilent toujours plus

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

5089672496_1922b00457.jpg

Fuient toute question directe, s'éclipsent devant l'obligation d'explications structurées et chiffrées, se carapatent devant toute confrontation avec le monde qu'ils ont décréé**, ces dirigeants

 

*** liste vraiment trop longue, iIs se défilent toujours plus – ce qui donne forte assise aux diagnostics

 

Coincés, puisque leurs extravagantes exagérations qui leur ont fait détricoter la démocratie (le monde actuel existe malgré l'avis contraire de la grande majorité de la population – et tout le monde le sait plus ou moins) empêche toute CONCURRENCE alternative dans les médias, la culture ou l'information. Trahisons quotidienne aux sommets "de la concurrence libre et non faussée" de Bruxelles. Et l'offre politique accepte-t-elle "la concurrence libre et non faussée" ? Et la culture accepte-t-elle "la concurrence libre et non faussée" ? Et les médias acceptent-ils "la concurrence libre et non faussée" ? Suivent-ils tous le Conseil national de la résistance ? La seule autorité qui semble légitime actuellement.

 

Eux- mêmes ne suivent jamais leurs propres règles. sinon ce serait , dans le domaine justement de "la concurrence libre et non faussée" LE RETOUR AUX SERVICES PUBLICS dans de nombreux domaines !!! Une concurrence qui n'inclut pas tous les paramètres n'est pas une vraie concurrence. A cet égard "la concurrence libre et non faussée", Bruxelles a perdu toute légitimité et toute autorité. Bruxelles ce n'est que de la "concurrence forcée et faussée". Entièrement triturée pour les seules toujours plus illégales privatisations. D'ailleurs, un système qui ne repose QUE sur la privatisation des bénéfices et la nationalisation des pertes, conserve-t-il un seul gramme e sérieux. Seuls des enfants attardés peuvent penser que la crédibilité d'une telle spoliation par les dirigeants soit légale !!! Face à ces réalités - ils se défilent toujours plus…

 

 

"Mon seul adversaire, celui de la France, n'a jamais cessé d'être l'argent" (Charles de Gaulle). Tous les politiques truands, séquestrant donc les biens publics, n'ont-ils pas fait que passer à l'argent ? Trahissant toute leur fonction, spoliant leurs peuples, et perdant, ainsi, toute légalité à diriger ?

 

Tout comme lorsque quelqu'un qui vous doit de l'argent, vous voyant, fait un grand détour ou prend, tout net, la poudre d'escampette – ne voyons- nous pas tous les dirigeants adopter ces attitudes de culpabilités ? Ils craignent toujours plus les conséquences de leurs actes indéfendables, de leurs activités d'enfants brouillons. Ils sentent bien (instincts sûrs) que l'évidence de leur demander des comptes augmente chaque jour. Leurs excès en tout (et la Raison est le "sens des mesures") a abouti à ce qu'une force d'opposition de même niveau n'existe pas en économie ni dans les médias (l'offre politique est, elle, illégale puisque minoritaire par rapport à la population adulte totale)…et que, de ce simple fait, ils ne peuvent tenter de mettre sur le dos des autres – d'externaliser – la responsabilité de quoi que ce soit. ILS ONT ENTIEREMENT CREE LE MONDE TRES DESAGREABLE où nous vivons. Tout est de leur faute. Ils en sont entièrement responsables – abilités à répondre des responsAbilités – et ils nous doivent des comptes…les imputabilités juridiques sont recevables. Leurs attitudes biaisées ne font que renforcer les actes d'accusation… Face à ces réalités - ils se défilent toujours plus…

 

 

Indéfendables les privatisations puisque, depuis, cela engrange tellement de profits, les tarifs augmentent tellement – qu'avant ces privatisations ces organismes étaient déjà RENTABLES. Actes de trahisons économiques – vendre sans nécessité des biens publics lorsque l'on est chargé de "défendre" les "biens publics" c'est trahison…depuis ? les inexcusables atteintes à la retraite uniquement pour fournir des fonds aux illégales émeutes boursières (les chiffres du CAC 40 sont des preuves juridiques recevables – plus il y a crise plus ils s'enrichissent – ce sont trop d'anomalies)…ainsi, l'illégal abaissement de 36 % du montant effectif des retraites est visible désormais (conséquences des exactions Balladur et Fillon). Tout ce qui les intéresse, ces personnages plus que déshonorés, c'est de baisser au maximum le montant des pensions pas du tout de résoudre le problème du chômage (dont ils restent les seuls indéfendables responsables lorsque "le travail est un droit" !!!). Si ce n'est pas dévaliser son propre peuple ? Le montant estimé de cette manne toujours plus illégalement donnée à la Bourse (puisque volée à l'argent des retraites) c'est une fourchette (selon la force de la résistance des peuples) PREVUE entre 20 et 50 milliards d'euros annuels. De quoi augmenter facilement le MONTANT des pensions, oui ou non ? Face à ces réalités - ils se défilent toujours plus…Ils fuient toujours plus visiblement !!!

 

La sécurité sociale traitée aussi frauduleusement. L'ensemble de ces comptes sont EXCEDENTAIRES, les fraudes gouvernementales aboutissent à ce qu'ils ne rééquilibrent pas les comptes mais là où ces fraudes deviennent des trahisons économiques c'est lorsqu'ils osent faire croire que les comptes globaux seraient DEFICITAIRES. Les preuves des spoliations se trouvent toujours dans le "suivi historique", si c'est déficitaire pas de profits privés possibles. Or pour l'excellente sécurité sociale diminuant tant les remboursements individuels (depuis le trop déshonoré Douste Blazy on voit 30% de la population ne plus soigner leurs dents) font passer les réels excédents aux puissances privées…50  de remboursement en moins – mais des cotisations qui augmentent, comment est- ce possible, ma pov' dame ??? Ce monde tant dégradé par ces cerveaux de gangsters peut être contré : tout de même médicalement, moralement, socialement, humainement, culturellement, politiquement et économiquement c'est bien une déchéance de l'être humain que cette sordidisation par le haut ? Ces personnages crispés sur le droit exorbitant qu'ils s'octroient (illégalement) de faire des profits n'importe comment. SANS RESTER ATTACHES AUX CONSEQUENCES de ces immaturités – c'est tellement clair qu'ils doivent se soigner. Nous ne pouvons continuer une société basée uniquement sur ces clairs échecs humains que sont les capitalistes. Ils doivent, impérativement, se soigner, quitter tous les postes où ils ont prouvé leurs irresponsabilités et leurs inaptitudes collectives. Tout "l'argent des autres", qu'ils dévalisent dans les émeutes boursières (spoliations traçable de l'argent des retraites, par exemple), doit être PROTEGE. Et quel meilleur moyen que les services publics ? Plus la mise sous tutelle juridique des financiers et banquiers… Face à ces réalités - ils se défilent toujours plus…Ils fuient toujours plus visiblement !!!

 

L'argent pour le retour aux services publics existe. A la Libération le pays était en ruine. Quelques années après (et uniquement grâce aux services publics – le privé étant dévié vers les procès de collaborations) toute la France était électrifiée dès l'été 1946, desservie par le train, le courrier arrivait tous les matins. Et, un président (dont tout le monde oublie déjà le nom), qui n'a donc aucun droit d'aller aux Glières, après avoir tant menti "on ne viendra pas à la privatisation [d'EDF et GDF], c'est clair, simple et net" octroie, frauduleusement, GDF à Suez et EDF à Veolia (dont il va même, vrai cheveu sur la souple, "béatifier" le salaire "indéfendable !)…or ces 2 usines à profits restent, aussi, actes d'accusations contre tous ceux qui ont illégalement privatisé ces "biens publics"…que les socialistes aient participé à ces trahisons économiques de la richesse nationale – ne pourra jamais leur être excusé !!! L'argent est là : tous les bénéfices exagérés des privatisations l'avouent abondamment. Où trouvez l'argent ? osent-ils, voulant salir tout débat – mais il n'y a pas à le trouver, il est déjà là, bien visible, non ? La production des richesses a fortement augmenté depuis la Libération. Avec tellement moins de moyens, ils ont réussi à la Libération. A fortiori, aujourd'hui, c'est tellement plus facile de réussir. Face à ces réalités oui oui - ils se défilent toujours plus…Ils fuient toujours plus visiblement !!!

 

A les voir fuir devant tout débat, se sauver devant toute façonnage d'explications qui tiennent la route, détaler devant toutes les conséquences de leurs frivoles décisions, décamper devant les traitements si anticoncurrentiels trop faussés (rappelons, qu'en Europe, nous souffrons tant pour l'immense progrès que serait "la concurrence libre et non faussée") qu'ils se permettent***de faire subir à leurs opposants tout à fait légitimes…

 

*** "Et un tel non droit appliqué au travail peut-il donner la moindre légalité à un ordre social qui le permet" ? C'est de qui ?

 

Oui à les voir tant déguerpir, dégager devant les claires culpabilités (les actes d'accusation seront des chefs d'œuvres juridiques) que leur vies inacceptable depuis 10, 20 ou 30 ans – ont récolté, oui oui nous comprenons que, face à ces réalités - ils se défilent toujours plus…Ils fuient toujours plus visiblement !!! Ils ont des attitudes trop coupables, mon pov' monsieur !!!

 

Ce qui forme inconsciente invitation çà ce que nous reprenions tout en main. Afin qu'ils trouvent le repos apaisé dans les soins adaptés à leurs cas…

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Commenter cet article