Inactions partout solutions nulle part

Publié le par imagiter.over-blog.com

5119238618_9b91823be7.jpg

Les structures lourdes de la société sont en train de ligoter tout le monde, d'entraver chacune et de garrotter chacun. Regardez bien il n'y a plus aucune action véritable, surtout de masse. Juste agiter, remuer les mots et mes images…

Le ressenti de base de l'action est en train de disparaître, peu à peu...Ecoutez ces phrases bourrées de virus : "on ne peut rien faire (mais pour nuire, diffamer, empêcher – bizarrement "on" peut !), rien ne peut changer (à part que pour nous amener au monde actuel – tout a toujours changé! Et que rien n'indique qu'une transmutation ai eu lieu !)"…Et puis, ce qui est en train de devenir insupportable, le geste hyper autoritaire de qui ne sait pas, ne veut surtout pas savoir, ne veut que vivre dans la caverne de son cerveau en l'utilisant le moins possible. Bref, très exactement comme si la Société n'était plus dirigée que par La C.P., la classe préparatoire – et sans contre pouvoir aucun…Partout le moins disant veut nous faire chuter dans ces non compréhensions radicales

 

Ne pas comprendre devient preuve que vous ayez bien compris !!! Ne pas réfléchir du tout devient signature que vous en savez le plus !!! Jamais, dans toute l'Histoire humaine, nous n'avons vu CELLES / CEUX QUI NE VEULENT RIEN SAVOIR dominer, ainsi, le monde. Il n'y aucune issue à leur vaine dictature: puisque strictement aucune ACTION possible. Peut être, dans le verbal (écrit ou parlé) ce simplisme peut sembler "passer", mais, pour l'action, cet hyper construit, cette prise en charge loyale du complexe – là, ça s'effondre…avec ces anti-savoirs pas moyen d'enclencher la moindre action. Et c'est l'inaction: leurs blocus déloyaux et puant la mauvaise foi, font blocages. Tout se montre bloqué dans son long hivernage. D'ici, à ce que la majorité se mette à désapprouver fermement ces fanatiques sans issue (ne pas penser c'est penser –tel demeure leur slogan !), nous n'en sommes plus loin…

 

Physiquement, c'est comme des arrêts bardés de mauvaises volontés. Ayant quitté tout progrès intérieur, toute perfectionnabilité, comme toute posture d'apprentissage – ils ne prennent vos phrases que pour les rendre désœuvrées…toute conversation ave eux c'est comme de parler à un tombeau…

 

Mais, là, nous voyons clairement qu'ils sont de plus en plus en perte de vitesse. On les a appelés "petits bourgeois gentilshommes" avec la volonté têtue de ne rien savoir – bref, des êtres plutôt répugnants, qui ont, quasiment envahi tous les médias dans leur vide intégral. Mais, l'inertie exagérée obtient que l'on ne sait plus de quoi on parle et que tout ce que vous dite "se retourne, se voit retenu" contre vous…

 

Ainsi, au niveau européen, un nouveau virus (payé par les anti-démocrates lobbies)  se présente comme "les spéculations tirent la croissance"…Cette ignominie absolue voudrait faire croire hummmm miamiam, que la spéculation c'est ce qu'il y a de meilleur, qu'il faut l'applaudir et la remercier en plus (pensées de la perversion)…Malheureusement pour les déchus (qui se prétendent économistes) ça se repère instantanément. Structure tellement répétitive du voleur qui veut faire passer sa prédation comme haut fait d'arme. Hé bé c'est en niant le volé (les états sont nuls, les spoliés des arriérés) puisque c'est "lui rendre service que de le dévaliser"…Seul le progressiste (sic) spéculateur est "en avance"…Alors que la spéculation est un CATACLYSME indéfendable (qui ne rapporte à aucun pays, aucun organisme – qui nuit à tous sauf à quelques marginaux DESOCIALISES)…faut le faire la racaille encouragée à détruire le meilleur, à "terroriser" les économies réelles. Jamais de projets collectifs, de liens sociaux renforcés, de futur, etc dans la "désocialisation spéculative" (virus mortel de la désocialisation à bannir d'urgence de la civilisation)…

 

Puisque,  pour les virus, il en va comme en informatique – les virus peuvent tout détruire. Sauf que la société inactivée ne veut pas laisser les experts du réel lutter (à armes égales) et désactiver les virus "déguisés en pensée courant les rues"….Purée mais qui est encore "dans" le réel ?

 

Voilà le tableau non exagéré de la situation d'une civilisation livrée aux mains de celles/ ceux qui ne savent rien et ne veulent surtout rien savoir – et qui ne peuvent conduire qu'à la mortelle inactivation (fin de toutes actions !)…N'est- ce pas en train de se produire ?

 

Force de l'action concise et succincteChacune et chacun n'a, à son niveau, qu'un minuscule effort à fournir. Et la somme de tous ces efforts, multipliés par des milliards, atteint un résultat énorme, gigantesque, démesuré, splendide, convaincant ou entraînant. De la sorte,  chacune et chacun  n'a eu à offrir qu'un petit effort – ce qui, comparé aux efforts monstrueux pour ne pas savoir, pas penser, pas sortir de la dictature des discours, ou de ne jamais agir – représente un grand bien être, une émancipation, une libération, un affranchissement…Une simplification de la vie probante. Et vous récolte tant de joies…UN PETIT EFFORT PERSONNEL ET TOUT CHANGE MASSIVEMENT.

 

Voilà, qui ne sait plus qu'un minuscule effort individuel fourni aboutit à la somme de tous ces efforts, multipliés par des milliards. Ce qui atteint un résultat extraordinaire, colossal, incommensurable, admirable, décisif, convaincant ou entraînant. DEFINITIF…oui celui- là ne doit plus parler "pour" le collectif…

 

L'action est vraiment à la portée de toutes les mains…et il devient si facile de sortir de la répugnante dictature de celles/ ceux qui ne veulent toujours pas savoir DONC pas agir. Donc laisser tomber tous les autres, donc semer le désert de leurs cœurs stériles partout…De la sorte, finir par entraîner la société dans un suicide bien immérité…

Evidemment, entre temps, ils vous proposent la splendeur inattendue de ne faire que les regarder à la télé. On fait quoi après? ne faire que les regarder à la télé. On fait quoi après ? ne faire que les regarder à la télé. On fait quoi après ?. On fait quoi après ?

 

Si vous ne reconnaissez pas , ici, les ennemis de chacune et chacun, faciles à débusquer de leurs repaires des médias, des finances, de la politique ou des bizarres stars…c'est que…

 

oui c'est eux les matons qui vous maintiennent dans les prisons de l'immobilisme indigne, de l'inertie douloureuse ou de l'inaction débilitante…

 

et comme disait l'autre, plein de ferveur,  acccccccttiiiiiiooooooooonnnnnn !!!

 

( à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article