Incroyables perversions (1) …

Publié le par imagiter.over-blog.com

2204677342_7e9fe1fe4f.jpg

Tellement incroyables que si je vous en raconte une vous ne le croiriez, peut- être, pas. Cette réalité englobe trop de fictions. De la sorte, la perversité se décompose en 2 mouvements:

 

1 -  Isoler le plus scrupuleusement la personne afin qu'elle ne puisse pas dire sa version des faites ou, si elle y parvenait, à ce que la majorité de sa démonstration se noie dans l'incrédulité. Perversions qui détruit toutes les versions…Les médias dominants servent, aussi, de réserves à perversions. A détruire (avant toute écoute ou étude approfondie) des versions qui (dans un contexte écrit et démonstratif) tiennent, pourtant, bien la route. Zappées avant même d'apparaître…ainsi, en un tout autre contexte, ces médias cités, par exemple (mais ces perversions existent en tout lieu de communication et diffusion!), ne tiendrait pas une heure avant que la majorité de la population en perde absolument tout respect et confiance…Alors pourquoi ne pas examiner à la loupe les fonctionnement pervers qui maintiennent ce rideau toxique d'illusions. A part qu'il est tout fait pour n'avoir jamais le moindre contact direct avec l'individu "ciblé" – il est procédé à une "mélanchonisation" (selon des titres déloyaux de journaux) de son raisonnement. Soit, au lieu de répondre, avec exigence et selon les règles de l'honnêteté à sa démonstration, il n'est, systématiquement, parlé QUE D'AUTRE CHOSE, qui n'a carrément rien à voir avec lui. Monologues qui affirment n'importe quoi – seuls des dialogues (ou multilogues) pourraient apporter les contrepoids nécessaires. La perversion c'est "d'écraser" (comme en informatique) toutes les autres versions possibles. Le règne DE LA VERSION UNIQUE – cela ne vous rappelle pas quelque chose ? Notre définition préférée de la "démocratie" reste " qui a toujours un vrai avocat de la défense ". La perversion ne permet jamais le moindre vrai avocat de la défense: cela représente donc une sévère régression démocratique, un retour en arrière, une ample barbarie…

D'aucuns semblent "apprécier" ce genre de déloyautés, de radicales lâchetés, de sordides "victoires" (sic)…Nous qui avons subi quelques de ces meurtrissantes perversions…oui oui nous perdons, un peu plus à chaque fois, de respect, d'estime, de confiance et de compréhension envers ces "élites" (sic) dites des déloyautés généralisées…nous les percevons telles la lie de l'Humanité, le plus bas du plus bas de la déchéance. Et vous ?

 

2 -  Ensuite (second volet de la perversion qui foule, aplatit et comprime toutes les autres versions existantes – sauf une (dictature nous voilà!)), renommer les renommées,  nommer (unilatéralement) autrui (évidemment, sans lui demander son avis!)…Stade ou se voit écoulée la perversion. En tablant sur le fait que beaucoup (qui comprennent ou ressentent qu'il y a Big anomalie sous roche) soient, tout de même, séduit(e)s par la nuisance. Ou, autre retour des reflets, se "comparant", se sentent menacé(e)s, voire terrorisé(e)s dans sa vie propre …Omettant de considérer que l'être "ciblé", qui, soit n'est pas au courant soit fait face, ne subit rien de concret et de direct dans sa propre vie…La perversion c'est altérer toute transparence de communication, c'est contaminer toutes les démonstrations raisonnées, c'est amalgamer des sens irréductibles, c'est mélanger des niveaux non congruents de réalité…etc…etc…en bref, foutre le chaos dans tout ce qui est savoirs, connaissances, réflexions ou raisonnements. Ainsi que de perturber les diffusions "concurrentielles"…Là où existe la pensée unique (ou la version unique: cette perversion des alternatives devient preuve juridique que la volonté de dicter une dictature existe bien, non ?) aucune concurrence n'est possible. Pas non plus la société du marché libre – emprisonné, séquestré, détourné qu'il se montre ce marché non libre du tout !!!

 

Le talon d'Achille de la perversion c'est qu'elle ne supporte pas d'$être exposée en pleine lumière. La lumière du soleil la détruit. Le grand jour l'annihile. A bon entendeur tendu… 

 

(à suivre) 

 

Aussi le site freethewords.org à suivre de près

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article