Infortunes de la prospérité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2676995900_6f805b8a24.jpg

Le non-sens radical sur le concept de prospérité (pour tous) et celui d'enrichissement ( pour le trop petit nombre) a permis de relever un moyen infaillible de replacer la prospérité au centre de la société. Donc de limiter au maximum l'enrichissement marginal contre l'intérêt général (par le revenu maximal garanti, par exemple !). Ce moyen c'est le vrai "pouvoir" d'achat.

S'attacher aux chiffres nominaux isolés de tout contexte comme de comparaisons nourrissantes, c'est bien "faire semblant" de ne pas comprendre. La prospérité c'est très clair : ce ne sont pas les chiffres bruts. Mais, tout simplement, tout ce que l'on peut obtenir avec 1 euro …il y a seulement 35 ans encore ? ENORMEMENT !!! Pain, café, certaines cigarettes, journaux et tutti quanti, tout ce qui tournait autour de la somme de 1 franc (0,665 €) nous "permettait" plusieurs achats. 1 euro c'était, par rapport à 2012, Byzance…C'est cela la prospérité : même sous une richesse nominale qui semble inférieure pouvoir accéder au maximum de biens sans privations sérieuses. Le "pouvoir" continue dans l'achat a, ainsi, depuis pu se montrer divisé entre 2 et 3 par rapport à la prospérité qu'il portait en lui…la publicité peut gesticuler, elle ne fait plus croire à personne que l'on peut avoir beaucoup plus en 2012 qu'en 1975. Qu'un euro ça permet vraiment de vivre. C'est très faux !!! D'où l'augmentation speedée des écarts inégalitaires entre trop riches et trop pauvres !!! Le pauvre est surtaxé…et a fuit toute possible prospérité collective (tant que nous demeurons dans ce système du moins!)….Il n'existe plus que des enrichissements individuels. Qui accélèrent la pétaudière sans issue qui se met en place.

La prospérité ne répond pas, mécaniquement, à des faits bruts, mais appartient bien à un sentiment de prospérité. Oui il existe des ressentis, des impressions, des vécus qui vous font vous sentir prospères avec des revenus médiocres. Et d'autres très gênés aux entournures avec des revenus chiffrés, en apparence, plus bénéfiques (mais hors contextes, vous obtenant moins de produits et les rendant donc moins accessibles)…Prospérité est un concept tellement plus large que les ânonnements économistes le restreignent, déloyalement. Il s'agit d'aisances entre des ressources, des moyens et des biens – entre lesquelles nous sentions de la marge de manœuvre, des facilités dans les choix et des grâces dans le déroulement paisible des processus…

Oui prospérité plus à la taille des immensités de la Société, allie le bien- être, la joie, l'épanouissement, avec une idée d'effusion extérieure de tous les éléments participant à cette réussite (florissant, heureux, favorable, etc)…oui cette sensation d'ABONDANCE. De ressentis sensuels, comme de plaisirs à prendre son temps à savourer cette richesse qui se maintient. Sans cette inquiétude taraudante, cette constriction de peur, ce malaise de crispations, cette crainte de l'avenir actuelle…etc

-   Ainsi les 30 Glorieuses ne sont toujours pas fidèlement restitués : il y avait plein emploi, les salaires qui augmentent régulièrement, un mouvement d'avancement collectif dans la société. Le tout dans une grande paix mentale…
-    En 2012 (toujours les 30 Piteuses qui se prolongent !), c'est tout l'inverse, immobilismes partout, vacarmes des idéologies afin de nous empêcher de discuter et partager. Début des oligarchies non-élues (vraiment illégitimes !) qui nous ramènent à un Ancien Régime d'injustices, de cruautés sociales, de non-respects de leur parole par les dirigeants. Etc…Et, surtout - ce qui n'existait que très peu dans les années 1970 - l'irruption illégitime de la Bourse usuraire.

Prospérité collective vaut tellement plus qu'enrichissement individuel….

Et – claire conclusion – les financiers (Bourse et banques dénaturées) ont, à eux seuls, mis…
            fin à la  prospérité collective !!!

Facile de comprendre alors que le lien perdure : Abolition de la Bourse usuraire et spéculative = retour quasi instantané de la vraie prospérité POUR TOUS !!!

à rapprocher, aussi, du fait aussi, exposé dans les blogs d'"une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"
Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, revenu d'existence mondial, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!
Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc), onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser
Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article