Je nage dans l'harmonie totale

Publié le par imagiter.over-blog.com

Crater

Si c'était vrai cela viendrait de la société, la Nature ou l'individu lui-même ? L'étrange réponse est l'individu lui-même, un peu aidé par la Nature.


Ce qui implique, implacablement, que cette harmonieuse voie tourne le dos à la société et suive des chemins plus tangibles, consistants, concrets, palpables, existants (et à côtoyer) que ceux de l'irrationalisme collectif actuel qui ne draine que des scories…(à ne pas côtoyer !). De refus du réel (et de privation de son usage maxima) et des pluies de contre-vérités (côté bonheur le capitalisme n'y connaît absolument rien – pour eux nous gaver passivement c'est là toute notre vision du bonheur !)…

 

Qu'est-ce qui, dans nous, crée cette l'harmonie totale ?

 

Déjà, lorsque vous abordez votre journée avec la certitude de ne désirer nuire à personne, de ne pas chercher à blesser autrui, de ne vouloir piétiner quiconque comme de savoir que, même afin de contrer une attaque vous n'userez que de ce qui peut être le plus bénéfique à ce soi- disant adversaire (de vous ou d'une image qu'on lui a entré de force dans la tête ? oui qui '"crée" ces factices antagonismes qui, à la longue, peuvent devenir bien réels, ne serait-ce que pour justifier vos choix premiers. Au cas où vous seriez genre à ne pas admettre ses erreurs…).

 

Démarrez la journée avec cette amplitude paisible en vous, ce massage permanent de la joie tranquille, cette sérénité palpable – admettez que ce soit bien savoureux…

 

Ensuite, vous traversez les expériences où tous les produits, déguisements, où mentalités des leurres commerciaux, publicitaires et médiatiques du bonheur – s’avèrent à côté de la plaque, erronés, faux, etc. Pire – tournant le dos à la bonne direction du bonheur…Ils ne vous conduisent qu’à des impasses. Ce qui est le plus prescriptif, inquisiteur, normatif, dictatorial, dans la société ne connaît, en fait, rien sur sa recherche supposée. Nous pouvons, tout au plus et à la marge, y glaner quelques produits qui participent à la création et le formation du bonheur (sans y être nécessaire ni surtout suffisant.). Le vrai bonheur se trouve en dehors d'eux. Oui oui de tous les leurres commerciaux, publicitaires et médiatiques du bonheur: !!!

 

Où alors ?

 

Nous avons semé divers blogs à ce sujet avons dévoué un site en cette fertilité – nous n’esquisserons (non nexhaustif) que quelques pistes grappillées :

 

Emotions sentiments sensations non gloutonnés mais distillés : nous pouvons agir et « inventer » et construire, nous- mêmes, nos propres émotions, sentiments et sensations…Incroyable non ?

 

Nous pouvons fomenter, générer, provoquer toute une mentalité qui va nous procurer l'état intérieur de la joie permanente.

 

Tous les exercices des rituels du spi- rituels, utiles mais pas suffisants. S’en contenter c’est se berner soi- même…

 

Créez vous- mêmes les évènements - même si leur retentissement avait l'air infime, en vous, il peut s'avérer immense et très profond…En alliant tout l’héritage, seul (ou à plusieurs), partout, rues , places ou bâtiments, vous pouvez pousser à l’évènement nouveau…et enclencher de nouveaux processus…

Etc

Etc

 

Après, le "cerveau magicien" (en abrégé, on simule le réel on l'obtient bien, en réalité, pour le corps !) et tous ses apports substantiels…S'y ajoutent les héritages amérindiens (entièrement pour nos corps, que ça soit "dit" rêvé ou réel c'est exactement pareil pour eux. Même impacts et résultats …pour eux, nos corps, il n'y a nulle séparation rêve- réel, ils savent faire aisément la jonction)…qui vous offrent des marges de manœuvres gigantesques. Là où ce système veut nous coincer dans le sordide, le mesquin, le petit et le coincé Songez à la facilité que vous avez de « vous retournez et sans un regard en arrière quitter le bouge capitaliste »…

Etc.

 

Et avec ceci (et tant de choses à encore dire) vous ne nageriez pas dans l'harmonie le plus totale ?

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1 "Les mamelles du repos", onglet 4 "Nul n'esr nul", onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

 

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article