K Street

Publié le par imagiter.over-blog.com

6480279487_d912e88dfb.jpg

Aucunes austérités ni contraintes budgétaires ne pourront aller contre le problème central de l'Europe : les ECARTS de compétitivités entre chaque pays…problématiques encore opacifiées par tous les K Streets.***

***K Street? tout simplement le nom de la rue où se trouvent la majorité des lobbies à Washington.

Ce problème se montre très couvert de malentendus, de désinformations et d'incompréhensions. Ainsi, l'Allemagne, présentée comme modèle "unique" à l'Europe lui nuirait, plutôt. Telle les U.S.A. pour qui 7 planètes ne serait pas suffisante, l'Allemagne ne peut être copiée ni imitée…elle sacrifie son peuple et sa consommation intérieure au tout export…étant donné, qu'au final il y aura équivalence imports= exports, pourquoi diviniser à ce point l'export ? A part les républiques bananières à pouvoir unilatéral et autoritaire – la croissance ne peut être tirée que par l'export. Le feed back du coût social de ce trop d'export en fait un modèle "non durable" : à un moment, il va coûter plus qu'il ne rapportera…Aussi, le "modèle allemand" doit être reconnu comme créant de vives tensions à l'intérieur de l'Europe. Et que de rediriger vers la consommation intérieure le trop de compétitivité à l'export sera un grand service rendu à l'euro lui-même….

En effet, depuis le début trop monétaire et financier – l'Europe souffre de ne déterminer que des politiques nationales (27) qui ne pensent qu'à elles. Sans même l'amorce d'une réflexion sur les nécessaires convergences vers la totalisation commune de la production des marchandises, leur distribution, les besoins non couverts…etc. Si c'est la division du travail qui a créé la main invisible – ne pas pratiquer cette devient l'aveu que la main invisible de l'argent n'est qu'un clair mensonge…

D'autant plus dangereux que le périmètre du domaine public peut encore, dramatiquement, rétrécir…

afin d'échapper au maximum à ces aliénations imméritées, non – vous pouvez oser lire les blogs "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?","Néolibéralisme – plus aucun rapport entre théorie et pratiques ?(1) et (2)", " On ne peut rien faire sans la croissance : sauf la répartir !", La fin du capitalisme par les cycles ?", "Plus la fiscalité est inégale plus ils la renforcent", " Nous tenir rigueur…ou le moratoire sur l'enrichissement", Le trop riche et le trop pauvre juxtaposés = fin du capitalisme ?", "Pétrifiés : un passé fantasmé !!!", "La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie"… "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "La main invisible a tort !!! (1) et (2), "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!
Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser
Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article