L'adiaphorisation ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

139441887_ba74683613.jpg

Consiste à éliminer tout "être pour". Simplement, celles/ ceux qui se montrent attentionnés ou qui demandent de l'attention. D'où élucidé cet objet étranger, pour un français du "care" (attention/ attentionné) étasunien !!! Sauf que ce wagon-là cache un train tellement plus toxique…

 

C'est dans cette palpable horreur que nous allons, ici, plonger …Par exemple, aux prémisses de la révolution néo-conservatrice, Colette Dowling y affirme "que le désir de sécurité, de chaleur et d'attention est un sentiment dangereux ( Colette Dowling – Le complexe de Cendrillon – 1982)."  Et pourquoi un sentiment dangereux ? Parce qu'il vous rend "dépendant des autres…et vous risquez "de perdre la capacité de choisir la vague la plus favorable du moment pour passer d'une vague à l'autre sans s'attacher à aucune"(p 69 - – Zygmunt Bauman – Consuming life – S'acheter une vie, octobre 2008)." Le but de cette aliénation c'est le zero drag – le tout lisse, sans prises, sans attaches oui sans aucun lien …l'impératif c'est ne dépendre de personne, carrément de n'avoir besoin de personne, il ne faut jamais rien "investir émotionnellement"… ne vivre que dans le tout solo !!!

 

Le paradigme de la méfiance fut, ainsi, lancé (il ne faut avoir confiance en personne) avec son si étrange angle mort de toutes les irrationalités – oui, oui, mais dans la défiance généralisée vous pouvez vous…abandonner les yeux fermés…au marché. Bigre ! Quelle logique !!! Quel coup de théâtre…

 

They don't want any school … just to finish in that strange classroom …with only teacher money (Gun Giant)… ils disaient qu'ils se méfiaient de l'école…oui mais c'est pour finir dans cette classe où le seul professeur c'est le fric !!! Clair que tout le monde y a perdu au change…comment les années 1970 ont pu aboutir aux heures les plus sombres du capitalisme ? N'est-ce pas le jour e la nuit, les plus grands opposés ? Le mystère est plus épais que l'univers, non ? Mais, là, très soudain, la  lumière commence enfin à poindre…

 

Le corrélat devient de "supprimer, en la neutralisant ou réduisant au silence cette "responsabilité de l'Autre" obsédante, qui naît chaque fois qu'apparaît son visage symbolique"(p 70 - Zygmunt Bauman – S'acheter une vie)." La structure de cette pensée est fasciste – ce n'est pas la peine de tourner autour du pot…or, la pleine monstruosité de la consommation (l'illégale "société des consommateurs") c'est qu'elle ne fonctionne que sous les ordres comme subliminaux, oui oui des ordres pires qu'à l'armée…qui sont ?

…"de toutes parts, de se battre et de défendre bec et ongles, ce qui ne peut être conquis [soi- disant] que par l'éviction d'autres êtres humains – en particulier ceux qui se montrent attentionnés et/ ou pourraient avoir besoin d'attention (p 70 - Zygmunt Bauman – S'acheter une vie)." La boucle d'horreur est, maintenant, bien bouclée…

 

Et les (bonnes) excuses des conformistes d'encore s'amenuiser…interdit de PENSER aux autres, donc tentatives d'éradications de l'attention, d'être attentionnés – donc, par déroulement de tout le fil social, de la corde cordiale, des liens qui unifient humain à humain : de penser tout simplement… plus de pensée – dans le rébus "penser aux autres", ne restera que l'immensément dispersés et si indifférenciés comme l'indifférence …"aux autres…et voici le tour de l'adiaphorisation est terminé – encore plus soulevé(e)s d'horreur ! La "haine de la pensée" vient donc, intégralement, de là ? La pensée c'est, textuellement, la fin de l'esprit du capitalisme. Clair désormais ?

 

Qui a pu (et continue même à…)

                                                            adhérer à une telle idéologie de monstres ?  

 

Prochain épisode : "Virus psychologiques de l'adiaphorisation "!!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi queLA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article