L'argent achète tout

Publié le par imagiter.over-blog.com

3532846989_453087be02.jpg

Le comble de la naïveté bourgeoise complètement burlesque consiste à la voir "croire" que l'argent permet "d'accéder" à la culture ou à la spiritualité. Infos ? De la spiritualité il ne capte que toute une gesticulation extérieure, une succession de postures ou de manipulations. Pour lui le spirituel n'est que rituel (spi-rituel). Donc de suivre méticuleusement cette gestuelle extérieure va permettre d'accéder, sans efforts, aux plénitudes. L'argent le permet, non ? Or, c'est ne pas comprendre que toute spiritualité vient d'un état intérieur incopiable, d'un alignement personnel inimitable, d'une ouverture à la gratuité de l'univers. Bref, tout le contraire de l'esprit capitaliste. Pareil pour la culture, si vous n'êtes pas dans le bon état intérieur vous n'accéderez jamais à la saveur du savoir (en avoir plein la bouche, les sens de tout ce que vous découvrez – nous y passons bien plus qu'une vie !). Cette naïveté qui dévoile un esprit tellement superficiel, mécaniquement frivole, franchement inconséquent, vous rembourse de la méchanceté si cruelle chevillée aux corps des capitalistes.

 

Le moins que nous puissions dire c'est qu'ils ne veulent surtout pas le bien des êtres humains. Le bonheur simple, sensuel, intelligent et généreux les rend fous de rage. Dès que vous y mettez de la psychologie c'est un drame pour leur ex-économie, puisque tout y dit : je suis seul, égocentrique, calculateur, fallacieux, je méprise l'instinct grégaire au point d'être tombé au plus bas de l'Humanité, là où tout le monde me semble juste bon à devenir chair à arnaquer, tromper, mentir, leurrer, dévaliser dans la délinquance officialisée des riches tout racornis des ridicules, définitivement accrochés à leurs basques: Pourquoi encore traîner derrière nous tout le parasitisme capitaliste ? C'est qu'il ne vaut rien, vous ouvre l'humour social, il ne permet pas la qualité…Ayant renié les "qualités" humaines ils ne purulent plus que de ces défauts qui défaussent le manque de nécessité (il dé-faut).

 

( à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article